Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La 8e Nuit des Lutins se déroulera le 15 mars au Théâtre National de Chaillot et sera probablement l

Chères amies, Chers amis,

La 8e Nuit des Lutins se déroulera le 15 mars au Théâtre National de Chaillot et sera probablement la dernière !

Nous avons du mal à l'accepter et à l'admettre c'est pourquoi nous lançons cet appel.
Voilà 8 ans déjà, que naissaient les Lutins à partir d'une idée simple mais ambitieuse : donner au court-métrage toute sa place au sein du 7 ème art, participer de manière active à sa promotion, pour mieux le faire connaître et reconnaître.

Nous pensons sincèrement avoir réussi -du moins pour l'essentiel- ce pari difficile. Aussi, l' engagement de toute l'équipe des Lutins n'aura pas été vain. Nous avons mis toute notre énergie, notre enthousiasme et nous avons toujours cru à la réussite de cette entreprise.
La profession et nos partenaires ont partagé cette volonté de persévérer, d'aboutir et nous ont permis de porter haut les couleurs du court-métrage.

Nous remercions très chaleureusement, les partenaires et les personnes qui nous apportent leur soutien depuis de nombreuses années, comme le CNC, l'Adami, la Sacem, La Mairie de Paris, Kodak, Panavision, Unifrance, la SACD qui nous soutiennent financièrement. Merci également à nos partenaires techniques : les cinémas Pathé et Gaumont, le Théâtre National de Chaillot, Télétota, CDA, LTC, Barco, TSF, Scanlab, Tapages, Paris Cinéma, Studio Magazine, Europe 2 qui nous apportent un soutien matériel important.

Aujourd'hui, Les Lutins lancent un cri d'alarme, car ils manquent cruellement de moyens financiers. A tel point que nous sommes obligés d'interrompre certaines de nos activités, dont la prochaine édition du Tour de France des Lutins, prévue initialement en mars 2005, dans les cinémas Pathé et Gaumont.

Pourquoi cette crise si brutale ?

Les Lutins ayant une action nationale, nous n'avons jamais pu obtenir d'aides régionales. Nous avons donc toujours été dans l'obligation d'associer à nos actions un partenaire privé, ce que nous sommes parvenus à faire quasiment chaque année.

Malgré l'envergure de nos supports de communication et leur présence dans plus de 300 salles de cinéma, trouver un nouveau partenaire privé est toujours très aléatoire: changement de stratégie marketing, conditions économiques ...
Pour l'année 2005, nous n'en avons pas trouvé. Nous avons diversifié nos recherches de financements auprès des Ministères (Education Nationale, Jeunesse et Sports), de la Région Ile-de-France, des différentes régions et municipalités du Tour de France des Lutins, de l'Europe (Plan Média), des agences de communication (recherche de partenaires privés), des chaînes de télévision. Aucune de ces demandes n'a abouti.

Cette année, le budget annuel des Lutins est de 115 000 euros pour couvrir tout au long de l'année l'ensemble de nos événements (décrits ci-après), les frais généraux et les salaires de quatre personnes. Depuis deux ans, nous avions un budget de fonctionnement de 240 000 euros, ce qui était déjà un budget minimum selon les organismes qui ont accès à nos bilans.

Nous pensons que la vocation des Lutins pour le court-métrage est essentielle pour ce secteur. Aussi à travers cette lettre ouverte lançons-nous un appel pour que cette année ne soit pas la dernière.

Pour cela, nous espérons que vous nous soutiendrez sur notre site internet en indiquant vos noms et professions, éventuellement vos encouragements et vos commentaires. Ils démontreront à de futurs partenaires et à la profession l'intérêt que vous portez aux Lutins.
Merci de faire circuler ce mail auprès de votre entourage.

En vous remerciant par avance,
Très cordialement.

Séverine Haïat / Stéphane Saint-Martin
Fondateurs et organisateurs

Voici un bref rappel de nos actions menées depuis huit ans.

• Des actions pour les professionnels

Depuis 1998, Les Lutins permettent pour la première fois à 2000 professionnels de mettre en lumière le travail des techniciens, des auteurs et des artistes interprètes sur les courts-métrages. 17 prix sont remis chaque année aux chefs de postes principaux (image, montage, son, décors, costumes, musique.... et bien sûr aux auteurs et artistes interprètes).
Nous avons offert au court-métrage des lieux de prestige pour une soirée rassemblant 1500 professionnels du long et du court-métrage (Salle Wagram, Bataclan, Hôtel de Sully, Théâtre National de Chaillot).
Cette image de prestige nous a d'ailleurs valu une réputation de « structure riche ». Ces lieux nous sont gracieusement mis à notre disposition.

Les Lutins ont développé une synergie entre le court et le long métrage, en associant à la Nuit des Lutins, des personnalités comme Aure Atika, Manuel Blanc, Julien Boisselier, Amira Casar, Emma de Caunes, Julie Delpy, Jean-Claude Dreyfus, Léa Drucker, Zoé Félix, Julie Gayet, Jean-Christophe Grangé, Linda Hardy, Rona Hartner, Serge Hazanavicius, Alexandra Lamy, Mélanie Laurent, Patrice Leconte, Vincent Perez, Aurélien Recoing, Jérémie Régnier, Ludivine Sagnier, Sagamore Stévenin, Florence Thomassin, Bruno Todeschini, Gaspard Ulliel....

De plus, chaque année nous offrons à 2000 professionnels un coffret de 4 DVD non commercial. Depuis cette année, une version sous-titrée en anglais sera disponible sur tous les films nominés aux Lutins (plus de 10 h de programme).
Ce coffret est devenu un précieux outil de travail, aussi bien pour les réalisateurs de courts et de longs métrages, pour le choix de leurs comédiens, leurs chefs-opérateurs ou d'autres techniciens que pour les producteurs ou agents artistiques à la recherche de nouveaux talents.

• Des actions pour le public

Les Lutins ont offert aux courts métrages une visibilité sans précédent, avec la diffusion de programmes de films nominés aux Lutins dans les cinémas Pathé et Gaumont. Lors du Tour de France des Lutins 2004, un spectateur sur deux assistait pour la première fois à un programme de courts métrages.
La base de données de tous les courts métrages français depuis 1998 présente sur le site internet est visitée par plus de 400 personnes par jour.

• Des actions pour renforcer la synergie avec l'Europe

Afin de développer des synergies entre professionnels et organismes français et européens, depuis 2003, le Lutin du meilleur film européen a été créé avec le soutien d'organismes européens.

• Des actions de diffusion à l'international

Cette année encore, à l'initiative de l'Alliance Française de Bombay, une sélection des courts métrages nominés aux Lutins circule dans treize Alliances Françaises en Inde, en version française sous-titrée en anglais.
Enfin, nous avons reçu de nombreuses demandes de différents instituts, ambassades et alliances français (Costa Rica, Maroc, Jamaïque, Canada, Islande, Angleterre, Allemagne, Suisse, San Salvador, Brésil, Cameroun, Niger, Vietnam, Sénégal, Corée du Sud... ) pour la diffusion de programmes « Lutins » dans ces pays.