Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Gaza CICR Bulletin n° 04 / 2006

Dernier compte rendu des activités du CICR sur le terrain

Situation générale

La situation dans la bande de Gaza demeure extrêmement précaire, le bouclage du territoire (et du terminal de Rafah), les opérations militaires incessantes et les violents affrontements entretenant ce niveau élevé de tension.

Dans ce contexte sombre et imprévisible, le CICR reste largement perçu en tant qu’organisation humanitaire neutre par les bénéficiaires et les contacts et, souvent, comme la seule et unique lueur d’espoir.

Dès les premières heures de la matinée du 3 août, les forces armées israéliennes (Israel Defense Forces – IDF) ont lancé une nouvelle incursion dans la zone de Shoka (sud-est de Rafah), qui a duré trois jours. Des tirs et des bombardements intenses auraient provoqué la mort de 17 personnes et blessé 43 autres pendant cette période. Onze habitations et cultures sous serre ont été détruites et des terres cultivées ont été rasées sur une vaste superficie. Plusieurs routes ont été bloquées et des canalisations d’eau rompues par les bulldozers et les tanks.

Dès la deuxième nuit de l’opération, la sous-délégation du CICR à Gaza et le bureau de l’institution à Khan Younis ont reçu des dizaines d’appels de résidents faisant état de pénuries d’eau. La zone touchée, qui n’est couverte qu’à 60% par le réseau municipal d’eau, compte au total 12 000 à 14 000 habitants. Pendant l’incursion, quelque 300 ménages soumis à des restrictions à la liberté de déplacement ont été affectés par ces pénuries d’eau.

Action du CICR

Le 5 août, après avoir reçu le feu vert des IDF, quatre équipes du CICR et une équipe du Croissant-Rouge palestinien ont accompagné deux camions-citernes (fournis par la municipalité) d’une capacité de 10 000 litres d’eau chacun et distribué de l’eau aux habitants au moyen de seaux et de jerricans.

Le CICR a également obtenu l’autorisation pour que deux travailleurs municipaux de Rafah puissent pénétrer la zone et ouvrir quatre vannes afin que tout le quartier bénéficie de l’eau du réseau.

La distribution d’eau s’est poursuivie le lendemain avec l’arrivée de deux autres camions-citernes de 10 000 litres et de quatre camions-citernes de 4 000 litres.

Au cours de l’incursion qui a duré trois jours, les délégués du CICR ont facilité l’accès des ambulances du Croissant-Rouge palestinien dans les diverses parties de Shoka. Treize personnes ont été évacuées sans problème et une famille a reçu l’autorisation de quitter la zone pour enterrer ses morts.



Informations complémentaires :
Georgios Georgantas, CICR Gaza, tél. : + 972 82 82 26 44
Caspar Landolt, CICR Jérusalem, tél. : + 972 2 582 88 45 ou + 972 57 773 52 35
Annick Bouvier, CICR Genève, tél. :+ 41 22 730 24 58 ou + 41 79 217 32 24