Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La crise change le monde. La publicité se réinvente. Bambuck propose la realpublicité®.

L'Agence Bambuck est en campagne (première parution Les Echos du 11/05) dans la presse économique pour faire la promotion de son concept de Realpublicité. Bambuck qui pratique depuis des années cette nouvelle approche, plus responsable, de la problématique publicitaire a formulé ce concept dès 2006. Il se trouve particulièrement bien adapté à la crise économique que nous traversons. De quoi s'agit-il ?

La realpublicité est née d'un constat: certaines dérives de "la pub" ont conduit le consommateur à développer une capacité de résistance de plus en plus grande à l'injonction publicitaire. En France 25% environ des campagnes ne servent à rien. Les agences ne sont pas cyniques, elles sont perdues. Dans ce contexte, la Realpublicité s'est dépouillée de ces artifices et accessoires imposés par l'idéologie publicitaire traditionnelle, qui finissent, chez les publicitaires eux-mêmes, par faire perdre le sens (la signification et la direction) et le rôle économique de ce métier. C'est une façon de communiquer différente. Elle génère des campagnes plus efficaces parce que plus pertinentes et plus concrètes. Des campagnes davantage ancrées dans les possibilités offertes par le réel des marchés.

Pour le "realpublicitaire" la communication publicitaire n'est jamais une fin en soi. C'est un outil. Sa fonction essentielle est de générer un résultat quantifiable que l'entreprise-annonceur ne pourrait pas atteindre par ses propres forces. La Realpublicité ne sort pas de ces limites qui la définissent. Dans la forme comme dans le fond.

En ces périodes d'incertitudes la publicité qui a le plus de chance d'influencer le comportement de son destinataire c'est celle qui sait exploiter les données vraies. Encore faut-il en disposer. Elles ne se trouvent pas nécessairement là ou on le croit. Impossible aujourd'hui de se fonder sur les études d'opinion classiques en négligeant la pensée libre qui s'exprime sur le Web. Par ailleurs, tout message est une promesse. L'exercice créatif consiste à l'exprimer simplement, clairement. Pour JLBambuck, "on néglige la force phénoménale de l'évidence. La réalpublicité est une quête exigeante du discours lumineux. Et la jouissance intellectuelle (ne pas confondre celle du consommateur et celle du créatif) n'est pas moins vive que celle qui consiste à décoder des campagnes au énième degré". Parfois le bon sens peut suffire (qui mieux qu'un chef d'atelier Carglass avec ses mots à lui, son expression malhabile, ses trébuchements, ses lenteurs peut convain
cre l'auditeur de venir y faire réparer son pare-brise?). Mais le plus souvent, pour aller à l'essentiel et le communiquer, la réflexion stratégique et le travail de création sont d'une très haute sophistication technique (sortir de l'ombre un unique produit, le Pi chinois, et y concentrer toutes les valeurs du joailler Dinh Van). L'exercice de la Realpublicité demande aussi du tempérament. Voire de l'audace. Car la performance impose souvent de naviguer à contre-courant des croyances les mieux établies (lancer Biogaran en tant que marque de médicaments…génériques (!); installer Aigle, des bottes vendues en coopératives agricoles, en tant que leader français de l'outdoor chic).

Ceci étant dit il faut considérer que, par nature, la realpublicité est réfractaire à sa propre théorisation. Elle se prouve. Par l'exemple: le site www.bambuck.com est constitué des success stories de l'Agence.

A propos de Bambuck
L'Agence a été fondée en 1989 par Jean-Louis Bambuck. Connue pour les campagnes qui ont relancé les marques Aigle, Vichy Celestins ou encore le joaillier Dinh Van, elle s'est illustrée plus récemment avec les communications développées pour l'équipementier automobile Carglass et pour l'Express. Elle compte parmi ses clients Hitachi, Biogaran, Serre-Chevalier, Chronopost, Loxam, Refleximmo. Bambuck gère aussi depuis de nombreuses années la communication internationale du groupe britannique Stannah, du danois Danisco et de Streamcore System.


--
Contact Presse:
Contact presse agence Bambuck: L'Agence Sophie Monet
Alexandra Monsacré
01 45 63 17 80
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.bambuck.com

--

Communiqué envoyé le 18.05.2009 14:46:55 via le site Categorynet.com dans la rubrique Communication / Relations Presse

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

L'Agence Bambuck est en campagne (première parution Les Echos du 11/05) dans la presse économique pour faire la promotion de son concept de Realpublicité. Bambuck qui pratique depuis des années cette nouvelle approche, plus responsable, de la problématique publicitaire a formulé ce concept dès 2006. Il se trouve particulièrement bien adapté à la crise économique que nous traversons. De quoi s'agit-il ?

La realpublicité est née d'un constat: certaines dérives de "la pub" ont conduit le consommateur à développer une capacité de résistance de plus en plus grande à l'injonction publicitaire. En France 25% environ des campagnes ne servent à rien. Les agences ne sont pas cyniques, elles sont perdues. Dans ce contexte, la Realpublicité s'est dépouillée de ces artifices et accessoires imposés par l'idéologie publicitaire traditionnelle, qui finissent, chez les publicitaires eux-mêmes, par faire perdre le sens (la signification et la direction) et le rôle économique de ce métier. C'est une façon de communiquer différente. Elle génère des campagnes plus efficaces parce que plus pertinentes et plus concrètes. Des campagnes davantage ancrées dans les possibilités offertes par le réel des marchés.

Pour le "realpublicitaire" la communication publicitaire n'est jamais une fin en soi. C'est un outil. Sa fonction essentielle est de générer un résultat quantifiable que l'entreprise-annonceur ne pourrait pas atteindre par ses propres forces. La Realpublicité ne sort pas de ces limites qui la définissent. Dans la forme comme dans le fond.

En ces périodes d'incertitudes la publicité qui a le plus de chance d'influencer le comportement de son destinataire c'est celle qui sait exploiter les données vraies. Encore faut-il en disposer. Elles ne se trouvent pas nécessairement là ou on le croit. Impossible aujourd'hui de se fonder sur les études d'opinion classiques en négligeant la pensée libre qui s'exprime sur le Web. Par ailleurs, tout message est une promesse. L'exercice créatif consiste à l'exprimer simplement, clairement. Pour JLBambuck, "on néglige la force phénoménale de l'évidence. La réalpublicité est une quête exigeante du discours lumineux. Et la jouissance intellectuelle (ne pas confondre celle du consommateur et celle du créatif) n'est pas moins vive que celle qui consiste à décoder des campagnes au énième degré". Parfois le bon sens peut suffire (qui mieux qu'un chef d'atelier Carglass avec ses mots à lui, son expression malhabile, ses trébuchements, ses lenteurs peut convain
cre l'auditeur de venir y faire réparer son pare-brise?). Mais le plus souvent, pour aller à l'essentiel et le communiquer, la réflexion stratégique et le travail de création sont d'une très haute sophistication technique (sortir de l'ombre un unique produit, le Pi chinois, et y concentrer toutes les valeurs du joailler Dinh Van). L'exercice de la Realpublicité demande aussi du tempérament. Voire de l'audace. Car la performance impose souvent de naviguer à contre-courant des croyances les mieux établies (lancer Biogaran en tant que marque de médicaments…génériques (!); installer Aigle, des bottes vendues en coopératives agricoles, en tant que leader français de l'outdoor chic).

Ceci étant dit il faut considérer que, par nature, la realpublicité est réfractaire à sa propre théorisation. Elle se prouve. Par l'exemple: le site www.bambuck.com est constitué des success stories de l'Agence.

A propos de Bambuck
L'Agence a été fondée en 1989 par Jean-Louis Bambuck. Connue pour les campagnes qui ont relancé les marques Aigle, Vichy Celestins ou encore le joaillier Dinh Van, elle s'est illustrée plus récemment avec les communications développées pour l'équipementier automobile Carglass et pour l'Express. Elle compte parmi ses clients Hitachi, Biogaran, Serre-Chevalier, Chronopost, Loxam, Refleximmo. Bambuck gère aussi depuis de nombreuses années la communication internationale du groupe britannique Stannah, du danois Danisco et de Streamcore System.


--
Contact Presse:
Contact presse agence Bambuck: L'Agence Sophie Monet
Alexandra Monsacré
01 45 63 17 80
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.bambuck.com

--

Communiqué envoyé le 18.05.2009 14:46:55 via le site Categorynet.com dans la rubrique Communication / Relations Presse

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://relationspresse.annuairecommuniques.com/2009/05/la-crise-change-le-monde-la-publicite.html