Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Stephane BROSIA, créateur de la gamme de produits de nettoyage 100% Bio "OKOOL" obligé de vendre son brevet

OKOOL, 1er produit de nettoyage « Naturel & 100% biodégradable » du secteur, primé au mondial 2010 « Pool & Spas », distribué en France et dans 6 pays Européens, est l’aboutissement d’un coûteux programme de R&D effectués pendant près de 3 ans par la jeune société innovante P2Mc.

La société a été obligée de vendre son brevet dernièrement.

- Stephane BROSIA Bonjour, pouvez-vous nous présenter votre parcours personnel et votre programme de Recherche effectué pendant 3 ans ?

« Bonjour, mon diplôme Sup de Co en poche en 1995 j’ai travaillé tout d’abord pendant 12 ans dans le monde des Telecom et de l’informatique, avant de découvrir un peu par hasard les propriétés chimiques de l’argile. J’avais un problème personnel à résoudre pour nettoyer la ligne d’eau de ma piscine, et c’est en essayant d’appliquer de l’argile sur le gel coat du bassin que j’ai eu l’idée d’entamer un programme de R&D pour mettre au point un produit innovant de nettoyage. J’ai financé pendant 3 ans le programme de recherche avec 3 laboratoires différents, et cela a abouti à la création d’un nouveau produit efficace et dans la mouvance du développement durable, mais aussi au dépôt d’un brevet auprès de l’INPI ».

- En quoi consiste le brevet précisément, vous n’avez pas inventé l’argile … ?

« Effectivement votre question a tout son sens ! Le brevet ne protège pas une formule ou une application d’une formule, mais de manière plus vaste l’association de deux argiles (le kaolin et la bentonite) dans leur effet synergique d’efficacité de nettoyage. C’est ce que l’on appelle un brevet à spectre large ».

- Les résultats ont donc été au rendez-vous ?

« Oui, après cette lourde démarche de Recherche s’en sont suivis la signature de différents contrats de distribution avec des grossistes spécialisés tant en Grande Distribution qu’en Distribution Spécialisée. La première année de commercialisation nous a permis de réaliser 150k€ de CA, et d’imaginer embaucher des collaborateurs pour nous développer ».

- La formulation du brevet doit permettre aussi d’adresser d’autres cibles que la piscine … ?

« La formule globalement est un détergent naturel et 100% biodégradable qui permet de nettoyer toutes les surfaces lisses, plastiques, métalliques et vitrées. Les applications sont effectivement très étendues : piscine, nautisme, intérieur de maison, automobiles, industrie…. »

- Comment adresser dès lors ces marchés ?

« N’arrivant pas en cette période de crise à lever des fonds auprès de sociétés du Capital Risque pour structurer la société et assurer un déploiement sur ses différents marchés, j’ai décidé de mettre le brevet en concession auprès d’un industriel de la chimie dont c’est le métier depuis toujours et qui pouvait très facilement adresser des cibles client autres que celles liées au secteur Piscine. J’ai donc signé avec cet industriel un contrat de 17 ans pour la concession du brevet contre des revenus récurrents mensuels et des royalties annuelles. La stratégie était claire : continuer les efforts de développement sur le marché de la piscine en direct, et laisser faire l’industriel sur les autres marchés, ce qui permettait une stabilisation mensuelle des revenus alors que le marché piscine est trop saisonnier».

- Cette stratégie paraît effectivement bonne, mais pourquoi avez-vous du aujourd’hui vendre votre brevet ?

« Un an après avoir signé le contrat de concession, et donc par la même fait toute la passation du savoir faire, expliqué le sourcing de toutes les matières premières, montré tous les débouchés commerciaux possibles, le dit industriel a décidé de son propre chef et de façon totalement unilatérale et contraire au contrat signé (il n’en avait pas le droit) et enregistré auprès de l’INPI, de résilier le contrat. Ce qui a eu comme conclusion effective que nous avons transmis notre savoir entier à un industriel professionnel du secteur qui a rompu toutes ses obligations financières avec nous et qui a vu par la même donc ses propres process de R&D s’améliorer inévitablement ».

- Cet industriel exploite-t-il le savoir faire selon vous ?

« Nous ne le savons pas, mais quoiqu’il en soit il a notre technologie entre les mains, a pu améliorer inévitablement ses propres travaux de Recherche internes, tout en ayant un formidable prétexte pour utiliser le Crédit Impôt Recherche. Peut être a-t-il d’ailleurs trouvé un dérivé de notre savoir faire pour mettre en vente sur ses marchés des produits « approchants » ».

-Vous avez donc du vendre ?

« Cette histoire a provoqué une rupture majeure de trésorerie dans notre société, nous avons du vendre effectivement l’actif innovant à un autre industriel pour ne pas déposer le bilan, alors même que nous attendons en 2012 les commandes de réassort de nos grossistes piscine. Nous devons signer en même temps un nouvel accord avec cet autre industriel pour redistribuer la formule sur un vecteur commercial que lui-même n’exploite pas : la vente directe sur salons et foires. Mais un goût amer reste car nous voulions créer des emplois pour développer un produit parti de presque rien au prix de beaucoup d’efforts, et nous nous retrouvons au lieu de cela dans des procédures juridiques et devant les tribunaux à plaider un « Vol de Propriété intellectuelle » ».

-Qu’allez vous faire maintenant ?

« Et bien, maintenant que le rêve est brisé et après avoir passé des moments très difficiles les 6 derniers mois entre pression fiscale et pression fournisseurs, un repositionnement est effectué en portant la formule via un autre vecteur commercial donc. Quant à moi, je me suis inscrit en Thèse avec un sujet approprié je pense : « Les stratégies de l’innovation sont elles créatrices de valeur » ? …. Peut être est-ce une sorte de thérapie … ! »


--
Contact Presse:

P2Mc
Stephane BROSIA
06 28 04 56 85
www.okool.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=72200



--

Communiqué envoyé le 16.02.2012 08:39:24 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______