Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Quest Software rachète AfterMail

Communiqué de Presse

 

PARME COMMUNICATION Nathalie Weinryb – Elodie Cassar
Tél. : 01 46 10 65 44 – 06 22 02 54 37
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

QUEST SOFTWARE
Pascale Bertrando
Tél.: 01 41 31 96 68
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Quest Software rachète AfterMail

 

Quest étend ses solutions d’archivage de courrier électronique aux principales plateformes de messagerie du marché

 

Paris, le 12 janvier 2006 - Quest Software, Inc. (Nasdaq: QSFT), l’un des principaux fournisseurs de solutions pour l’administration des applications, des bases de données et des infrastructures, annonce le rachat de la société de capital privé d’AfterMail Ltd, l’un des principaux acteurs du marché émergeant de la gestion des contenus de messagerie. Aux termes de la transaction finalisée le 4 janvier 2006, Quest Software verse 14,7 millions de dollars en numéraire pour la totalité des actions d’AfterMail Ltd et pourra atteindre 30 millions de dollars sur trois ans en fonction des performances (*).

AfterMail édite des solutions pour gérer, indexer et archiver de façon centralisée les contenus de messagerie provenant de plateformes hétérogènes (Microsoft Exchange, IBM Lotus Notes, Novell GroupWise, SendMail, solutions SMTP en logiciel libre). Les technologies d’AfterMail Ltd. complètent et étendent l’offre d’archivage de messagerie pour Microsoft Exchange de Quest Software, permettant la prise en charge centralisée de messageries hétérogènes. Elles apportent également de nouvelles fonctionnalités d’indexation et de recherche, afin de transformer les contenus de messagerie en véritables bases de connaissances d’entreprise et de pouvoir satisfaire aux réglementations en matière d’archivage légal.

Quest Software précisera dans les prochains mois les modalités d’intégration des solutions d’AfterMail à l’offre existante d’archivage de Quest Software.

Avec l’acquisition d’AfterMail, Quest Software se dote également d’une unité de recherche basée à Wellington en Nouvelle Zélande, qui sera bientôt complétée par l’ouverture d’une filiale commerciale.

« Quest Software consolide grâce à ce rachat sa position sur le marché du stockage et de l’archivage légal. Les technologies d’AfterMail permettront à nos clients de transformer l’obligation réglementaire en matière d’archivage en un véritable avantage concurrentiel, basé sur le travail collaboratif et le partage d’information, déclare Steve Dickson, directeur général de la division Infrastructure Management Solutions chez Quest Software. Cette acquisition nous permet d’offrir à nos clients des solutions intelligentes d’archivage, grâce auxquelles les entreprises pourront optimiser et pérenniser leurs investissements en systèmes de messagerie ».

Pour plus d’information sur AfterMail : www.aftermail.com

(*) Les détails de l’opération seront rendus publics à l’occasion de la présentation des résultats financiers 2005 de Quest Software, le 8 février 2006.

 

A propos de Quest Software

Afin d’aider ses clients à faire face à la complexité croissante de leur système d’information et à concilier gain de productivité, adaptabilité et sécurité, Quest Software fournit des solutions logicielles pour simplifier l’administration, optimiser les performances et assurer la disponibilité de leurs applications, bases de données et infrastructures.

Cotée au Nasdaq (QSFT) depuis août 1999, Quest Software a réalisé un chiffre d’affaires de 389,5 millions de dollars en 2004 - soit une progression de 28% par rapport à 2003 (304,3 millions de dollars). Quest Software emploie 2.650 personnes et est implantée dans plus de 30 pays. Son siège social est basé aux Etats-Unis, à Aliso Viejo (Californie).

Plus de 18.000 clients font confiance à Quest Software dont 1.000 en France.

Pour plus d’information : www.quest.com