Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

ETUDE : Plus de 741 milliards d'euros de manque à gagner pour les entreprises européennes

 

http://www.sherpanet.com/images/logo_rel_logo_lg.gif

Communiqué de presse.

La 12ème étude annuelle REL révèle que le manque à gagner des 1 000 premières entreprises européennes s’élève à  741 milliards d’euros, consécutif à d’une mauvaise gestion de leurs fonds de roulement.

Ø      Impact de la récession sur les pratiques de gestion des fonds de roulement

Ø      741 milliards d’Euros pourraient servir à l’investissement des entreprises sans recourir à l’emprunt bancaire

Ø      VALEO, seule société française à avoir amélioré constamment ses fonds de roulement sur les cinq dernières années

Paris, le 4 juin 2010 - Comme chaque année à la même époque, la société américaine REL - www.relconsult.com -, spécialisée dans l’optimisation financière des grandes entreprises via entre autre l’amélioration des fonds de roulement, publie son « Book of Numbers », sorte de bilan comptable comparé aux 1000 premières sociétés privées européennes. Cette année l’AGEFI a publié en exclusivité résultats et analyses.

Première constatation. Une dégradation globale de 10% des résultats financiers des entreprises auditées.

Seconde constatation. La performance des fonds de roulement s’est comparativement aux autres années détériorée de 6.2%, passant de 44 à 47 jours en moyenne. Cette détérioration est également vraie pour la plupart de ses composants sous-jacents, les ratios client et stock. Seul le ratio fournisseur s’est amélioré pour les sociétés payant leurs factures et les fournisseurs sur le long terme, aboutissant ainsi à une augmentation de celui-ci de 6.8%. Les délais de règlements se sont donc réduits.

On évalue aujourd’hui le « manque à investir en liquidités » des entreprises n’optimisant pas assez bien leur BFR à la somme de 741 milliards d’euros, soit près d’un tiers des fonds de roulement bruts des sociétés présentes dans l’enquête.

Troisième constatation. Les résultats révèlent également que les sociétés ont anticipé la récession dans leurs résultats de 2008, comme le montre la réduction complète des fonds de roulement entre 2008 et 2009.

Quatrième constatation. Les dix meilleures sociétés françaises enregistrent des performances de fonds de roulement globalement stables d’une année sur l’autre en jours de chiffres d’affaires, une performance notable étant donné la baisse annuelle de 11.3% de leur chiffre d’affaire.

Dernier point. La proportion des fonds de roulement pouvant être considérés en excès, REL est en mesure de calculer cet excès en comparant les résultats de chaque entreprise aux meilleures pratiques de son secteur industriel. La récession alimentant la difficulté pour les entreprises de lever des finances externes, cet excès a évolué de façon choquante. REL estime que l’élimination de cet excès pourrait améliorer l’EBIT (chiffre d’affaire net à partir duquel sont déduits les charges d’exploitation) de plus de 10%.

Amélioration du BFR. 59% des sociétés européennes ont pu améliorer leur BFR en 2009 mais basé sur les résultats précédents, seuls 40% d’entre elles pourront poursuivre cette amélioration en 2010. Seules 57 sociétés, soit 6% du panel, ont réussi à se hisser dans le « quartile supérieur » dans leur classement sectoriel et ont réussi à s’améliorer au niveau des trois composants des fonds de roulement (ratio client, stock et fournisseur) sur les cinq dernières années. 39 entreprises du classement sont dans le « quartile inférieur » de leur secteur d’activité.

Seules deux sociétés, Valeo SA et Draka Holdings NV ont amélioré leur BFR sur les cinq dernières années.

Si l’on se penche sur les différents secteurs économiques, on peut observer l’impact des cycles industriels sur les performances individuelles des entreprises. Ainsi, cela a été le cas dans les secteurs pétrolier, gaz ou fuel destiné à la consommation entre 2008 et 2009.

A propos de REL

REL - www.relconsult.com - une filiale de The Hackett Group est une société dédiée à l’amélioration durable des liquidités des entreprises via leurs fonds de roulement. Son approche concrète et opérationnelle du conseil, alliée à une rigueur analytique et une vision collaborative de sa relation avec ses clients lui ont permis de générer 25 milliards de dollars en liquidités, ce qui a permis à ses clients de financer des acquisitions, le développement de produits, la réduction de leur dette et le rachat de titres.

DEMANDE DE RESULTATS DETAILLES

Contact presse :

Laurent Durgeat
Agence PRformance
Direct : + 33 (0) 1 56 03 55 47
GSM : + 33 (0) 603 003 603

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.