Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le triple A du WWW

Par Hervé kabla, Directeur Général – co-fondateur de blogAngels
Avis d'expert
Comme chaque année, l’agence Edelman a publié son baromètre de la confiance (http://trust.edelman.com/), sorte d’indicateur universel et global, élaboré auprès d’une cible de 30000 personnes réparties sur plus de 25 pays. La tendance générale qui s’en dégage est assez effrayante : la baisse de confiance est générale. La perte de confiance touche aussi bien les institutions, que la capacité des politiques à redresser la situation économique, ou les dirigeants des grandes entreprises. Le baromètre Edelman est encore plus cruel pour la France, qui passe de la zone dite « neutre » à la zone à tendance négative.
Une franche morosité
Il faut dire qu’en ce début d’année, à écouter les médias nationaux, il y a bien des raisons de s’inquiéter : perte du triple A, crise économique qui n’en finit pas, entreprises qui licencient (Peugeot), qui annoncent des pertes colossales (Air France) ou qui déposent le bilan (Lejaby, Sea France).
L’entreprise France va mal, et on cherche vainement des raisons d’être optimiste. Pourtant, comme dans Astérix, un petit village résiste, et persiste à ne pas céder aux sirènes négativistes. Ce petit village d’irréductibles, c’est l’univers du web. Depuis quelques années, il traverse une période d’un dynamisme et d’une richesse qui n’est pas sans rappeler l’euphorique période de la bulle d’il y a dix ans, dans ce qu’elle eut de plus grandiose. En voici deux exemples.
L’écosystème des médias sociaux
Le rapport publié par le cabinet Deloitte, selon lequel Facebook aurait généré plus de 230 000 emplois en Europe, dont près de 22000 en France seulement : agences spécialisées, éditeurs d’applications, consultants en tous genres ; la galaxie Facebook alimente à elle seule une multitude d’entreprises dans le seul but de tirer profit du temps passé par des millions de personnes sur les médias sociaux. Facebook n’est cependant pas la seule plateforme à attirer les regards. YouTube, Twitter ou Google+ poussent les marques à se réinventer en ligne. Le « social business » s’est développé de manière florissante.
Qui plus est, la création de valeur ne touche pas que les populations techniques : l’essor du « community management », rôle qui tend à devenir clef, en est la plus brillante démonstration. Nul besoin de savoir programmer pour occuper ce type de poste, bien au contraire : le web 2.0 rend ses lettres de noblesse aux fonctions de la communication, bien mieux lotis que certains ingénieurs ou doctorants par les temps qui courent. Et même les huissiers sont de nos jours mis à contribution, pour gérer les règlements de tous ces jeux lancés vers l’eldorado des fans…


Le web marketing dans tous ses états
Vous voulez un autre exemple ? Il n’y avait qu’à passer quelques heures au dernier salon e-marketing pour en apprécier le dynamisme, la richesse de l’offre, la diversité des approches : multi-canal, CRM social, social-commerce, applications mobiles, référencement, serious games, affiliation, etc. Rien de neuf, pensez-vous ? Erreur : allez faire un tour sur bien d’autres salons, vous y palperez une morosité ambiante, dans pratiquement tous les secteurs industriels, du tourisme à l’horlogerie. Mais dans les allées du Palais des congrès, l’enthousiasme était palpable, l’optimisme de rigueur.
Foutaises que tout cela ? Attendez un peu l’explosion de la bulle des médias sociaux ? Peut-être. Mais dans une ambiance économique globale d’une franche morosité, partager ces quelques heures d’optimisme et d’euphorie avait quelque chose salutaire. Et pourtant, pas une seule caméra, pas un seul micro (hormis ceux des organisateurs) pour venir transmettre cette énergie positive à nos concitoyens. A croire qu’en France, les niches d’optimisme doivent rester discrètes…
Moralité : le secteur du web ne mérite peut-être pas son triple A. Mais il mérite au moins autant d’attention de la part des médias traditionnels…

Hervé Kabla, blogueur et polytechnicien (X84), est l'un des experts français du Corporate Blogging et des Médias Sociaux. Avant de co-fonder blogAngels en 2008, Hervé Kabla a lancé et animé la première plateforme bluekiwi de blogs en entreprise, utilisée chez Dassault Systèmes. En 2009, il co-fonde l'association Media Aces qui réunit les experts des médias socia




--
Contact Presse:

Agence Yucatan
Céline Bernard
0153632727
www.yucatan.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=71424



--

Communiqué envoyé le 09.02.2012 15:16:07 via le site Categorynet.com dans la rubrique Communication / Relations Presse

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______