Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les experts comptables se prêtent au jeu du "portrait chinois*"

Les experts-comptables sont des personnes assez méconnues du grand public. Ils ont pourtant
un rôle primordial dans le bon fonctionnement de l’environnement économique : ils participent
notamment à la rédaction d’un grand nombre de fiches de paye et permettent l’application d’un
environnement législatif en perpétuel changement. Portrait chinois de ces hommes de l’ombre.
Si j’étais une profession médicale, je serais médecin généraliste :
J’ai une vision globale de l’entreprise que j’accompagne. Si je détecte une piste d’amélioration possible
qui nécessite une étude approfondie que j’estime sortir de mes compétences, je vais conseiller au chef
d’entreprise de se tourner vers un spécialiste de la question. Là où le généraliste vous enverra vers un
cardiologue pour un problème de coeur, je vous enverrai vers un avocat, un notaire ou un spécialiste du
domaine concerné.
Si j’étais une saison, je serais le printemps :
L’heure des vendanges a sonné pour nous. Nous récoltons les chiffres, les factures, les pièces
comptables pour établir les comptes annuels. Chaque année nous éditons ces documents avant début
mai. C’est la période où le chef d’entreprise fait le point sur l’année passée et prépare ses projets pour la
suite : les fleurs repoussent au printemps, comme les idées !
Si j’étais une qualité, je serais ‘positif dans l’âme’ :
Quel que soit le moment de mon intervention, je cherche toujours à « tirer vers le haut ». Je suis là pour
le développement (investissements, recrutements, …), je suis là pour permettre l’adaptation à
l’environnement économique (formation, reclassements..), je suis là pour la survie de l’entreprise
(réductions des coûts, aménagement d’horaires, …),
Si j’étais un défaut, je serais la modestie :
Si je dois communiquer aujourd’hui et qu’on ne connaît pas assez l’étendue de mon rôle, c’est bien que
je suis modeste car je reste toujours aux côtés des dirigeants que j’accompagne !
Si j’étais un vêtement, je serais un pardessus :
Comme le pardessus protège de la pluie ou du vent, l’expert-comptable par son rôle de conseil prévient
et protège ses clients. L’anticipation, la connaissance parfaite de la loi lui donnent la matière pour
participer à la pérennisation de l’entreprise, de son activité et donc de ses emplois
Si j’étais un objet, je serais un calendrier :
J’ai dans mon métier, des dates clés et des délais que je ne peux pas contourner : par exemple les
bulletins de paie et les modifications sociales décidées par le gouvernement. Lorsque la loi sur les heures
supplémentaires a été promulguée, il a fallu, dans des délais très courts, que tous les bulletins de paie
soient mis à jour afin de ne pénaliser ni les entreprises ni leurs salariés.
Si j’étais un élément d’architecture, je serais une passerelle :
Je suis le lien entre les décisions du gouvernement et leur application concrète pour l’entreprise. J’aide et
j’accompagne le dirigeant à appliquer la loi, à la traduire en actions concrètes ; qu’il s’agisse de textes
sur le travail et l’emploi, les lois de finances en fin d’année, et autre.
Si j’étais une protection, je serais un garde-fou :
Ma vision globale de l’entreprise et mon rôle de conseiller me permettent d’alerter le chef d’entreprise de
décisions risquées. J’essaie d’anticiper au maximum et de lui faire prendre toutes les précautions
possibles. Mon principal souci étant la pérennité de l’ensemble, je prends toujours garde aux
conséquences sur l’emploi.
Si j’étais un moyen de communication, je serais l’oreillette du présentateur télé :
Toujours homme de l’ombre, je participe activement au développement de l’entreprise et je conseille le
dirigeant dans ses décisions stratégiques. Mais je reste en arrière plan, observant l’ensemble en toute
indépendance. Grâce à mon action permanente, les procédures sont plus fluides et plus sécurisées.
Si j’étais un élément de jardinage, je serais un tuteur :
J’interviens dès la création de l’entreprise. J’accompagne son dirigeant à toutes les phases de son
évolution, du recrutement du premier salarié, à l’achat de ses premiers locaux, jusqu’à la vente de son
entreprise. Je participe aux décisions importantes de la vie de l’entreprise.
Si j’étais un adage :
« Un homme averti en vaut deux ». Je suis une voix qui se veut celle de la sagesse et de l’indépendance.
*Définition du portrait chinois : c'est une méthode d'enquête projective. Le répondant est invité
à donner une description sous la forme d'une histoire racontée. Recourant aux analogies, elle
peut permettre de contourner certaines inhibitions et/ou favoriser l'expression d'émotions plus
profondes. « Grâce au récit imaginaire, les répondants racontent leurs impressions, leurs
sensations, et les représentations que le sujet de l'enquête évoque. L'objectif est de comprendre
les sentiments positifs et négatifs qui sont induits, de rendre accessibles des idées enfouies ou
cachées »
Contact Presse : SFages RP – Sophie Fages - Tel : 06 18 31 24 05 – Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Contact Ordre des Experts-Comptables :
Isabelle Marien – Tel : 04 67 20 98 51 – Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
nicolas jehly
attaché de presse
sfages relation presse
0662327624
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.sfages.com





Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 0PGUETG3