Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Marre des clones ! s'exclame le chasseur de têtes

On recrute par rapport à des critères prioritaires. Et on en marre de chercher des clones.
Et le potentiel dans tout ça ?

En France, il est une loi, non dite, qui consiste à croire qu’on prend moins de risques à recruter quelqu’un qui a le même profil que soi, idéalement qui sort même de la même école (du même moule devrait-on dire).

Et cela concerne aussi les métiers créatifs. C’est fou non ?

C’est faire preuve de bien peu d’imagination. C’est utiliser des principes rétrogrades qui, soit dit en passant, ne donnent aucune garantie sur le résultat.
Pourquoi ne pas fonctionner plutôt comme Outre-atlantique où on ne regarde pas ce qui est a été fait (autrement dit ce qui est indiqué sur le CV) mais où on attend d’un candidat qu’il puisse répondre à la question : qu’êtes-vous capable de faire demain ?

Oui au potentiel, oui au devenir, oui à la créativité, oui à la motivation… Ces critères doivent être prioritaires.

Chez Elaee, recrutement spécialisé dans les métiers de la com', du marketing et du web, nous prenons comme une volonté première d’aller plus loin que les briefs transmis par nos clients.
C’est ainsi que nous présentons (soyons honnêtes, en plus des profils « clones ») toujours des profils plus atypiques, choisis sur des valeurs humaines.
Un exemple : sur un poste de DA senior où le futur employeur nous expliquait que 40 ans était un maxi puisque toute son équipe créa était branchée (piercée, tatouée, équipée de skate et j’en passe), on a osé présenter une femme de… 57 ans !
Pour laquelle notre client nous a remercié de la belle rencontre...

Claire Romanet
www.elaee.com