Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Handicap : innover technologiquement et socialement

Une association accompagnant des personnes en situation de handicap (le GAPAS, composé de 25 établissements et services) et une école d'ingénieurs (Polytech Lille) ont signé une convention cadre qui concrétise leur volonté de rapprochement.

Charly Chevalley, responsable qualité et développement du GAPAS, a eu l’intuition qu’un rapprochement entre le secteur médico-social et le monde universitaire pourrait être profitable à tous. « Il existe aujourd’hui des liens entre le monde de la recherche et le secteur médico-social mais principalement avec les sciences humaines et sociales. Rapprocher les connaissances d’une grande école d’ingénieurs, les potentialités de ses élèves et nos expertises en termes d’accompagnement nous paraissait être un pari audacieux et prometteur pour les personnes en situation de handicap. Des synergies sont à construire et nous sommes encouragés par des politiques publiques qui s’inscrivent clairement dans ce souhait de rapprochement. »

5 Projets ont vu le jour en 2014-2015. « Ces projets présentaient un double intérêt : celui de nous laisser très libres dans ce que nous pouvions proposer ; et celui d’entreprendre une réflexion à forte valeur sociale ajoutée auprès d’un public que nous ne connaissions pas et qui ne nous connaissait pas » indique un élève ingénieur.

La possibilité d'associer les personnes en situation de handicap à la conception des solutions proposées par les étudiants a été étudiée pour chaque projet. Cela répond à la politique du GAPAS en faveur de la citoyenneté des personnes accompagnées.

Ces 5 projets sont :
- l'introduction d’un robot Nao auprès de jeunes enfants autistes et déficients visuels.
- la création d’un prototype de détecteur d’obstacle pour fauteuil roulant électrique.
- 2 projets pour personnes en situation de déficience intellectuelle : pilulier automatique (prise de médicament) et création d'un agenda pour personne non-lectrice sur tablette tactile
- étude en vue d'une optimisation d’un lève-personnes.

Le GAPAS a proposé à des acteurs économiques ainsi qu’à des particuliers de s’engager dans cette démarche d’innovation technologique. A ce titre, Slembrouck (société de transports), la société Elior (restauration collective), SCEMED (fournisseur en matériel médical) et quelques particuliers ont soutenu financièrement cette opération.

« Bien entendu, nous n’allons pas commercialiser dès demain les prototypes réalisés. Mais la dynamique est engagée et l’intérêt pour celle-ci est important : on pourrait envisager, à terme, de breveter les innovations créées. » indique M. Chevalley.

Pour 2015-2016, 4 nouveaux projets ont été proposés aux étudiants.


--
Contact Presse:

GAPAS
Charly Chevalley
0320995080
www.gapas.org
Identifiant Diffuseur : 84898
--

Communiqué envoyé le 15/09/2015 11:11:19 via le site Categorynet.com dans la rubrique Cause humanitaire / Solidarité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______