Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Malgré la crise les PME françaises exportent

Février 2010


Communiqué de Presse

Malgré la crise, les PME françaises exportent…


Il n'est pas un jour sans que l'on évoque, la crise, la sortie de crise… Les chiffres du commerce extérieur de la France pour 2009 viennent de tomber. On constate une fois de plus que le nombre de PME françaises qui ont exporté durant cette année s'est encore contracté.
Au travers des dizaines de témoignages de dirigeants recueillis sur le site « lespmeexportent.com », nous sommes en mesure de dresser un bilan qui rend compte des faits et qui montre que, si la crise a modifié les stratégies, les démarches, les PME françaises exportent…


Une remarque préalable. La plupart des entreprises qui ont mis en œuvre une véritable politique export dans la durée, ont plus que jamais continué, à vendre et ont très majoritairement l'intention de se développer à l'international. Ceux que l'on ne retrouve plus dans les statistiques sont essentiellement des occasionnels et autres « exportateurs d'opportunité ». On constate également que plus leurs marchés sont diversifiés géographiquement, plus elles déclarent être sorties rapidement de la crise. Généralement l'international les a aidées à amortir les effets de la conjoncture quitte à réorienter le cas échéant leurs pays cibles.

Mais beaucoup plus spectaculaire et riche d'enseignement est l'impact de la crise sur les modus operandi.
Plus encore qu'auparavant les dirigeants insistent sur la nécessité de concevoir, de concrétiser une véritable stratégie. Il faut prendre le temps de se préparer, de choisir avec soin ses partenaires. Dans une situation plus difficile on se rend compte que plus que jamais l'international demande investissements et méthode dans la durée… Simultanément on s'organise afin d'être plus réactif une arme absolus pour gagner des parts de marché
Une autre dimension se révèle toujours aussi décisive : la volonté, l'engagement du dirigeant, sa vision, qui se révèlent indispensables et obligatoires pour réussir. Il faut manifester son ouverture, aimer l'international et se rendre sur le terrain…

Les stratégies ont été infléchies, des actions nouvelles ont été prises.
Dans un premier domaine : disposer de circuits de distribution plus efficients. C'est dans les pays où les distributeurs étaient les moins motivés et les moins professionnels, que les entreprises exportatrices ont connu des baisses rapides et parfois dramatiques de leurs ventes. A contrario là où elles pouvaient s'appuyer sur des partenaires « solides » elles ont très bien résisté ou même augmenté leurs volumes. Une meilleure sélection, l'animation, la formation des réseaux, le recrutement de collaborateurs locaux expérimentés est devenu une préoccupation majeure en ces temps de crise.
L'internet confirme son rôle irremplaçable. Il étend ses utilisations. On ne se limite plus à un site vitrine ou à un objectif de faire savoir. On investit dans des e-mailings, on sélectionne avec finesse des mots clés, on fait de son site, un générateur de contacts (leads), un catalogue interactif ou un site marchand le cas échéant. On note aussi qu'augmenter le nombre de traductions s'avère toujours très payant.
Les salons professionnels de ce fait voient leur rôle se modifier considérablement. Ce qu'ils ont perdu au niveau de la prise de contact, ils le gagnent en devenant un lieu d'approfondissement du relationnel avec les clients et prospects mais aussi avec les distributeurs et partenaires, sans oublier leur rôle croissant dans la constitution de réseaux avec d'autres sociétés ou acteurs de son propre secteur.

Un des grands révélateurs de la crise, c'est l'importance que les dirigeants accordent au relationnel à la constitution de réseaux ou même à la création de groupements informels (autour d'un événement) ou plus structurés afin d'améliorer leur offre leur pénétration des marchés, la sélection de distributeurs….Contrairement aux idées reçues les PME françaises semblent avoir compris l'intérêt de se regrouper pour conquérir les marchés
L'accompagnement se développe même si les chefs d'entreprise continuent à déplorer le manque de lisibilité du système, sa complexité du fait du nombre d'intervenants –absence d'un guichet unique…- ou du caractère trop généraliste des structures (Missions Economiques par exemple) qui ne sont pas en mesure de conseiller, de soutenir des sociétés dont l'activité est très pointue.

En temps de crise, se faire payer est au cœur des préoccupations des entreprises. On note là aussi une évolution, le recours plus affirmé à des organismes tels que la Coface (ou des concurrents) mais surtout on hésite de moins en moins à demander quel qu'en soit la forme un pré paiement : « on travaille à la taïwanaise ».


Le site « lespmeexportent », constitue un réseau ouvert à toutes les PME, quel que soient leurs secteurs d'activité leur taille, qui veulent se lancer, ou améliorer leurs performances à l'export.
En quelques mois, il est devenu le site de référence de la communauté des PME qui exportent. Les dizaines de témoignages recueillis, il y en a de nouveaux pratiquement chaque jour, permettent de photographier la réalité des problèmes auxquels les entreprises doivent faire face, les stratégies, les actions qu'elles peuvent mettre en œuvre. Une source de connaissance et de pratique unique pour se développer à l'export.


Contact, informations complémentaires :

www.lespmeexportent.com - Robert Haehnel -www.lespmeexportent.com - 06 13 80 87 23 – rha.com@wanadoo.fr

--
Contact Presse:
Lespmeexportent
Robert Haehnel
0613808723
rha.com@wanadoo.fr
www.lespmeexportent.com

--

Communiqué envoyé le 22.02.2010 18:17:47 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

6440192725895772231-431590614814247357?l=affaires.annuairecommuniques Malgré la crise les PME françaises exportent


Posted: 2010-02-22 18:17:53

Lire article Source