Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Lancement de l'Action mondiale contre la pauvreté : Les gouvernements auront de nombreux défis à rel

CONFEDERATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS LIBRES (CISL)

CISL En Ligne...

013/280105

Lancement de l'Action mondiale contre la pauvreté : Les gouvernements auront de nombreux défis à relever

 

Porto Alegre, le 28 janvier 2005 - Le Forum social mondial qui se célèbre à Porto Alegre, au Brésil, a servi de toile de fond au lancement hier de l'Action mondiale contre la pauvreté (AMCP). Cette initiative, qui s'annonce d'emblée comme la plus grande mobilisation transnationale contre la pauvreté dans le monde, interpellera les gouvernements sur leurs engagements en matière de lutte pour l'éradication de la pauvreté.

 

Le président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, a exprimé sa solidarité et son soutien en faveur de l'Action mondiale à l'occasion d'un discours prononcé en présence d'une foule de 12000 personnes arborant des bandeaux blancs, symboles de la campagne, dans le stade de Gigantinho.

 

L'Action mondiale contre la pauvreté consiste en une alliance de centaines d'organisations du monde entier. Elle inclut des organisations de base, des syndicats, des organisations de femmes, des ONG, des groupes de défense des droits humains, des entités de la société civile internationale, ainsi que des groupements religieux. Cette campagne appelle les politiques et les décisionnaires du monde à honorer leurs engagements dans le domaine de l'aide au développement, de l'annulation de la dette et du commerce équitable. Elle demande également à tous les gouvernements de faire preuve de transparence et de responsabilité dans leurs efforts visant à l'éradication de la pauvreté et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.

 

Dans son allocution à l'occasion de la cérémonie de lancement aujourd'hui, John Samual a déclaré au nom de l'AMCP : « Un réalignement des politiques et ordres du jour s'impose tant à l'échelon national qu'international. Alors que les bombes, la sécurité et la terreur dominent l'agenda politique, il est impératif de ramener la lutte contre la pauvreté au centre du débat politique. Il est inadmissible de garder le silence tandis que les conditions associées à la pauvreté coûtent la vie à 50000 personnes chaque jour, et que les riches et les puissants de ce monde choisissent de fermer les yeux sur cette réalité. L'AMCP est le coup de semonce qui appelle les gens des pays riches et pauvres à se mobiliser et à faire pression sur leurs gouvernements pour agir. »

 

"Ca devrait être l'année au cours de laquelle les gouvernements tiennent leurs promesses et répondent au plus d'un milliard de personnes qui vivent dans une pauvreté absolue et qui demandent justice",a déclaré Guy Ryder, représentant du GCAP et Secrétaire Général de la CISL, membre fondateur de la campagne. Lors de son lancement, Guy Ryder a souligné que de parvenir à des emplois plus nombreux et de meilleure qualité pour les travailleurs, dans le plein respect de leurs droits fondamentaux, est le meilleur moyen d'accroître les revenus des plus pauvres et de réduire la pauvreté.

Les promesses des leaders mondiaux en matière de lutte contre la pauvreté sont légion. En 2000, les gouvernements des pays membres de l'ONU ont souscrit aux Objectifs du Millénaire pour le développement. En adhérant à ces objectifs, ils se sont engagés à réduire de moitié la pauvreté dans le monde avant la date butoir de 2015, à établir des règles commerciales équitables dans le cadre du cycle du développement de l'Organisation mondiale du commerce en 2001, et à annuler le fardeau de la dette qui oblige des pays à bas revenus à verser 100 millions d'USD par jour à leurs créanciers.

 

« La réalité est bien loin des attentes. Au rythme actuel, la plupart des pays mettront plus de cent ans, pas dix, à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement », a dit Wahu Kaara, représentante de l'AMCP en Afrique.

 

Au cours de 2005, plusieurs millions de personnes se mobiliseront pour interpeller les leaders mondiaux sur leurs engagements à l'occasion de trois « Actions Bandeau Blanc». Ces mobilisations auront lieu à l'occasion du sommet du G8 au Royaume-Uni en juillet, de l'Assemblée générale de l'ONU en septembre et de la Conférence ministérielle de l'OMC à Hong Kong en décembre. Le port du bandeau blanc symbolise l'unité de l'action mondiale pour l'éradication définitive de la pauvreté dans le monde.

 

« Nous nous trouvons à un tournant dans la lutte mondiale contre la pauvreté. Nous formons un groupe formidable, tant par sa taille que par sa diversité, et nous nous sommes mobilisés cette année pour lancer un appel au changement. Il est grand temps d'agir en faveur du commerce équitable, de l'aide au développement et de l'annulation de la dette. Nos gouvernements ne pourront pas ignorer nos demandes si nous sommes unis, et c'est le message que nous tenons à faire passer », a dit Coumba Toure d'AMCP Afrique, qui a présenté un bandeau blanc au président brésilien Lula, à l'occasion de la cérémonie de lancement.

 

L'AMCP appelle les dirigeants mondiaux en 2005 à :

• cesser immédiatement le dumping et l'octroi de subventions aux pays riches, qui ont pour effet de maintenir les gens dans la pauvreté,

cesser immédiatement le dumping et l'octroi de subventions aux pays riches, qui ont pour effet de maintenir les gens dans la pauvreté,

• promulguer des mesures visant à mettre les services publics à l'abri d'une libéralisation et d'une privatisation forcée, garantir le droit à l'alimentation et l'accès à un prix abordable aux médicaments essentiels et renforcer la responsabilité des entreprises,

promulguer des mesures visant à mettre les services publics à l'abri d'une libéralisation et d'une privatisation forcée, garantir le droit à l'alimentation et l'accès à un prix abordable aux médicaments essentiels et renforcer la responsabilité des entreprises,

• augmenter la transparence et la responsabilité des gouvernements et des organisations internationales dans la formulation de règles commerciales internationales et de politiques commerciales nationales,

augmenter la transparence et la responsabilité des gouvernements et des organisations internationales dans la formulation de règles commerciales internationales et de politiques commerciales nationales,

• fournir, dès maintenant, une aide accrue, non-contraignante et améliorée pour contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement,

fournir, dès maintenant, une aide accrue, non-contraignante et améliorée pour contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement,

• atteindre l'objectif convenu de 0,7% du revenu national en aide au développement,

atteindre l'objectif convenu de 0,7% du revenu national en aide au développement,

• veiller à ce que l'aide soit destinée à la réalisation d'objectifs de développement,

veiller à ce que l'aide soit destinée à la réalisation d'objectifs de développement,

• annuler la dette - il incombe aux pays riches, à la Banque mondiale et au FMI d'annuler la totalité de la dette des pays les plus pauvres pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et

annuler la dette - il incombe aux pays riches, à la Banque mondiale et au FMI d'annuler la totalité de la dette des pays les plus pauvres pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et • veiller à ce que les initiatives nationales pour l'éradication de la pauvreté et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement soient développées et mises en oeuvres de manière démocratique, transparente et redevable à l'égard des citoyens.

 

Internet : www.whiteband.org

www.whiteband.org

La CISL représente 145 millions de travailleurs dans 233 organisations affiliées dans 154 pays et territoires. La CISL est également membre de Global Unions : http://www.global-unions.org

http://www.global-unions.org

Pour plus d'informations, veuillez contacter le Service Presse de la CISL au +32 2 224 0206 ou au +32 476 621 018.

---

Vous êtes actuellement abonné à cisl-enligne, sous l'adresse électronique suivante: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pour annuler votre abonnement, il vous suffit d'envoyer un courrier électronique vierge à cette adresse: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.