Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Des carjackeurs enferment leur victime dans le coffre d’une voiture

Titre: Des carjackeurs enferment leur victime dans le coffre d’une voiture
Date: 10 août 2006
Numéro:179/06




La police arrête deux auteurs après une enquête de plusieurs mois


    Des carjackeurs enferment leur victime dans le coffre d’une voiture




BRUXELLES, 10/08/2006. – Après une enquête de plusieurs mois, la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles-Asse a arrêté deux carjackeurs qui avaient enfermé leur victime pendant un certain temps dans le coffre de son propre véhicule.
Les auteurs avaient torturé leur victime à l’aide d’un appareil émettant des chocs électriques. Ils avaient cependant dû s’enfuir sans véhicule. Grâce à un témoin, la police a pu retrouver les auteurs.
Deux des auteurs ont été arrêtés fin juin 2006. L’un d’entre eux, un Roumain d’une vingtaine d’années, est actuellement encore en prison.

Chocs électriques
Dans la nuit du 11 au 12 mai 2006, trois auteurs carjackent une BMW-3 dans la Heerenstraat à Drogenbos. Ceux-ci, deux Roumains d’une vingtaine d’années et un Belge, avaient menacé leur victime avec une Kalachnicov et une arme de poing et avaient enfermé le chauffeur dans le coffre de son propre véhicule. Le véhicule était alors tombé en panne et les auteurs avaient pensé qu’il s’agissait d’un système de sécurité. Ils ont alors donné des chocs électriques à la victime afin de lui soutirer le code du soi-disant système de sécurité. La victime ne pouvant donner ce code, les auteurs avaient alors pris la fuite à pieds.
 Un témoin qui avait vu la scène dès le début avait directement appelé la police. A deux kilomètres de l’endroit où le carjacking avait eu lieu, sur le parking d’une grande surface, les équipes d’intervention de la zone de police Rode avaient pu retrouver la BMW-3 recherchée. La victime avait alors pu être délivrée de son coffre.

Arrestations
Grâce à la bonne collaboration entre la Police Judiciaire Fédérale de Bruxelles-Asse et les zones de police Rode et Bruxelles-Midi, les auteurs ont pu être identifiés. Deux d’entre eux, des Roumains, ont été arrêtés les 27 et 30 juin 2006 à Anderlecht. Après confrontation avec les éléments de l’enquête, les auteurs ont reconnu les faits. Un des auteurs avait déjà été condamné en 2003 pour des faits semblables.

Après leur arrestation, les deux auteurs ont été mis à la disposition du parquet de Bruxelles. Ils ont été placés sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction.
Les deux auteurs ont reconnu les faits. Il existe des preuves matérielles contre l’un d’entre eux. Cinq jours après leur arrestation, les deux carjackeurs ont été remis en liberté par la chambre du conseil.
Le parquet a interjeté appel contre leur libération. Le 8 août 2006, le mandat d’arrêt à l’encontre de l’un des auteurs a été confirmé.