Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Scientipôle Capital choisit la chimie responsable avec Pegastech

Scientipôle Capital choisit la chimie responsable avec Pegastech


Spécialisée dans le traitement de surface pour la galvanoplastie, la société Pegastech (Orsay91) vient de lever près d’un million d’euros auprès de Scientipôle Capital, CEA Investissements ainsi que des Business Angels venant des réseaux XMP, Arts et Métiers ou Hedera. Cette levée servira, d’une part, au passage à la phase industrielle du procédé et, d’autre part, à la prospection y compris internationale.

Notre environnement est rempli de milliers d’objets confectionnés à partir de matériaux dont le choix dépend des caractéristiques techniques et des qualités associées à leur usage : logos de voitures, bouchons de flacons, inserts d’ordinateurs, de téléphones portables, pièces sanitaires, d’électroménager…. Ces objets doivent être légers, solides, agréables au toucher et d’un aspect parfait. La solution la plus économique consiste jusqu’alors à les réaliser à partir de matière synthétique par galvanoplastie. Mais cette technique met en œuvre des produits bientôt interdits (*) - comme le chrome hexavalent -, et les procédures d'autorisation administrative pour les ateliers de traitement de surface imposent des précautions qui empêchent sa diffusion à l'extérieur de l'entreprise dans le cas d'un accident industriel (**).

Dans ce contexte, Pegastech a mis au point avec le CEA une technique unique brevetée de métallisation des surfaces plastiques et polymères qui s’affranchit de l’utilisation du chrome hexavalent ainsi que des procédés de traitement des effluents.
Cette technique garantit le respect de la réglementation pour la suppression des agents cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques (CMR).
Ce procédé de métallisation s’intègre avec un minimum de modifications sur les chaines de production existantes.

(*) Les directives européennes 2002/95/CE(RoHS) et 2002/96/CE du 27 janvier 2003 relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques ainsi que 2005/90/CE (REACH) imposent de supprimer des substances dangereuses telles que le plomb, le mercure, le cadmium et le chrome VI, chrome hexavalent. Lorsqu’il n’existe pas de solution de remplacement, les rejets dans la nature des effluents sont interdits. C’est en particulier le cas du chrome hexavalent qui figure sur la liste des produits chimiques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR) (cf annexe 1 de la directive 67/548/CEE).
(**) Les textes sont l'arrêté du 26/0985 et la directive Seveso.


A propos de SCIENTIPOLE CAPITAL :

Société de capital-risque spécialisée dans le financement des jeunes entreprises innovantes franciliennes, Scientipôle Capital s'appuie sur un actionnariat intéressé au développement économique régional : Région Ile de France, Caisse d'Epargne Ile de France, Crédit Agricole d'Ile de France, Banque populaire Val de France, CDC entreprises, Malakoff Mederic, Alizée Innovation, Revital'Emploi, Scientipôle Initiative.

Scientipôle Capital
Centre scientifique d’Orsay
Bât 503
91893 Orsay Cedex
Tél : 01 60 19 41 92
http://www.scientipolecapital.fr

Contact presse :
Dominique Villanueva
06 73 39 63 84
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.