Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse
INA_CATEGORYNET_728x90 La ministre de la Culture Fadila Laanan conforte l’action de 34 associations supplémentaires

La ministre de la Culture Fadila Laanan conforte l’action de 34 associations supplémentaires

Education permanente

 

La ministre de la Culture Fadila Laanan conforte l’action de 34 associations supplémentaires

 

 

 

La ministre de la Culture, de l’Audiovisuel et de la Jeunesse de la Communauté française, Fadila Laanan, a reconnu 34 associations actives dans le secteur de  l’éducation permanente. Parmi elles, en 2006, 23 se partageront un budget de 1.894.417€ dans le cadre de contrats-programmes (d’une durée de cinq ans) et 11  se répartiront 140.973€ dans le  cadre de conventions (d’une durée de deux ans).

 

Ces reconnaissances interviennent dans la foulée du décret du 17 juillet 2003, relatif au soutien de l’action associative dans le champ de l’éducation permanente. Destiné à donner un nouvel élan à ce secteur, le décret de 2003 a permis, d’une part, d’assurer le refinancement des associations déjà reconnues dans cadre d’un décret de 1976, qui sont stabilisées par le biais des contrats-programmes ; et, d’autre part, d’encadrer de nouvelles associations (non reconnues par le décret de 1976) à travers les conventions. La revalorisation de ce secteur a vu son budget passer de 11,241 millions d’euros en 2003 à 17,246 millions d’euros en 2006, soit une progression de quelque 53,42 %.

 

Un premier train de reconnaissances, dans la foulée du nouveau décret, avait concerné 16 associations en 2005 : 12 par le biais de conventions et 4 par le biais de contrats-programmes (voir liste en annexe). Le second train de reconnaissances que la ministre Fadila Laanan vient d’opérer porte sur un nombre deux fois plus important d’associations (voir liste en annexe) et il mobilise une part conséquente du budget de l’éducation permanente, qui s’élève à 17,246 millions par an, auxquels se sont ajoutés, cette année, 3,626 millions de revalorisation dans le cadre des accords du non-marchand.

La ministre Fadila Laanan se félicite que les moyens supplémentaires et l’engagement pluriannuel de la Communauté française permettent, à la fois, de conforter ces associations dans leur action en matière d’éducation permanente et d’insuffler une dynamique nouvelle à ce secteur important.

 

En rapport aux catégories fixées par le nouveau décret, la majorité des associations qui sont subsidiées à ce jour le sont pour leurs actions en faveur de « la « participation, l’éducation et la formation citoyenne » (axe 1). Par ailleurs, seize associations ont été valorisées pour leurs « productions d’analyses et d’études » (axe 3, 2°), six pour leurs « productions de services » (axe 3, 1°) et deux pour « leurs activités de formation d’animateurs, de formateurs et d’acteurs associatifs » (axe 2).

 

A ce jour, aucune des grandes organisations actives sur l’ensemble du territoire de la Communauté française, plus communément dénommées « mouvements », n’est encore passée sous le régime du nouveau décret. Mais plusieurs ont d’ores et déjà introduit leur demande pour une reconnaissance à partir de 2007 : Formation Education Culture ; Lire et Ecrire ; Présence et Action culturelles ; Centre d'Education Populaire André Genot ; Mouvement social de Personnes malades valides et handicapées ; Action chrétienne rurale des Femmes ; Les Equipes populaires ; Formation, Action, Militantisme, Mouvement de Promotion socioculturelle des Femmes Prévoyantes Socialistes.

 

Plus généralement, pour 2007, ce sont au total près de 120 associations qui ont introduit leur demande pour l’obtention de leur nouvelle reconnaissance. Celles-ci pourront bénéficier, à leur tour, du refinancement prévu par le Plan d’Action de la Charte d’Avenir de la Communauté française pour le secteur de l’Education permanente. Ce plan permet une nouvelle progression de 3,879 millions pour l’année qui vient, soit une hausse totale de 87,92% par rapport à 2003.

 

Quant à la quinzaine de demandes de subventions d’associations qui ont été refusées en 2005 et en 2006, elles l’ont été sur base d’une accumulation d’avis négatifs des instances consultatives mises en place par le décret de 2003 : Conseil supérieur de l’éducation permanente (où figurent les représentants du secteur), Service de l’éducation permanente et Service général d’inspection de la culture.

                           

 

ANNEXE

 

Education permanente

 

Liste des associations reconnues en 2005 et 2006

 

 

 

Contrats-programmes 2005

(Associations précédemment reconnues dans le cadre du décret du 8 avril 1976)

 

Ag'Y Sont      

Centre Communautaire Laïc Juif

Centre de Recherche et d'Information Socio-Politiques

Réalisation, Téléformation, Animation

 

 

Conventions 2005

(Nouvelles reconnaissances)

 

Agence Alter

Article 27

Association Belgo-Palestinienne

ATTAC Liège  

Barricade

Centre Poly-Cuturel des Résistances

Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde

Coordination des ONG pour les Droits de l'Enfant

Couleur Café

Fondation Hodie Vivere

Le Monde selon les Femmes

Rassemblement bruxellois pour le Droit à l'Habitat

 

 

 

 

Contrats-programmes 2006

(Associations précédemment reconnues dans le cadre du décret du 8 avril 1976)

 

Association culturelle Joseph Jacquemotte - Le Progrès

Centre Culturel "Le Réverbère"

Centre d'Accueil de Recherche, d'Information et d'Animation – Le CARIA

Centre de Formation Cardijn

Centre Féminin d'Education Permanente

Centre Hervien d'Animation Culturelle

Collectif Contre les Violences Familiales et l'Exclusion

Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Etrangers

Culture et Développement

Eco-Vie

Groupe de Recherche et d'Information pour la Paix et la Sécurité

Inter-Environnement Bruxelles

Inter-Environnement Wallonie

La Spirale - Centre d'Animation et de Diffusion culturelle

Les Amis de la Fagne

Les Amis de la Terre – Belgique

Les Territoires de la Mémoire     

Mémoire d'Auschwitz

Nature et Progrès

Réseau Information et Diffusion en Education à l'Environnement

Revers

Service pour la Transformation l'Innovation et le Changement Social

Vidéo Education Permanente

 

 

Conventions 2006

(Nouvelles reconnaissances)

 

Bruxelles nous appartient

Campagne Vêtements propres

Collectif Solidarité contre l'Exclusion : Emploi et Revenus pour tous

Fondation pour la Solidarité

Form'Anim

Groupe de Recherche pour une Stratégie Economique Alternative

Habitat et Participation

NOVA  

Partenariat Marconi

Périple en la Demeure

WWF Belgique

 

 

 

Contact :

 

Pascal Sac

Porte-parole

Cabinet de la ministre de la Culture, de l’Audiovisuel et de la Jeunesse

15-17 place Surlet de Chokier – 1000 Bruxelles

Tél. : 02/213.17.48. – 0477/252.285 – E-Mail : pascal.sac ( a ) cfwb.be