Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Jackass revient avec Bad Grandpa dès le 23 avril en DVD chez Paramount Home Entertainment

 

 

Jackass, le déjanté de service, revient plus gonflé que jamais…

Et c'est forcément "schoking" !

Bad Grandpa relate l'histoire d'un grand-père qui traverse l'Amérique pour raccompagner son petit-fils chez son papa. Jusque-là, tout va bien. Seulement, derrière ce vieillard apparemment inoffensif se cache le plus intrépide des trublions que l'audiovisuel ait jamais connu : Johnny Knoxville, qui s'est rendu célèbre par ses frasques, aussi spectaculaires que tordantes, dans la célèbre émission télévisée Jackass. Plus fanfaron que jamais et grimé en grand-père de mauvaise influence, il renoue avec son goût de l'excès, qui fait tant rire ses fans, à coups de gags irrévérencieux et toujours avec une caméra cachée qui traîne. Une bonne séance de rigolade à revivre dès le 23 avril 2014 en DVD et en Blu-ray avec, dans celui-ci, une version longue du film pour encore plus de fun et d'humour trash.

 

 

Synopsis

Johnny Knoxville est Irving Zisman, un grand-père trash de 86 ans qui se retrouve de façon inattendue avec la garde de son petit-fils de 8 ans, Billy. Ces deux générations de fauteurs de troubles ont tôt fait de tisser des liens lors d'un "roadtrip" déjanté au cœur des États-Unis, au cours duquel ils vont multiplier les catastrophes et les situations embarrassantes pour les gens qui les entourent… et qui n'ont aucune idée qu'ils sont les vedettes d'une comédie complètement dingue, filmée en caméra cachée !

 

Le phénomène Jackass refait des siennes

Il vole, il ment, il picole, il est ordurier, il est sans gêne, il détruit tout sur son passage, il n'a vraiment aucune morale… Et le pire, c'est qu'il a la garde d'un enfant de 8 ans ! "Il", c'est le (anti)héros de Bad Grandpa, Irving Zisman, un vieillard infréquentable, qui embarque son petit-fils Billy dans des aventures complètement délirantes. Ce personnage loufoque sort tout droit de l'imagination débridée du célèbre Johnny Knoxville, alias Jackass. Pour la première fois, il fait son numéro dans un film scénarisé, mais, fidèle à lui-même, il n'a pas pu s'empêcher d'ajouter à la fiction des scènes tournées en caméra cachée. Et ça vaut franchement le détour !

 

Véritable phénomène, l'émission Jackass (qui signifie littéralement "casse-cou" en anglais) a tout simplement secoué l'Amérique, avant de devenir culte dans le monde entier. Diffusée sur la chaîne MTV à partir de 2000, elle a été créée par une sacrée bande d'énergumènes, jamais à court d'idées pour s'éclater… dans tous les sens du terme ! Aux commandes, on trouve de vraies têtes brûlées, Johnny Knoxville et Jeff Tremaine, tous deux adeptes de sports extrêmes et qui en ont même fait leur métier. Leur but : relever les défis les plus stupides, douloureux, spectaculaires et, fatalement, hilarants, ce qui leur a valu de belles égratignures, mais surtout un succès fracassant.

 

Devenue incontournable, la fine équipe a décidé de s'afficher sur grand écran. Après Jackass : le film (2002), Jackass deux (2006) et Jackass 3D (2010), où le vieillard faisait déjà quelques apparitions, Bad Grandpa est le quatrième long-métrage réalisé par les complices. Véritable carton au box-office américain, il a enregistré pas moins de 100 millions de dollars de recettes outre-Atlantique, avant de partir à l'assaut des salles obscures du monde entier ! Il faut dire que Johnny Knoxville donne de sa personne : à 42 ans, il est méconnaissable en papy de 86 ans et devait se préparer pendant trois heures pour se métamorphoser en Irving Zysman. Une performance pour laquelle le film a été nominé aux Oscars 2014 dans la catégorie des meilleurs maquillages et coiffures. À suivre, donc…

 

Bienvenue dans un univers totalement foutraque

C'est un duo comique inattendu et franchement tordu que forment Irving Zysman et Billy. Il faut dire que le tableau est planté dès le départ : alors que sa fille est accro au crack et que sa femme vient de passer l'arme à gauche, ce vieillard tonitruant doit raccompagner son petit-fils chez son père. Un roadtrip qui sert de prétexte pour apprendre à se connaître, tout en se payant une bonne tranche de rire et en se disant que « là où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir »… Au fond, ce "bad grandpa" est resté un grand enfant, l'esprit nettement plus tordu, avouons-le, et c'est à se demander lequel surveille l'autre. Totalement indigne, mais l'assumant parfaitement, il entraîne donc son petit-fils dans les pires coups, et le garnement ne se fait pas prier. Un vrai choc des générations… mais aussi un choc pour leur entourage !

 

En effet, dans le plus pur style Jackass, le film est truffé de gags désopilants. Certains sont même tournés en caméra cachée avec pour figurants de vraies personnes prises au piège. Par exemple, Irving Zysman vole dans une supérette sous les yeux d'une caissière médusée. Au restaurant, il se lance avec Billy dans un concours de pets qui finit mal devant des clients crédules. Il essaie également un petit manège, finissant par décoller pour s'encastrer dans la vitrine d'un magasin. Ou encore, il teste un lit électrique qui s'emballe dans un vrai rodéo, en faisant culpabiliser la femme qui tient la télécommande. En provoquant ces situations improbables et en se dissimulant derrière l'image d'un grand-père dont on ne se méfie pas de prime abord, il va à la pêche aux réactions pour le plus grand plaisir du spectateur.

 

Bien sûr, l'humour trash est de mise et se met en scène dans un décor qui s'y prête parfaitement : l'Amérique profonde, populaire et, bien souvent, puritaine. On assiste donc à des scènes qui suscitent un rire grinçant et allant crescendo dans le "no limit" : non content de draguer lourdement, Irving Zysman se rince l'œil en feuilletant des revues pour adultes dans une salle d'attente, sème la panique dans un club de strip-tease, fait profiter tout le monde de son anatomie intime, fait boire son petit-fils… Le clou du spectacle est sans doute ce pathétique concours de mini-miss, où il travestit Billy en petite bimbo et lui jette des billets alors qu'il se trémousse lascivement sur scène : no comment ! Bref, loin des paillettes d'Hollywood, ce film décomplexé a le don de provoquer l'hilarité générale.

 

Une sacrée petite bande

Vivre sa vie à fond : voici la philosophie de Johnny Knoxville, le célèbre Jackass et incontrôlable héros de Bad Grandpa. Ayant frôlé la mort à 8 ans, cet asthmatique décide de profiter de chaque instant et développe le goût de l'aventure. Après une apparition dans un film de charme, puis quelques rôles de figurant, il s'oriente vers sa passion, la vitesse, en pratiquant le skateboard et en collaborant avec le magazine spécialisé Big Brother. Pour tester lui-même un équipement d'autodéfense, il se fait filmer pendant les essais par l'un de ses collègues, Jeff Tremaine : ce sont les prémices de l'émission Jackass. À partir de là, tout va très vite, forcément, et le programme connaît un incroyable succès ! Il réapparaît ensuite au cinéma, notamment dans The Grand Theft Parsons, Tolérance zéro ou encore A Dirty Shame, puis tient le premier rôle dans The Dukes of Hazzard, adaptation de la série télévisée Shérif, fais-moi peur. Sans oublier les quatre films de la franchise Jackass, bien sûr !

 

Le petit Billy est interprété par Jackson Nicoll. Né en 2003, on peut dire qu'il démarre bien dans la vie ! Après diverses apparitions sur grand écran, il s'est fait remarquer dans le film Fighter, un drame relatant l'histoire d'un boxeur qui se cherche au milieu d'une famille de paumés. Il y donne la réplique à Mark Wahlberg et Christian Bale, qui a remporté l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, le film ayant été nominé dans sept catégories. Prochainement, il figurera au casting de Fun Size, une comédie autour d'une ado sarcastique devant garder son petit frère le soir d'Halloween : ça promet !

 

Enfin, derrière la caméra, on retrouve Jeff Tremaine, le compère de toujours de Johnny Knoxville. Ancien coureur professionnel de BMX, il a lui aussi rejoint la rédaction du magazine Big Brother, où ils se sont rencontrés. Depuis, ils ne se sont plus jamais quittés ! Acteur, scénariste et producteur, également très actif à la télévision, c'est lui qui avait déjà réalisé les trois premiers films de la franchise Jackass. Actuellement, il prépare un biopic musical intitulé Dirt, sur le groupe de rock légendaire Mötley Crüe, adapté du livre The Dirt: Confessions of the World's Most Notorious Rock Band, rien que ça !

 

Informations techniques

·      Sortie le 23 avril 2014

·      DVD : 19,99 €

·      Blu-ray version longue (+ 10 minutes) : 24,99 €

 

Bonus :

·      Les coulisses du tournage

·      Versions alternatives

 

Relations médias PARAMOUNT : FHCOM

Ariane Danezis – Dieynaba Kebe

42, rue des Jeûneurs - 75002 Paris

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 01 55 34 24 24

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.fhcom.net - Twitter : @FHCOM

 

TM, ® et © 2014 by Paramount Pictures. Tous droits réservés.

 



 

--

Contact Presse:

FHCOM



Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=9167

 

--

Communiqué envoyé le 10/02/2014 15:34:59 via le site Categorynet.com dans la rubrique Cinéma / DVD
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______