Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La SPEIG (Groupe Colas) s'appuie sur POM Monitoring pour la supervision de ses infrastructures réseaux et applications de gestion Groupe

La SPEIG (Groupe Colas) s'appuie sur POM Monitoring pour la supervision de ses infrastructures réseaux et applications de gestion Groupe


La SPEIG, filiale informatique du Groupe Colas, leader mondial de la construction et de l'entretien des infrastructures de transport, a choisi POM Monitoring pour surveiller la disponibilité et les performances des infrastructures réseaux et des serveurs hébergeant les applications de gestion transversales du groupe, utilisées par plus de 2 000 établissements.


Jouy-en-Josas, le 21 janvier 2014 – Exosec, éditeur de solutions de pilotage de la qualité de service du système d’information, annonce que la SPEIG, filiale informatique du Groupe Colas, a déployé POM Monitoring pour surveiller l’état de ses infrastructures réseaux et des serveurs hébergeant les applications de gestion utilisées par plus de 2 000 établissements ou sites. Les indicateurs de supervision sont consolidés au sein d’un hyperviseur, ce qui permet aux équipes de la SPEIG de disposer d’une vision globale de la disponibilité et des performances du SI par entité, application ou service métier.

Colas : leader mondial de la construction de routes

Colas est un des leaders mondiaux de la construction et de l’entretien des routes, et de toute autre forme d'infrastructures de transport (aérien, ferroviaire, maritime). Implanté dans 50 pays sur les cinq continents, à travers un réseau de 800 établissements travaux et 1 400 sites de production de matériaux, le Groupe rassemble 63 000 collaborateurs, dont près de la moitié hors de France métropolitaine, et réalise environ 100 000 chantiers par an. En 2012, le chiffre d'affaires consolidé de Colas a atteint 13 milliards d'euros, dont 44 % a été réalisé à l'international.

Le Groupe Colas s'appuie sur sa filiale, la SPEIG (Société Parisienne d'Études Informatique de Gestion), pour gérer les systèmes d'information du groupe et de ses filiales : infrastructures, systèmes, réseaux, applications métiers ou support, etc. Une solution qui permet à Colas de disposer d'un « point d'entrée informatique » unique pour toutes ses entités, mais également d'homogénéiser et de mettre à la disposition des utilisateurs des solutions transverses, partout dans le monde.

La supervision des infrastructures réseaux et des applications Groupe

Les infrastructures réseaux, qui supportent les échanges entre le siège social et les différents établissements ou sites, tout comme les solutions de gestion (comptabilité, facturation et paie) utilisées par toutes les entités, comptent parmi les composants du système d’information les plus critiques du Groupe Colas. A ce titre, leur disponibilité et leurs performances sont supervisées depuis longtemps : « nous avions précédemment fait le choix de BMC Patrol, explique Radoine Belhachmi, administrateur de supervision à la SPEIG. Mais avec le temps, la version que nous avions retenue au départ ne correspondait plus à nos besoins. »

En 2011, la décision de procéder à son remplacement, pour superviser plus de 30 routeurs répartis dans le monde ainsi que les 17 serveurs Unix hébergeant les applications groupe, est prise. Pour la SPEIG, l'enjeu est double : identifier une solution moins complexe, et suffisamment souple pour s'adapter aux besoins du Groupe Colas, tout en étant capable de s'interfacer avec l'hyperviseur pour la centralisation des données de supervision. « Après quelques tests avec Nagios, nous avons rapidement identifié POM Monitoring. Nous avons été séduits par sa simplicité de mise en œuvre, grâce à sa gestion des éléments à superviser par fichier tableur. Et nous avons très vite constaté que la solution pourrait être adaptée à nos besoins spécifiques. », indique Radoine Belhachmi.

POM Monitoring, brique d'une supervision globale, centralisée et évolutive

Après un inventaire précis de l'ensemble des éléments à superviser, POM Monitoring est déployée et mise en production, en à peine 6 mois. Très vite, les premiers résultats se font sentir, avec la correction de l'un des principaux défauts de l'ancienne solution : la remontée récurrente de faux-positifs. « Avec POM Monitoring, nous avons gagné en crédibilité : désormais quand un problème est signalé, c’est qu’il existe réellement », commente Radoine Belhachmi. En outre, les équipes en charge de l’exploitation des infrastructures réseaux et serveurs ont gagné en productivité : la précision des données remontées leur permet d'identifier plus rapidement les problèmes, de les corriger elles-mêmes ou de transmettre à d’autres équipes afin qu’elles prennent en charge leur résolution.

Après quelques mois d’utilisation, la SPEIG a enclenché la seconde partie du projet, à savoir l'intégration des données issues de POM Monitoring à l'hyperviseur, qui centralise les informations de toutes les applications de supervision présentes dans le groupe ou ses filiales : SCOM pour les applications métiers hébergées sur des serveurs Windows, et divers outils de supervision transactionnelle utilisés en local. « L'interfaçage a été simple, souligne Radoine Belhachmi : nous nous sommes appuyés sur Syslog, en option native dans POM Monitoring. »

A l'aide des informations fournies par POM Monitoring, l'hyperviseur peut alors proposer des reporting précis et complets ainsi que des vues techniques ou fonctionnelles (selon leur destinataire) croisées, sur la disponibilité et les performances des applications ou services métiers.

Pour la SPEIG, l'utilisation de POM Monitoring n'est pas figée, et connaît des évolutions permanentes. Dernièrement, à la demande des DBA, des composants tels que les tablespaces des bases de données ont été mis sous supervision. Le périmètre initial du projet a également été étendu aux applications WebLogic du groupe. A l’avenir, il est envisagé de coupler POM Monitoring avec un système de mesure de la qualité perçue des applications critiques du point de vue de l’utilisateur final. « Nous faisons évoluer la supervision en permanence, pour qu’elle s’adapte aux évolutions du système d'information, qui vit et se transforme constamment », conclut Radoine Belhachmi.


A propos d’Exosec

Exosec est éditeur de solutions de pilotage de la qualité de service du système d’information. Sa gamme de solutions POM Monitoring est conçue pour permettre aux entreprises de toute taille de contrôler que leurs infrastructures informatiques et applications critiques - internes ou hébergées dans le Cloud - répondent aux niveaux de disponibilit&ea cute; et de performance attendus par les directions métiers.
Créée en 2002 et basée à Jouy-en-Josas (78), la société est fortement impliquée dans la communauté open source. Elle fait notamment partie du groupe de travail Logiciels Libres du pôle de compétitivité SYSTEM@TIC Paris-Région. Elle est également membre de l’AFDEL.
www.exosec.fr
www.pom-monitoring.com

Contact presse :
Elodie Cassar
Anjuna
Tél. : +33 9 64 15 31 27
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.anjuna.fr

Télécharger le communiqué au format pdf (logopdf La SPEIG (Groupe Colas) s'appuie sur POM Monitoring pour la supervision de ses infrastructures réseaux et applications de gestion Groupe - 330 Ko)