Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Clairsienne et la Ville de Lormont (Gironde) pose la 1ère pierre de l'éco quartier Les Akènes

Clairsienne invite la nature en ville
1ères graines de l'éco-quartier Les Akènes à Lormont
sur la rive droite de l'agglomération bordelaise

Samedi 17 novembre à 11h, la ville de Lormont et Clairsienne, opérateur social et aménageur posent la 1ère pierre de l'éco-quartier Les Akènes dans le quartier La Ramade à Lormont.

Situé sur le site de la friche industrielle de Siemens, dans le quartier de la Ramade à Lormont, l'éco quartier Les Akènes va permettre de créer un lien sur le territoire de la ville, entre le quartier des grands ensembles de Génicart et le quartier pavillonnaire du Grand Tressan. Il repose sur la réalisation d'un cheminement paysager d'est en ouest à dominante piétons vélos qui reliera le tramway à la future passerelle du Grand Tressan.

Clairsienne chef d'orchestre de cet aménagement a fait appel à l'Atelier Bouriette & Vaconsin, un binôme urbanisme et paysage. Inviter la nature en ville en composant des paysages autour des usages quotidiens, telle est la démarche principale de la conception de ce futur quartier. Un projet lauréat du Trophée d'Or 2011 décerné par le Syndicat national des professionnels de l'aménagement et du lotissement (snal).

D'ici 2015, l'éco-quartier Les Akènes accueillera sur 9,5 hectares, plus de 2 500 habitants, une offre résidentielle mixte de 916 logements (du T1 au T5), de la location à l'accession sociale et privée dont 507 au cœur de l'éco-quartier avec son parc central d'un hectare et sa crèche d'entreprise, 7 500 m2 de commerces et services, des équipements publics, 11 000 m2 de bureaux en bordure de rocade et une chaufferie bio-masse. Cultivant la mixité des fonctions, le dynamisme économique et la proximité, Les Akènes possèdent les éléments fondateurs d'un quartier structuré et vivant, où chacun pourra s'épanouir, entre tranquillité et commodité.

Un quartier en lien avec la ville

Situé en bout de plateau, entre le quartier de grands ensembles de Génicart actuellement en réhabilitation et le quartier pavillonnaire du Grand Tressan, un axe structurant paysager «la promenade de la Ramade» va permettre de relier le tramway (à 800 mètres) à la future passerelle du Grand Tressan qui franchira la rocade. Les Akènes seront reliés au reste de la ville de Lormont et bénéficieront des équipements tels que les parcs, les écoles, les espaces sportifs par le raccordement de tous les cheminements doux et la création d'une desserte de transports en commun en site propre.

Où l'on habite un paysage / 35 % des Akènes sont formés d'espaces libres plantés

A l'Est, le Parc des Coteaux, dessine l'horizon vert de la rive droite, à l'Ouest, la vallée du Gua et le bois de châtaigniers du Grand Tressan, des parcs qui ponctuent le territoire communal de Lormont et constituent une image identitaire à l'échelle de la Rive Droite de l'agglomération bordelaise. Le projet d'éco-quartier vient inventer une pièce de paysage qui le relie à ces grands paysages environnants et permet de créer des espaces variés boisements, clairières, placettes, venelles, jusqu'aux pieds des immeubles. Plus qu'un simple décor, le paysage installé permet d'abriter des milieux, il constitue des lieux d'expériences quotidiennes des sens pour susciter l'attention et l'émotion des habitants. L'unité du paysage met en valeur les bâtiments et crée une tonalité générale, les concepteurs des différents programmes participent par leur traduction architecturale à l'esprit de ce paysage inventé. La primauté au végétal favorise des ambiances paysagères.

Les Akènes sont organisés autour de trois espaces de vie complémentaires, Habiter dans les arbres, la Lisière et le cœur de l'éco-quartier.

Habiter dans les arbres est composé de 255 logements. La plantation dense d'arbres propose une transition entre les boisements de la Promenade de la Ramade et ceux des coteaux du Grand Tressan. L'aménagement paysager s'inspire de l'ambiance rurale qui régnait autrefois sur ces plateaux cultivés, avec haies et fossés, dans l'idée du bocage, créant des percées visuelles et des milieux de sous-bois contrastés. Afin de préserver une intimité résidentielle, les abords des bâtiments sont clos. L'accès aux logements est adapté aux divers modes de déplacement : piétons, vélos et accès voitures, par des bandes d'accès carrossables, à caractère piétonnier. Les stationnements extérieurs sont aménagés en parkings paysagers, alternant places de stationnement et fosses de plantation permettant l'existence d'un couvert arboré.

La Lisière est constituée de bureaux, de commerces de proximité, d'un restaurant, d'un hôtel, d'une résidence hôtelière, d'une chaufferie bio-masse et de 154 logements. L'aménagement paysager aux abords des bâtiments s'appuie sur le caractère rural de l'environnement, mettant ainsi en scène les perspectives sur les coteaux du Grand Tressan. En prolongement du talus végétalisé de la rocade, un cordon boisé dessine la façade du quartier. Les parkings sont organisés en alternance de places de stationnement et de fosses de plantation. Réserves de bois et refuges pour les animaux permettront le développement de la biodiversité. Les abords des bâtiments font alterner des espaces partagés d'accès et de stationnement ainsi que des espaces de respiration.

Le cœur de l'éco-quartier constitué de 507 logements et d'une crèche d'entreprise s'organise autour d'un parc central ouvert au public en journée. Le boisement humide contraste avec les espaces ouverts de prairie où l'on circule par des sentiers éphémères, dont le tracé peut varier d'une année à l'autre. Des espaces partagés propres à chaque programme de logements assurent les liaisons entre la rue en limite, les espaces de proximité résidentielle et le parc central. Des lanières de parc constituent les extensions du parc jusqu'aux limites de l'éco-quartier et intègrent les liaisons piétonnes et cyclables au cœur du Parc. Les espaces partagés sont envisagés comme des cours privatives permettant de préserver une intimité résidentielle. Des bandes d'accès carrossables permettent l'accès aux logements, elles sont adaptées aux divers modes de déplacement : piétons, vélos et voitures de façon occasionnelle. Les parkings sont traités en sous sol.

Une approche collaborative à toutes les étapes

A chaque étape du projet, Clairsienne a appliqué les principes du développement durable. Dès l'aménagement avec la dépollution du site industriel et la réutilisation des terres sous les ouvrages, la récupération des eaux, la création du parc central. Lors de la construction et de l'implantation des bâtiments (label BBC) avec un réseau alimenté par une chaufferie bio-masse, puis avec l'introduction d'écosystèmes variés et adaptés pour créer un paysage. Afin d'atténuer les nuisances, tant pour le milieu naturel que pour les personnes, une charte de chantier vert, impliquant l'ensemble des intervenants sur le site a été mis en œuvre.

A l'échelle du quartier comme de la ville, devenir une terre fertile du « vivre ensemble », est la volonté affirmée depuis l'origine du projet. Clairsienne et la Ville de Lormont ont mené une démarche collaborative avec l'ensemble des partenaires et des lormontais. Une synergie qui a permis la mise en œuvre en amont d'une politique de médiation auprès des riverains. Des actions de médiation culturelle, jeux d'architecture, travaux pratiques avec des élèves en partenariat avec l'Association Arc en Rêve Centre d'Architecture avec le soutien de la Fondation de France ont été engagées. Un lieu d'information a été ouvert et un médiateur de proximité recruté, des réunions publiques sont organisées. Un comité de pilotage créé par la ville de Lormont se réunit régulièrement.

Les sociétés du groupe Cilso, Angle Vert, Logévie, Domofrance et Clairsienne se sont associées en groupement de commande. Les promoteurs privés, représentant 70% de la production de logements (Safran Immobilier, LP Promotion, Gesfim, Groupe Pichet, Bouygues Immobilier, Océanis, Gotham, Fradin, Soline ) ont adhéré en cédant entre 15 et 20% de leur logement au profit de l'accession modérée en adaptant leurs offres. Clairsienne démontre à travers le projet ambitieux des Akènes, la capacité des sociétés HLM d'appliquer la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) au quotidien par une attention et un engagement dans une démarche de développement durable intervenant en synergie avec l'ensemble des parties prenantes.

Un calendrier à 3 horizons / 2013 - 2014 - 2015

A partir de fin 2012, l'éco-quartier Les Akènes va s'épanouir avec successivement la mise en route des chantiers Habiter dans les arbres, le cœur de l'éco-quartier et La lisière pour une livraison estimée fin 2015.

En fin d'année 2014, la chaufferie biomasse réalisée par la Communauté Urbaine de Bordeaux, la crèche d'entreprise et 520 logements devraient être livrés. 648 logements pourraient être livrés selon l'avancement de la commercialisation. La mise en service de la ligne de transport en commun en site propre est estimée entre 2016 et 2018.

A propos de Clairsienne

Entreprise sociale pour l'habitat, Clairsienne réalise des habitats diversifiés et accessibles au plus grand nombre en Aquitaine, du locatif à l'accession sociale à la propriété. Membre du Comité Interprofessionnel du Logement du Sud Ouest (CILSO) gestionnaire du 1% logement, Clairsienne dispose d'un patrimoine locatif de 7 638 logements, affiche un chiffre d'affaire de 57,7 millions d'euros en 2012 et emploie 140 salariés. Partenaire impliqué dans les projets urbains, Clairsienne accompagne les collectivités locales, de l'aménagement de territoires à la reconquête de friches industrielles. Clairsienne est présidée par Yves Ratel, Daniel Palmaro est le Directeur général.

www.clairsienne.com



--

Contact Presse:
Clairsienne
Quitterie de Galard
06 82 31 70 80
www.clairsienne.com
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=6201

 

--

Communiqué envoyé le 16.11.2012 05:56:36 via le site Categorynet.com dans la rubrique Collectivités locales en France
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

___