Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Résultats du Baromètre Confiance Edelman 2008

Les ONG toujours en tête dans le monde et en France
Spectaculaire remontée de la confiance envers les politiques en France et au Royaume-Uni
Les jeunes leaders d’opinion font plus confiance aux entreprises que leurs aînés



Paris, le 24 janvier 2008 – Réalisée auprès de 3 725 leaders d’opinion dans 18 pays par StrategyOne, la neuvième édition du Baromètre Confiance Edelman a été présentée au World Economic Forum de Davos le 22 janvier 2008 par Richard Edelman . L’échantillon comprend pour la première fois des jeunes leaders d’opinion, âgés de 25 à 34 ans dans 12 pays.
En complément, Edelman France a étendu cette année ses investigations pour mieux appréhender l’état de la confiance : la population française est-elle en phase avec ses leaders ? Les résultats internationaux et français seront commentés par Edelman en partenariat avec Sciences Po le jeudi 31 janvier prochain lors d’une conférence débat réunissant notamment Yann Algan , Pierre Cahuc , Jérôme Chartier , Pascal Perrineau , et Jean-Marc Vittori . (quelques places sont encore disponibles en téléphonant au 01 56 69 75 52)


L’état de la confiance dans le monde : les ONG restent les institutions les plus crédibles ; les entreprises montent en puissance
Les résultats montrent que les leaders d’opinion font d’abord confiance :
- aux ONG : 53% (Amérique du Nord 60%, Amérique du Sud 62%, Europe 51%, Asie 55%, France 57%)
- aux entreprises : 51% (Amérique du Nord 57%, Amérique du Sud 68%, Europe 43%, Asie 57%, France 30%)
- aux médias : 48% (Amérique du Nord 45%, Amérique du Sud 65%, Europe 41%, Asie 61 %, France 26%)
- à la sphère politique : 43% (Amérique du Nord 39%, Amérique du Sud 36%, Europe 37%, Asie 55%, France 35%)

L’étude révèle que, dans 14 pays sur 18, le capital confiance envers les entreprises est plus élevé qu’envers les gouvernements. Ainsi, aux Etats-Unis, 58% des leaders d’opinion affirment faire plus confiance aux entreprises qu’aux responsables politiques (39%). Cet écart est également observé dans la plupart des pays émergents : au Mexique (75% contre 49%), au Brésil (61% contre 22%), en Pologne (45% contre 11%) et en Inde (74% contre 49%). Cette tendance est inversée en Suède (39% contre 63%), aux Pays-Bas (55% contre 64%), en France (30% contre 35%) et en Chine (54% contre 79%).

Les jeunes décideurs (25-34 ans) font nettement plus confiance aux entreprises que leurs aînés (35-64 ans), particulièrement en France 52% versus 30%. Ils font en particulier davantage confiance aux entreprises des secteurs des loisirs, des médias, de l’industrie pharmaceutique, des biotechnologies et de la distribution.

Dans la plupart des pays européens, les ONG ont le capital confiance le plus élevé, excepté en Suède, en Russie et en Pologne où les entreprises bénéficient d’un meilleur score.

Le degré de confiance envers les médias connaît une évolution très importante par rapport à 2007 dans de nombreux pays : au Royaume Uni (+ 19 points), au Canada (+14 points), en Corée du Sud (+16 points), au Japon (+12 points), en Inde (+10 points), en Allemagne (+9 points) ; tandis qu’il stagne en France, en Chine, en Espagne, en Irlande, en Suède, aux Pays-Bas, en Russie et au Mexique ; alors qu’il décline en Pologne.

En France, on observe globalement un regain de confiance envers les responsables politiques (35%) qui se positionnent derrière les ONG (57%) et devant les entreprises (30%) et les médias (26%). La France a cependant le degré de confiance le plus faible envers les entreprises et les médias parmi tous les pays participant à l’étude.


L’utilisation et la crédibilité des sources d’informations
Pour s’informer sur les entreprises, les sources d’informations les plus consultées sont les médias traditionnels – presse écrite (quotidiens et magazines économiques) et télévision (journal télévisé). Les magazines économiques sont perçus comme les sources d’information les plus crédibles avec un capital confiance de 52 %. L’utilisation des médias sociaux (Wikipédia, Blogs, sites de partage de vidéos, réseaux sociaux) est en forte progression, particulièrement dans les pays dits BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). Ces nouveaux outils sont principalement exploités par les jeunes décideurs (25-34 ans) qui les considèrent comme plus crédibles que leurs aînés.
Les médias traditionnels restent donc une source d’information privilégiée et crédible même si les formes de communications dites horizontales (« peer-to-peer ») jouent un rôle de plus en plus influent.


Les relais d’opinion les plus crédibles
Les leaders d’opinion interrogés font confiance aux informations transmises par des spécialistes (à 57 % pour les analystes financiers et industriels, à 56% pour les universitaires, à 55 % pour les médecins ou professionnels de la santé) ainsi qu’à 58 % aux « personnes comme moi » (partageant des intérêts communs, et/ou des convictions politiques). En revanche, la confiance accordée aux déclarations des dirigeants d’entreprises stagne, contrairement aux informations diffusées par un employé, qui joue ainsi le rôle de relais d’opinion.

« Les entreprises doivent s’engager dans une démarche à l’intersection entre la communication verticale (« top-down ») et les formes de communication dites horizontales (« peer-to-peer »), en s’appuyant à la fois sur des experts extérieurs et sur leurs employés pour crédibiliser les déclarations de leurs dirigeants d’entreprises. » explique Richard Edelman, Président d’Edelman Monde.




Contacts presse:
Elise Beretz – 01 56 69 73 94 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Carol Saint-Pé – 01 56 69 75 52 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





A propos du Baromètre Confiance Edelman

La neuvième édition du Baromètre Confiance mesure la confiance des leaders d’opinion envers les élus, les ONG, les entreprises, les media et les institutions religieuses. Des entretiens téléphoniques de 30 minutes ont été menés entre octobre et novembre 2007. 3 100 leaders d’opinion, âgés de 35 à 64 ans, ont été interrogés dans 18 pays : 400 aux Etats-Unis, 300 en Chine et 150 dans chaque autre pays participant : Allemagne, Brésil, Canada, Corée du Sud, Espagne, France, Inde, Irlande, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Russie et Suède. Pour la première année, 675 jeunes leaders d’opinion, âgés de 25 à 34 ans, ont été interrogés dans 12 pays : 100 aux Etats-Unis, 75 en Chine et 50 dans chaque autre pays : Allemagne, Brésil, Canada, Corée du Sud, France, Japon, Inde, Royaume-Uni et Russie.
Ces leaders d’opinons ont reçu une formation universitaire, leurs revenus se situent dans le premier quartile du pays où ils vivent et ils font preuve d’un intérêt particulier et/ou d’un engagement dans les affaires politiques, économiques et médiatiques de leur pays respectif.
Les résultats du Baromètre Confiance Edelman seront commentés le 31 janvier 2008.

Pour plus d’informations, consultez le site http://www.edelman.com/trust/2008/ ou http://edelman.blogs.com/trust/


A propos de l’étude complémentaire réalisée en France

L’étude spécifique « La population française est-elle en phase avec ses leaders ? » conduite sur un échantillon représentatif de la population française fera l’objet d’une présentation spécifique le 31 janvier 2008.


A propos d’Edelman

Avec 51 bureaux en Amérique du Nord, en Europe, en Amérique Latine et en Asie Pacifique, 3 000 collaborateurs et une marge brute annuelle de 300 millions dollars, Edelman est le premier réseau indépendant de Relations Publiques dans le monde. Edelman vient d’être classée par Advertising Age au sein de la « 2007 Agency A-List » (Top 10 des agences), une première pour une agence de relations publiques.

Edelman France compte 45 collaborateurs organisés autour des pôles Corporate, Santé, Communication Sensible et Crise, Affaires Publiques, Consumer Marketing, Technologie, Marketing Online, Studio graphique et Evènementiel.


A propos de StrategyOne

StrategyOne a été créée en 1999 comme société indépendante au sein du groupe Daniel J Edelman.
StrategyOne réalise des études d’opinion, des analyses de positionnement, de la veille des tendances, des médias et des réglementations, des évaluations des campagnes de relations publiques.

StrategyOne France s’est ouvert à Paris en octobre 2007. Les consultants StrategyOne travaillent aussi bien en synergie avec les consultants d’Edelman France et dans le monde que de manière autonome.