Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Tout savoir sur les droits de créancier

Il arrive souvent que l’on fait face à des désagréments financiers, qui nous obligent à retarder le paiement de nos dettes. Face à cette situation, la plupart des gens doivent passer au recouvrement amiable avec leur créancier. Du sens inverse, le créancier peut aussi passer par le recouvrement contentieux afin demander une injonction à payer. Explication de ces deux concepts.
En quoi consiste le recouvrement amiable ?
Le recouvrement par la voie amiable suppose un recouvrement sans procédure judiciaire. Le recouvrement de créances consiste pour la personne à qui vous devez de l’argent - le créancier - à utiliser tous les moyens légaux, amiables ou judiciaires, pour obtenir du débiteur le paiement d’une somme d’argent ou la créance.
La négociation se fait donc entre les deux protagonistes et le créancier engage souvent ses propres moyens (service recouvrement par exemple) pour obtenir un paiement volontaire. Ce recouvrement est le plus souvent utilisé afin d’entretenir une relation durable entre le débiteur et le créancier si ils sont partenaires et si le débiteur n’est pas jugé douteux.
Et le recouvrement contentieux ?
Le créancier utilise alors la voie judiciaire et demande au juge de proximité ou au juge du tribunal d’instance de rendre une injonction de payes. Il peut également mandater un tiers (huissier de justice) pour récupérer sa créance.
Les différentes méthodes utilisées pour ce recouvrement contentieux sont : la mise en demeure qui consiste à envoyer des lettres de relance en courrier simple ou en lettre recommandée avec avis de réception.
Il y a également les relances téléphoniques et les visites : les sociétés de recouvrement ou les huissiers de justice peuvent vous relancer par téléphone, ou se déplacer à votre domicile.Il faut savoir que, dans la phase amiable, ces personnes n’ont pas le droit de pénétrer chez vous sans votre accord.
Enfin il y a les dérapages où les sociétés de recouvrement ou les huissiers de justice utilisent des termes juridiques ou menaçants, comme par exemple « sommation extrajudiciaire » ou « mise en demeure avant poursuites », « saisie de rémunération », « saisie immobilière », « saisie du véhicule », « issue désagréable »..
Ces méthodes, utilisées de manière répétitive et intempestive, peuvent conduire à des dérapages et des abus.



--
Contact Presse:

LBV avocat


http://www.lvb-avocats.com/recouvrement/recouvrement-amiable-et-contentieux
Identifiant Diffuseur : 91571
--

Communiqué envoyé le 28/06/2016 14:17:10 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______