Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Catastrophe d’Oum Al Nasser : le CBSP débloque 25 000 euros

Très peu de médias ont relayé l’information. Et pourtant, le 27 mars dernier, Oum Al Nasser a été subitement inondé après l’effondrement d’un bassin de rétention d’eaux usées. Situé au nord de Gaza, ce village a été totalement dévasté. La plupart des 3000 habitants ont fui ou ont été évacués.



Le premier bilan fait état de 5 morts. Selon le ministère palestinien de la Santé, deux septuagénaires, deux enfants en bas âge et une adolescente ont été tués par l'inondation. On dénombre une vingtaine de blessés. L’UNRWA (agence onusienne en charge des réfugiés) a indiqué que plus de 250 habitations ont été submergées par un torrent de boue et de déchets.



En 2004, un rapport de l’ONU avait déjà souligné que le bassin était à sa capacité maximale et mettait en garde contre l’éventualité d’une telle catastrophe. La construction d’une nouvelle usine de retraitement n’a jamais pu être réalisée en raison du contexte actuel. Un drame qui risque de s’aggraver tant la situation humanitaire et sanitaire est préoccupante sur le terrain.



Le CBSP a immédiatement débloqué la somme de 25 000 euros au titre d’aide de première urgence. Des familles entières sont livrées à elles-mêmes. Elles ont tout perdu dans le désastre. Ne les laissons pas dans le désarroi. Entendons leur appel et venons à leur secours. Par avance, un grand merci du fond du cœur.



Pour participer à notre action de soutien aux sinistrés, envoyez - dès maintenant - vos dons avec la mention « Urgence Oum Al Nasser » au :



CBSP

37, rue de la Chapelle

75018 Paris

Tél : 01 55 268 268



CCP 385 386 A- Nancy

Ou par Internet : www.cbsp.fr