Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Transmission d’entreprise, un marché en quête de confiance.

Malgré les difficultés du secteur, les experts de la transmission d’entreprise estiment que plusieurs centaines de milliers d’entreprise seront transmises d’ici cinq ans. Enjeux majeurs de l’économie, les cessions / reprises d'entreprise doivent être encouragées et préparées au mieux. Malgré les difficultés du secteur, les experts de la transmission d’entreprise estiment que plusieurs centaines de milliers d’entreprise seront transmises d’ici cinq ans. Enjeux majeurs de l’économie, les cessions / reprises d'entreprise doivent être encouragées et préparées au mieux.


La crise économique gêne la transmission d’entreprise

Après l’immobilier, la crise économique atteint le marché de la transmission d’entreprise. Les entreprises perdent de la valeur (15% selon la Compagnie des Conseils et Experts Financiers) car elles sont jugées sur leur bilan et sur leurs perspectives de développement. Les petites entreprises sont celles qui souffrent le plus. Contrairement aux franchises, elles ne bénéficient pas toutes du soutien d’un franchiseur, d’un conseiller ou plus simplement du soutien de leur banquier.

De plus, la demande est plus forte que l’offre donc les prix montent. Le gouvernement a donc voulu assouplir cette demande et profiter de la hausse de l’offre due aux nombreux départs à la retraite des dirigeants d’entreprise.


Des leviers facilitent les achats et reprises d’entreprises

La Loi TEPA du 21 août 2007 est une mesure concrète pour faire face aux difficultés de la transmission d’entreprise. Elle vise à alléger fiscalement le chef d’entreprise en termes de droits de mutation. D’autre part, pour favoriser les reprises, la MANU, agence lancée début novembre 2008, rapproche étudiants et entreprises. Il s’agit d’unir le repérage des PME, en phase de transmission, avec les banques et les réseaux d’entreprise.

Les chefs d’entreprises recherchent une succession rapide et souple économiquement. Une année au moins est nécessaire avant la fin de l’activité pour organiser une bonne transmission d’entreprise et les dirigeants ne veulent pas faire face aux contestations d’un éventuel repreneur. La solution qui était souvent privilégiée était la transmission intra-familiale mais elle se fait de plus en plus rare.


La transmission est une question de confiance

Cet acte de succession particulier nécessite de bien se renseigner, de trouver les bons interlocuteurs et le bon repreneur selon les perspectives de l’activité. Le cédant peut influer sur la demande en choisissant, pour mettre en vente son entreprise, un intermédiaire qui pourra lui assurer un certain nombre d’acquéreurs éventuels.

Pour évoluer avec un maximum de confiance vers cette opération de transmission/reprise d’entreprise, le site www.transmission-entreprise.fr est un partenaire de choix.1er portail gratuit dédié à l'achat et vente d'entreprise, on peut y inscrire facilement sa société. Grâce à un annuaire développé, le site recense les annonces de cession et reprise d'entreprise des pays francophones. C’est une mise en relation immédiate acheteur/vendeur d'entreprise.

Contact Presse : Abdel Tamrane
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.transmission-entreprise.fr





Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Tamrane Abdel



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.transmission-entreprise.fr


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 2B0X5A37