Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Agencement commercial : le coût caché d’un concept

A l'heure où la franchise fait son grand show parisien, IGAE alerte les jeunes franchiseurs sur la nécessité d'intégrer à leur approche « marketing » les coûts induits des futurs points de vente.

« De manière générique, quand un franchiseur parle de coût au m2, il évoque les aménagements marketing du magasin » explique Thierry Durandeau, architecte DPLG, Directeur Général du groupe IGAE. « Or, faire appel à une agence de design ne suffit pas à garantir la duplication d'un concept ».

Trop aléatoire, le coût du m2 requiert des indicateurs économiques fiables. Derrière l'écrin de la marque se dissimulent des contraintes directement liées à la coque des magasins. Des variables techniques qui, mal appréhendées, ont des incidences radicales sur le déploiement d'un concept et la rentabilité d'une exploitation.
« Il peut y avoir 100% d'écart entre le coût défini par le concepteur et le montant des travaux supportés par l'exploitant » ajoute Thierry Durandeau.

Associer le monde des travaux (maîtres d'œuvre, contractants généraux, réalisateurs) à la création d'un concept n'est plus une antinomie. Le travail transversal des « créatifs » et des « praticiens » permet d'intégrer aux tableaux de bords financiers les « coûts cachés » :
- la traduction du concept qui - en fonction du format et l'ergonomie de chaque magasin - impacte le coût d'agencement au m2,
- le poste « clos couvert hors d'eau » (miroiterie, serrurerie, sécurisation des lieux, climatisation, démolition, gros œuvre, dépose... ) qui a des incidences immédiates sur le seuil de rentabilité d'une exploitation.

Dans les réseaux très structurés, les maîtres d'ouvrage n'hésitent pas à impliquer des équipes complètes dans la réflexion analytique d'un nouveau concept.
« Pour le lancement du dernier concept Krys, Laurent Maucort, directeur de l'enseigne, a fait plancher de concert l'agence Versions, 4 opticiens du groupement, la directrice communication, ses équipes de maîtres d'œuvre et de contractants généraux », se souvient Thierry Durandeau alors Directeur du Service Agencement chez Guildinvest. « Nous avons développé un configurateur de coûts et travaillé sur toutes les variables potentiellement susceptibles de faire fluctuer le prix d'un magasin ».
Même démarche chez Delsey qui a récemment fait appel aux compétences des bureaux d'études techniques d'IGAE pour étudier la faisabilité économique du déploiement d'un concept boutique à l'international.

A propos d'IGAE
Organisé pour répondre à des donneurs d'ordre nationaux, IGAE est le seul opérateur en agencement commercial à offrir l'organisation d'un grand groupe, alliée à la flexibilité de 7 PME régionales. Son expertise couvre l'ensemble des domaines de compétences exigés pour l'étude, la conduite de chantiers et le service après-vente.
IGAE emploie près de 300 personnes. le groupe dispose de 8.000 m2 d'ateliers de production et de stockage. Ses équipes achats/logistique sont composées notamment d'économistes du Bâtiment. Chaque entreprise IGAE est certifiée QUALIBAT 4313 en Menuiserie, 4711 en Miroiterie, et 7313 en Agencement.

Contact presse : SBS.Com, Sylvie Baudard
Tel : 001 47 28 99 54
http://www.sbscom.fr

--
Contact Presse:
SBS.Com

01 47 28 99 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.sbscom.fr

--

Communiqué envoyé le 10.03.2010 16:41:53 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

6440192725895772231-7901333157448442599?l=affaires.annuairecommuniques Agencement commercial : le coût caché d’un concept


Posted: 2010-03-10 16:42:01

Lire article Source