Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Faut-il un OPEN DRH pour mettre en place l'OPEN INNOVATION ?

C’est la question posée lors du premier carrefour de l’innovation et de la prospective RH, tenu le 9 juin 2015 à Paris et organisée à l’initiative du Cercle de la Prospective RH.

Spécialiste dans ce domaine, Erik Van Rompay, Directeur Général de PNO France, a apporté son expertise sur le sujet et a communiqué des chiffres intéressants constatés chez ses clients grands-comptes.

Il a aussi émis un constat évident : l’Open Innovation change le mode de fonctionnement de l’entreprise, et avec, le rôle du DRH dans la société :

- L’ADN, l’identité de l’entreprise est affectée par l’augmentation des interactions au sein de l’écosystème des acteurs de l’innovation. Conserver sa culture d’entreprise au-delà du périmètre de la société n’est pas une sinécure.

- La confidentialité est plus difficile à assurer puisque l’Open Innovation implique la circulation des informations, et ce, de manière largement partagée. Les salariés doivent être mieux encadrés dans leur conduite de l’innovation pour pouvoir participer pleinement, sans crainte de générer involontairement de « fuites ».

- Côté organisation, au lieu de construire des innovations basées sur des « techno push », nous arrivons maintenant à une approche « marketing pull », certes plus proche du marché mais qui demande à tous de voir « l’ingénierie » sous un angle différent, avec des organisations internes plus agiles.

- Aux ingénieurs, nous n’allons plus demander de « faire eux-mêmes » mais d’animer un réseau d’ingénieurs, pour externaliser le développement et même le déploiement de l’innovation ! De fait, on observe une forte redistribution du rôle de l’ingénieur, qui valorise son « savoir » et non plus son « savoir-faire ». Cela implique une meilleure gestion des savoirs internes en intégrant les « apports » externes.

- Une grande partie des ressources étant en dehors des murs, le DRH doit créer un environnement favorable à l’échange et à la création, pouvant aller jusqu’à une organisation autorégulée, qui libère les initiatives et les idées. Il est désormais un acteur majeur des ressources humaines en interne mais aussi en externe.
- L’aspect marketing n’est pas épargné, étant donné qu’une grande partie de l’intelligence du marché vient maintenant des utilisateurs (organisés en communautés) qui suggèrent, décident les futures innovations, avec pour conséquence une réorganisation importante des rôles et des activités au sein des entreprises.
- Côté formation, le changement d’un travail en réseau demande la mise en place d’un plan de formation différent, avec des outils de suivis et de gestions adaptés, qui permettent d’anticiper les futurs besoins en compétences.

Conclusion :

La mise en place de l’Open Innovation apporte des bénéfices considérables à nos entreprises :
- Des cycles de développement plus rapides,
- Des produits plus proches du marché,
- Une influence plus forte sur son marché
En confirmant le proverbe « le premier arrivé sur le marché prend le marché ».

Mais l’Open Innovation reste complexe et demande un changement profond dans l’organisation et la gestion des ressources. Le DRH a un rôle important à jouer dans cette évolution via une méthode structurée, systématique et fluide qui doit respecter l’ADN de l’entreprise.


--
Contact Presse:

PNO France
Erik Van Rompay
06.72.39.74.25
www.pnoconsultants.fr
Identifiant Diffuseur : 83676
--

communiqué envoyé le 18/06/2015 15:20:37 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______