Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Traduire pour conquérir, la traduction au secours des entreprises

Internet est une vaste vitrine ouverte sur la planète qui permet à toutes les entreprises, à l'heure où les marchés nationaux sont atones, d'espérer un redéveloppement commercial à l'international. La traduction de sites Internet est en vogue, cette démarche exige toutefois quelques précautions.

la traduction de sites Internet a le vent en poupe et davantage encore depuis le début de la crise. Face à un marché local paralysé, un nombre croissant d'entreprises, PME et TPE recherche des débouchés hors des frontières nationales. Selon le baromètre du monde numérique, Comscore, le nombre d'internautes avoisinerait les 1,5 milliards soit près de 20 % de la population mondiale. En une dizaine d'années, Internet est devenu un monde économique performant, fortement peuplé et ouvert à tous, la mondialisation démocratisée en quelque sorte. L'ordre des langues de communication n'y est pas tout à fait le même que dans le monde "réel".
Un site Internet multilingue apparaît aujourd'hui comme le moyen le plus productif pour attirer cette clientèle étrangère tant recherchée, encore faut-il créer une relation commerciale de qualité, parler à la cible dans son propre langage et avec un contenu de qualité.

Dans quelles langues traduire son site Internet?
Selon Comscore, 24% des internautes sont chinois, 23% sont américains, 8% sont japonais, 5 % sont allemands, 5% sont britanniques, 5 % sont français, 5% sont indiens, 4 % sont russes, 4% sont brésiliens, 4 % sont sud-coréens, 3% sont canadiens, 3% sont italiens, 3 % sont espagnols, 2 % sont mexicains et 2 % sont hollandais. Ces 15 pays représentent 99 % de la population numérique mondiale, une population d'entreprises et de consommateurs plus accessibles que jamais.
Pour les entreprises françaises et de l'ouest de l'Europe, si l'on s'en tient au seul critère de l'audience, la version anglaise s'impose naturellement, l'anglais étant parlé et compris par plus de 70 % des internautes du monde entier. Viennent ensuite et par ordre d'importance l'allemand, le français, l'italien, l'espagnol et le néerlandais. 6 langues de pays géographiquement proches. Evidemment, si la logistique le permet, le chinois, le japonais et le russe sont une priorité (36% de la population d'internautes). En résumé, traduire un site Internet en 9 langues, permettra à l'intégralité des habitants du monde numérique d'en comprendre le contenu.

Bien préparer la traduction de son site Internet
Prendre en compte l'aspect multilingue dès la conception d'un site permettra, le moment venu, de gérer simplement et de façon efficiente, la traduction et l'intégration des versions étrangères. En amont, il est vivement recommandé de demander conseil à l'agence de traduction qui répondra à chaque problématique de façon personnalisée, ceci pour optimiser la gestion de projet, garantir la qualité des traductions et de leur intégration et minimiser les coûts de production.
Pour les sites existants, le processus de traduction varie selon le type :
Pour les sites statiques, la traduction est directement effectuée dans le code source (html), la nouvelle version peut ainsi être mise en ligne immédiatement. Pour les sites dynamiques reposant sur des langages de scripts et dont les contenus sont enregistrés dans une base de données, l'intervention se fera soit dans le code source (xml, asp, php) pour les fichiers langues contenant des tableaux soit dans la base de données au format csv ou xml. Pour les sites dynamiques, il est impératif d'intégrer l'agence de traduction au début du projet et de lui remettre une extraction de la base csv du site dont l'analyse permettra l'élaboration précise du budget.
Lorsque l'entreprise dispose d'un outil de gestion de contenus, la traduction est réalisée directement depuis le backoffice. Enfin, la traduction des éléments graphiques et médias peut se borner aux textes lisibles ou peut faire l'objet d'une nouvelle création en langues étrangères.

Pourquoi confier la traduction d'un site à une agence de traduction
Travailler avec une agence de traduction, c'est obtenir la garantie d'une traduction en langue maternelle par un spécialiste du domaine et de la traduction de sites internet (us et coutumes du média, traduction des mots-clés...), c'est aussi, par la mise en place de plates-formes multi traducteurs, la possibilité de traduire un gros volume de textes dans plusieurs langues et dans des délais très courts. L'agence Par exemple, l'Atenao dispose d'un Chef de projets expérimenté et exclusivement dédié à la traduction de sites. Unique interlocuteur, il peut, en cas d'externalisation, traiter les aspects techniques avec l'agence web. Il proposera systématiquement la meilleure solution opérationnelle. Avec plus de 100 sites traduits (Terrafemina, Dailymotion, Francevoyages, CMN La méridionale, sexy-avenue.com, KGC Networks, groupe HC…) Atenao se positionne comme l'une dés références en la matière.

Combien coûte la traduction d'un site Internet
Le coût varie d'un site à l'autre selon le volume de mots qu'il contient, sa complexité et la technicité du contenu, il n'existe donc pas de tarif forfaitaire. La traduction en anglais d'un site statique de quelques pages coûte une centaine d'euros, pour un site e-commerce d'envergure contenant une base de données produits, le prix peut s'élever jusqu'à 40 000 euros voire plus. En traduction, le prix est fonction de plusieurs paramètres : la combinaison linguistique, le volume de mots, la technicité du contenu, le nombre de mots répétés et le délai de réalisation.


--
Contact Presse:
ATENAO
Bertrand Daudey
04 42 93 34 29

www.atenao.com

--

Communiqué envoyé le 03/11/2009 04:06:13 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Internet est une vaste vitrine ouverte sur la planète qui permet à toutes les entreprises, à l'heure où les marchés nationaux sont atones, d'espérer un redéveloppement commercial à l'international. La traduction de sites Internet est en vogue, cette démarche exige toutefois quelques précautions.

la traduction de sites Internet a le vent en poupe et davantage encore depuis le début de la crise. Face à un marché local paralysé, un nombre croissant d'entreprises, PME et TPE recherche des débouchés hors des frontières nationales. Selon le baromètre du monde numérique, Comscore, le nombre d'internautes avoisinerait les 1,5 milliards soit près de 20 % de la population mondiale. En une dizaine d'années, Internet est devenu un monde économique performant, fortement peuplé et ouvert à tous, la mondialisation démocratisée en quelque sorte. L'ordre des langues de communication n'y est pas tout à fait le même que dans le monde "réel".
Un site Internet multilingue apparaît aujourd'hui comme le moyen le plus productif pour attirer cette clientèle étrangère tant recherchée, encore faut-il créer une relation commerciale de qualité, parler à la cible dans son propre langage et avec un contenu de qualité.

Dans quelles langues traduire son site Internet?
Selon Comscore, 24% des internautes sont chinois, 23% sont américains, 8% sont japonais, 5 % sont allemands, 5% sont britanniques, 5 % sont français, 5% sont indiens, 4 % sont russes, 4% sont brésiliens, 4 % sont sud-coréens, 3% sont canadiens, 3% sont italiens, 3 % sont espagnols, 2 % sont mexicains et 2 % sont hollandais. Ces 15 pays représentent 99 % de la population numérique mondiale, une population d'entreprises et de consommateurs plus accessibles que jamais.
Pour les entreprises françaises et de l'ouest de l'Europe, si l'on s'en tient au seul critère de l'audience, la version anglaise s'impose naturellement, l'anglais étant parlé et compris par plus de 70 % des internautes du monde entier. Viennent ensuite et par ordre d'importance l'allemand, le français, l'italien, l'espagnol et le néerlandais. 6 langues de pays géographiquement proches. Evidemment, si la logistique le permet, le chinois, le japonais et le russe sont une priorité (36% de la population d'internautes). En résumé, traduire un site Internet en 9 langues, permettra à l'intégralité des habitants du monde numérique d'en comprendre le contenu.

Bien préparer la traduction de son site Internet
Prendre en compte l'aspect multilingue dès la conception d'un site permettra, le moment venu, de gérer simplement et de façon efficiente, la traduction et l'intégration des versions étrangères. En amont, il est vivement recommandé de demander conseil à l'agence de traduction qui répondra à chaque problématique de façon personnalisée, ceci pour optimiser la gestion de projet, garantir la qualité des traductions et de leur intégration et minimiser les coûts de production.
Pour les sites existants, le processus de traduction varie selon le type :
Pour les sites statiques, la traduction est directement effectuée dans le code source (html), la nouvelle version peut ainsi être mise en ligne immédiatement. Pour les sites dynamiques reposant sur des langages de scripts et dont les contenus sont enregistrés dans une base de données, l'intervention se fera soit dans le code source (xml, asp, php) pour les fichiers langues contenant des tableaux soit dans la base de données au format csv ou xml. Pour les sites dynamiques, il est impératif d'intégrer l'agence de traduction au début du projet et de lui remettre une extraction de la base csv du site dont l'analyse permettra l'élaboration précise du budget.
Lorsque l'entreprise dispose d'un outil de gestion de contenus, la traduction est réalisée directement depuis le backoffice. Enfin, la traduction des éléments graphiques et médias peut se borner aux textes lisibles ou peut faire l'objet d'une nouvelle création en langues étrangères.

Pourquoi confier la traduction d'un site à une agence de traduction
Travailler avec une agence de traduction, c'est obtenir la garantie d'une traduction en langue maternelle par un spécialiste du domaine et de la traduction de sites internet (us et coutumes du média, traduction des mots-clés...), c'est aussi, par la mise en place de plates-formes multi traducteurs, la possibilité de traduire un gros volume de textes dans plusieurs langues et dans des délais très courts. L'agence Par exemple, l'Atenao dispose d'un Chef de projets expérimenté et exclusivement dédié à la traduction de sites. Unique interlocuteur, il peut, en cas d'externalisation, traiter les aspects techniques avec l'agence web. Il proposera systématiquement la meilleure solution opérationnelle. Avec plus de 100 sites traduits (Terrafemina, Dailymotion, Francevoyages, CMN La méridionale, sexy-avenue.com, KGC Networks, groupe HC…) Atenao se positionne comme l'une dés références en la matière.

Combien coûte la traduction d'un site Internet
Le coût varie d'un site à l'autre selon le volume de mots qu'il contient, sa complexité et la technicité du contenu, il n'existe donc pas de tarif forfaitaire. La traduction en anglais d'un site statique de quelques pages coûte une centaine d'euros, pour un site e-commerce d'envergure contenant une base de données produits, le prix peut s'élever jusqu'à 40 000 euros voire plus. En traduction, le prix est fonction de plusieurs paramètres : la combinaison linguistique, le volume de mots, la technicité du contenu, le nombre de mots répétés et le délai de réalisation.


--
Contact Presse:
ATENAO
Bertrand Daudey
04 42 93 34 29

www.atenao.com

--

Communiqué envoyé le 03/11/2009 04:06:13 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://categorynet-business.blogspot.com/2009/03/traduire-pour-conquerir-la-traduction.html