Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Menace de crise alimentaire en Somalie

communiqué DE PRESSE  06/86f

Contact:

Christopher Matthews

Relations médias, FAO

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.      

(+39) 06 570 53762

(+39) 349 5893612

 

Menace de crise alimentaire en Somalie

Sécheresse et tension militaire aggravent l’insécurité alimentaire

 

Rome, 26 juillet 2006 – Une nouvelle crise humanitaire pointe en Somalie où l’insuffisance des pluies et la tension au plan militaire menacent la sécurité alimentaire de 2,1 millions de personnes, met en garde aujourd’hui la FAO.

 

"La Somalie est en pleine crise. Une aggravation de la tension et du conflit en cours serait désastreuse", a déclaré M. Henri Josserand, responsable du Système mondial et d’information rapide de la FAO. "Nous surveillons la situation de très près", a-t-il ajouté.

 

Pour la troisième saison consécutive, la principale récolte de céréales en août sera faible du fait de l’insuffisance des pluies durant la principale saison humide qui s’étend d’avril à juin.

 

Dans le même temps, la tension croissante entre les fractions armées en conflit et les derniers développements militaires autour de Baidoa menacent la situation alimentaire dans le pays.

 

Escalade

 

L’escalade du conflit a déjà provoqué des victimes civiles et des déplacements de population. La partie méridionale de la Somalie où se trouve Baidoa étant la principale région productrice de denrées alimentaires, "toute interruption des activités de récolte aggraverait la crise humanitaire en cours", selon M. Josserand.

 

Bien qu’il ait plu dans plusieurs régions affectées par la sécheresse, les précipitations ont été, cette année également, inférieures à la moyenne dans une grande partie du sud du pays. Aussi, la sécurité alimentaire de 2,1 millions de personnes éprouvées par la sécheresse reste-t-elle précaire.

 

Hausse des prix

 

Les prix des denrées alimentaires de base sur la plupart des marchés du sud du pays ont augmenté de 30 pour cent depuis la fin de l’année dernière. Anormalement élevés en ce moment, ces prix sont hors de portée du pouvoir d’achat des ménages pauvres.

 

De récentes enquêtes nutritionnelles dans la région ont révélé des taux de malnutrition aiguë élevés allant de 16,2 à 23,8 pour cent et des taux de forte malnutrition allant de 3,7 à 4,2 pour cent.
 
 
Nouvelles FAO sur l'Internet:  http://www.fao.org/newsroom/fr/
 
...............................................................................................................................................

Radio:  Liliane Kambirigi, Chargée d'information (Radio), (+39) 06 570 53223
 
TV:  Pina Del Lama, Chargée d'information (TV), tel. (+39) 570 56515/52518
 
Photos:  La phototèque de la FAO offre des photos de résolution supérieure sans aucun coût: http://www.fao.org/newsroom/fr/photo/index.html