Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Depuis le début de l'année, un champ d'action élargi pour Epareca

Epareca réalise des diagnostics d’opportunité sur le volet « commerces et artisanat » des projets de rénovation urbaine


Afin de renforcer le volet « économique » des projets de rénovation urbaine, Epareca, opérateur national dont la vocation est la restructuration des commerces dans les quartiers, a signé avec l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), une convention de partenariat pour faire converger efforts et moyens sur cette thématique « économique ». Epareca est dorénavant susceptible de réaliser des diagnostics d’opportunité sur le volet « commerces et artisanat » des projets de rénovation urbaine. Parallèlement, l’ANRU s’est engagée à faciliter l’instruction des opérations portées par l’opérateur national.


L’Etablissement Public National d’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux (Epareca), créé par l’Etat en 1996, voit, avec cette signature de partenariat, son champ d’action s’élargir. Une ouverture qui devrait participer aux objectifs retenus par le Comité interministériel des villes du 9 mars 2006. Celui-ci prévoit un renforcement de la capacité opérationnelle d’Epareca, dans le but d’accélérer et de multiplier les opérations de restructuration des commerces dans les quartiers. Epareca réalise dorénavant des diagnostics d’opportunité sur le volet « commerces et artisanat » des projets de rénovation urbaine. L’objectif est ici comme le souligne François MiUS, Directeur Général d’Epareca, « d’intervenir le plus en amont possible sur la problématique commerciale d’un projet, quand la structure urbaine est encore malléable ». Ces diagnostics sont destinés à vérifier la pertinence et la faisabilité commerciales d’opérations de restructuration ou de création ex-nihilo de commerces.
Un Comité de Pilotage a été mis en place, formé de représentants des trois organismes partenaires, Epareca, ANRU et CDC. Il est chargé de sélectionner les sites devant faire l’objet d’un diagnostic et s’appuie, pour cela, sur les représentants locaux de l’ANRU et de la CDC.


Qu’est ce qu’un diagnostic d’opportunité ?

Chaque diagnostic comporte une visite du site et une rencontre avec les différents acteurs locaux. Suit une analyse du marché potentiel réalisée en fonction de la dynamique urbaine et de l’environnement commercial. Elle permet, dans un laps de temps très court, d’envisager - ou non - le développement du dispositif commercial.
Epareca émet ensuite un avis sur le projet envisagé par la collectivité et réalise des préconisations sur les conditions de poursuite du projet. Epareca peut alors proposer un accompagnement pour mettre en place une restructuration durable de l’appareil commercial, sous réserve d’une saisine par la collectivité. C’est l’assurance, pour les villes, de ne pas hériter à terme d’une structure commerciale inadaptée…

Selon Christelle Jubien, responsable de ces diagnostics à Epareca, les origines d’un diagnostic sont multiples : manque de lisibilité du projet commercial, prise en compte incomplète de l’environnement immédiat du projet, potentiel commercial limité, conception peu propice à une bonne fonctionnalité d’ensemble (mauvaise visibilité depuis les axes de circulation, stationnements en nombre insuffisant)… Dans certains cas, un approfondissement de la problématique commerciale par la réalisation d’études complémentaires (programmation, organisation spatiale, schéma d’implantation) peut s’avérer nécessaire.


20 diagnostics prévus cette année

Les premiers diagnostics ont déjà été réalisés : un dans le quartier des Boutardes à Vernon, un autre dans le quartier Monclar à Avignon et un troisième à Cayenne. Trois autres diagnostics s’y ajouteront bientôt : quartier Maison Rouge à Louviers, quartier les Epis à Sin-le-Noble, Grâce de Dieu à Caen. 20 diagnostics sont prévus cette année.
Sur Vernon par exemple, les partenaires s’interrogeaient sur le bien-fondé du développement d’une dizaine de commerces au sein d’un pôle de centralité à faire émerger, au sud-est de la commune. Le diagnostic d’opportunité a conduit la collectivité à prendre conscience de la faiblesse de l’offre sur l’ensemble des secteurs proches et de la nécessité d’intervenir sur un équipement voisin, en grande difficulté. La Communauté d’Agglomération des Portes de l’Eure et la Ville de Vernon ont donc décidé de saisir Epareca pour poursuivre cette réflexion et mettre en place une stratégie globale, capable de répondre aux besoins d’une population de 3 400 ménages.


NB : les diagnostics doivent être déclenchés, si possible, en amont des Projets de Rénovation Urbaine (PRU), de préférence avant la tenue de la Réunion Technique Partenariale (RTP) de l’ANRU et à fortiori, avant le Comité d’Engagement. Un rapport écrit est transmis, dans un délai moyen de 3 semaines, aux partenaires, CDC et ANRU, ainsi qu’à la collectivité. Il est complété par une restitution orale des préconisations permettant d’instaurer un échange avec les collectivités et leurs partenaires sur les conditions de poursuite du projet.