Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Missions d'Amnesty International au Liban et en Israël

AMNESTY INTERNATIONAL

ANNONCE À L'ATTENTION DES MÉDIAS

Index AI : MDE 02/004/2006 (Public)
Bulletin n° : 201
ÉFAI
2 août 2006


Missions d'Amnesty International au Liban et en Israël


Une mission d'Amnesty international se trouve actuellement au Liban pour y mener des recherches concernant les atteintes aux droits humains et les violations du droit international humanitaire perpétrées dans le cadre du conflit en cours entre Israël et le Hezbollah. Au moins 500 civils, dont de nombreux enfants, ont été tués jusqu'à présent au Liban, ainsi que 18 civils dans le nord d'Israël.

Les délégués au Liban se sont rendus dans la ville portuaire de Tyr, vers laquelle ont fui des milliers de civils déplacés par les attaques israéliennes ; ils étaient à Cana, à quelques kilomètres de là, dans les heures qui ont suivi le raid aérien israélien qui a détruit un bâtiment de quatre étages, causant la mort de plus de 50 civils, parmi lesquels 37 enfants. Ils ont interrogé des survivants de l'attaque aérienne et se sont également rendus dans d'autres villages du sud du Liban où des civils ont été tués ou blessés ; ils ont interrogé des travailleurs humanitaires et des villageois contraints de fuir de chez eux en raison du conflit. Les délégués rassemblent des informations sur les crimes de guerre et violations du droit international humanitaire, ainsi que sur l'impact plus large de cette guerre sur les civils. Des centaines de milliers de civils ont été contraints de fuir leurs maisons dans ce qui est en train de devenir une crise humanitaire majeure en raison de la destruction des routes, des ponts, des ports, aéroports et autres infrastructures et du blocus israélien du Liban.

Une autre mission d'Amnesty International est partie pour Israël le 3 août. L'objectif de cette mission est d'enquêter sur l'impact des attaques à la roquette du Hezbollah contre des civils dans le nord d'Israël et d'obtenir des informations des autorités israéliennes sur les enquêtes annoncées sur des homicides qui auraient été commis par leurs forces au sud du Liban. La mission traitera également des mécanismes mis en place pour protéger les civils et des crimes de guerre qui auraient été commis. Les délégués se rendront dans des localités dans le nord d'Israël, où des civils ont été tués ou blessés par des roquettes du Hezbollah ; ils espèrent pouvoir rencontrer des responsables du gouvernement, des dirigeants d'organisations non gouvernementales, des travailleurs humanitaires et d'autres personnes encore. Les délégués d'Amnesty International seront aidés par la section israélienne de l'organisation.

Amnesty International appelle à un cessez-le-feu total et immédiat ; l'organisation demande que soient menées des enquêtes indépendantes et impartiales sur toutes les affaires d'homicide de civils des deux côtés et que tous les crimes de guerre fassent l'objet d'enquêtes et de poursuites.

Pour obtenir une interview avec des membres des deux missions, merci de contacter Nicole Choueiry, attachée de presse pour le Moyen Orient et l'Afrique du Nord au +44 7831 640 170 ou le service de presse d'Amnesty International au +44 207 413 5566 ou au +44 777 847 2126.