Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse
INA_CATEGORYNET_728x90 URGENCE ALIMENTAIRE POUR DES MILLIERS DE PERSONNES FUYANT LA CRISE EN RDC

URGENCE ALIMENTAIRE POUR DES MILLIERS DE PERSONNES FUYANT LA CRISE EN RDC

URGENCE ALIMENTAIRE POUR DES MILLIERS DE PERSONNES FUYANT LA CRISE EN RDC

 

BUNIA - En cette période préélectorale, la violence persiste dans l’est de la République Démocratique du Congo, forçant des dizaines de milliers de personnes à quitter leur maison une fois encore. Aujourd’hui, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies tire la sonnette d’alarme car ses stocks d’aide alimentaire sont épuisés. L’agence onusienne lance un appel aux donateurs internationaux pour qu’ils soutiennent leur engagement dans ce pays déchiré par la guerre.

 

La situation est particulièrement inquiétante à Gety, dans la province d'Ituri, à l’Est de la RDC, où environ 38 000 personnes déplacées se sont réfugiées à la suite du combat récent entre les milices et les troupes du gouvernement.

 

Le 14 juillet, le PAM a distribué des rations de deux semaines à 30 000 personnes à Gety, à partir de ses entrepots à Bunia et Ituri qui doivent être réapprovisionnés de toute urgence. Ces stocks provenaient de ses entrepôts de Bunia et d’Ituri. Les stocks de nourriture du PAM à Bunia sont presque épuisés suite à une distribution hier à plus de 14 300 personnes déplacées à Kotoni, à 12 kilomètres de Bunia.

 

« Ce sont les plus grands déplacements de population auxquels nous ayons eu à faire face dans cette région depuis deux ans, au moment où le dernier affrontement lourd a eu lieu, » a déclaré M. Félix Bamezon, Directeur du PAM en RDC. « Les élections historiques attirent l'attention de la communauté internationale mais quel qu’en soit le résultat, le besoin d’aide alimentaire perdurera. »

 

La situation humanitaire en RDC est grave. Les conditions de vie sont extrêmement précaires. Si un combat éclate et que la population doit fuir, l’impact sera dévastateur - particulièrement pour les enfants.

 

Les ONG qui gèrent des centres alimentaires à Bunia ont déjà communiqué une évaluation du nombre d'enfants sous-alimentés admis depuis le début du mois de juillet. À Gety même, plus de 200 cas de malnutrition grave ont été rapportés ces derniers jours. Et à Bunia, l'ONG congolaise COOPI, qui distribue des rations du PAM aux enfants sous-alimentés et à leurs parents, s'occupe de 169 enfants – ce qui dépasse largement sa capacité maximale de 120.

 

« Je suis venu à Gety avec deux de mes enfants, l’un des deux est décédé à notre arrivée, le deuxième est actuellement sous traitement » a témoigné M. Joseph Kasuigi. « Notre village a été attaqué par des miliciens et nous avons passé un mois dans la forêt. Un groupe est parti pendant deux jours parcourir la brousse à la recherche de nourriture, c’est à ce moment-là que nous sommes venus à Gety, espérant y trouver de l’aide. »

 

L’insécurité perturbe également l'activité humanitaire. En juin, la route reliant Bunia à Gety a été bloquée pendant plusieurs jours par les affrontements. Les acteurs de l’humanitaire ont dû éviter les déplacements pendant la semaine précédant les élections du 30 juillet.

 

Les donations ponctuelles sont cruciales. « Nous sommes sincèrement reconnaissants pour les récentes contributions aux opérations du PAM en RDC, mais nous appelons la communauté internationale à agir plus rapidement car il faut deux à trois mois pour que la nourriture arrive aux personnes les plus vulnérables » a déclaré M. Bamezon. « Quand nous ne recevons pas de dons, ou qu’ils arrivent tard, nous n'avons aucun autre choix que de réduire les rations. »

 

Actuellement le PAM ne dispose que de 58 pour cent des 253 millions de dollars nécessaires à cette opération d’aide en République Démocratique du Congo qui dure depuis janvier 2004 et qui s’achèvera en juin 2007 – ce qui signifie un déficit de 106 millions de dollars. Au cours des 12 prochains mois, le PAM projette de nourrir environ 1,7 million de personnes au Congo-Kinshasa.

 

À Katanga, au Sud-est, des milliers de personnes, ayant trouvé refuge à Sampwe, ont pu regagner leur domicile. Désireux de commencer une nouvelle vie et de reconstruire leurs maisons, ils auront encore besoin d’aide alimentaire, de semences et d’outils pour subsister jusqu’à leurs premières récoltes en février.

 

En juin, le PAM a fourni une aide alimentaire à plus de 83 000 personnes déplacées à Katanga grâce aux réserves constituées par une série de largages aériens effectués en avril. D'autres largages aériens sont envisageables, si les fonds sont disponibles.

 

Ces premières élections libres et démocratiques représentent un tournant crucial pour l’histoire de la RDC. Malheureusement, dans certains secteurs, des personnes sont harcelées quotidiennement par des groupes armés qui leur demandent de l’argent ou de la nourriture et les femmes sont régulièrement victimes de viol.

 

La RDC représente l'un des plus gros défis de l’aide humanitaire en raison non seulement de la taille du pays, de la pauvreté et de l'insécurité persistante qui y règnent, mais aussi du manque de fonds. Ce pays occupe le 167e rang sur 177 de l'index humain de développement du PNUD et l'espérance de vie moyenne est d’à peine 43,1 ans. Le PAM a 13 bureaux secondaires au Congo-Kinshasa. Plus de 60 pour cent de l’aide alimentaire est destinée à l'est du pays (Kivu, Maniema, Katanga et Ituri).

 

Contributions à l'opération du PAM depuis 2004 en dollars : Etats-Unis (70,2 millions) ; Canada (10,4 millions) ; Commission Européenne (9,8 millions) ; Belgique (9,5 millions) ; Allemagne (7,5 millions) ; Italie (3,7 millions) ; Japon (3,5 millions) ; Irlande (3,5 millions) ; Finlande (3,3 millions) ; France (3,2 millions) ; Pays Bas (2,8 millions) ; Norvège (1,6 million) ; Suisse (1,2 million) ; multilatéral (1,1 million) ; Luxembourg (296 000) ; Espagne (181 000) ; donateurs privés (74 000), Australie (63 000) ; Nouvelle Zélande (55 000) ; Lichtenstein (41 000) ; Suède (23 000).

 

 

 

#                             #                                 #

 

Des photos récentes de Bunia sont disponibles ; contactez Rein Skullerud : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Maxime Bessieres : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Le Programme Alimentaire Mondial est la plus grande organisation humanitaire au monde : chaque année, il fournit une aide à près de 100 millions de personnes, dont 61 millions d’enfants, dans plus de 80 pays. Visitez notre site Web : www.wfp.org

 

PAM ! Contre la faim de toutes nos forces !

 

Pour seulement 15 centimes d’euros par jour, vous pouvez aider le PAM à fournir dans les écoles un vrai repas aux enfants des pays pauvres : vous leur offrez l'espoir d'un avenir meilleur.