Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

HOYEZ plante ses drapeaux à l’International

Petite révolution pour la PME HOYEZ du groupe RASEC (pôle RASEC OFFICE). Basée à Avelin (59), la marque qui conçoit et fabrique des systèmes de cloisons amovibles pour les aménagements tertiaires et industriels, s’implante physiquement pour la première fois à l’étranger sur deux marchés en plein développement dans son secteur : le Québec et l’Inde.

La PME HOYEZ travaillait déjà à l’étranger mais exclusivement à l’exportation. Ses marchés : l’Europe, les pays du Maghreb, le Moyen Orient. Les cloisons HOYEZ sont aussi présentes en Russie grâce à la branche du groupe Rasec Retail fortement implanté dans ce pays. La création de deux filiales physiques du groupe RASEC sous étendard HOYEZ, la marque du groupe Rasec Office (cloisons) la plus représentée à l’international, est donc une nouvelle étape essentielle pour elle.


Un virage pris dès 2009

Un virage conséquent pour cette marque régionale amorcée début 2009. « Le cheminement a été rapide », explique Laurent Thery, Directeur Général d’HOYEZ et chef opérationnel de RASEC OFFICE, « nous avons vite compris que nous devions chercher des relais de croissance à l’international ». Une question de survie. La France et par extension l’Europe, sont, dans le domaine des cloisons de bureau, des marchés matures. Et la crise fin 2008 n’a pas arrangé les choses. La société qui emploie 85 salariés a donc décidé d’aller « déposer ses valises » à Montréal et à Mumbaï. Une opération ex nihilio avec deux créations, sans rachat de société qui a nécessité deux ans et demi de préparation. « On est parti d’une feuille blanche » explique Laurent Thery.


Deux marchés à très fort potentiel

Deux destinations différentes avec deux marchés aux problématiques bien particulières. Le Canada est sous - équipé en matière de cloisons de bureau et de ce point de vue, il offre de formidables perspectives de développement. De plus, c’est la porte d’entrée sur le marché américain. Laurent Théry a noté « un très bon accueil des produits HOYEZ ». Depuis 30 mois, Laurent Théry et ses équipes enchaînent les allers et retour de repérage. « On est parti avec nos sacs à dos ». Top départ il y a 3 mois avec la création de la société juridique Des cadres de chez Hoyez sont sur place et recrutent leurs équipes. Le local est prêt. Les premières commandes sont en attente.A Mumbaï, les choses avancent aussi. Un bureau, du recrutement local, tout est quasiment prêt pour tirer avantage de cette économie naissante très dynamique. En Inde, les constructions de bureaux sont quotidiennes. Le besoin est énorme. « C’est un
peu la France il y a 20 ans » confie le Directeur Général. Le secteur est globalement peu couvert.
Dans chaque filiale, on comptera une dizaine de salariés.


Un positionnement idéal

La force de la marque HOYEZ est aussi dans son positionnement : le haut du moyen de gamme, c’est – à – dire entre le bon marché et le très haut gamme qui représente l’essentiel du marché mondial. « On comble un trou... », souffle le dirigeant. Autre avantage, la nouveauté technique : un procédé nouveau, démontable et remontable à souhait qui se prête à toutes les adaptations possibles. Un plus par rapport à la concurrence.


Un investissement pour des enjeux importants

S’implanter à l’étranger, c’est un investissement important pour une société, surtout une PME. « ça nécessite aussi une évolution de toute l’entreprise... » note le dirigeant et des recrutements car « on a embauché des profils avec une fibre internationale et le goût d’entreprendre ». Mais globalement, le métier de la cloison est un métier qui s’exporte bien avec un investissement de départ modéré si on le compare à d’autres secteurs.
HOYEZ s’est fixé des objectifs. Il faut que les deux filiales aient généré du CA lors du second semestre 2011 et soient à l ‘équilibre fin 2012. Dans les 10 ans à venir, Laurent Théry vise les 10 millions de CA sur ces deux filiales. A titre d’indication, HOYEZ pèse aujourd’hui 18 millions de CA. « Le potentiel est énorme... » résume t- il.
Aujourd’hui la marque Hoyez vend à 90% en Europe. 10% hors Europe. Des chiffres qui devraient évoluer avec pourquoi pas une filiale demain aussi importante que la maison mère ?


Rachat d’une entreprise de cloison en Asie

Laurent Théry a dans ses carnets deux autres projets d’implantation mais pour le moment il se concentre sur ses deux nouveaux marchés en pleine explosion. Enfin, dans cette même optique internationale, le Groupe a racheté une entreprise de cloison présente à Hong - Kong et Singapour, JEB. L’avenir est plus que jamais à l’International et HOYEZ construit, pas à pas, une stratégie qui va lui permettre d’aller chercher ses fameux nouveaux leviers de croissance.

--
Contact Presse:

Didier Gras Communication
Annabelle Huriez
0320638250
http://www.didiergras.com/presse/home.asp
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=24924



--

Communiqué envoyé le 06.05.2011 16:14:39 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______