Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Pekin Paris : dernier bulletin d’information avant l’arrivée !

Pekin Paris : dernier bulletin d’information avant l’arrivée !



Rallye Pékin Paris 2007, dernière semaine !

Action, Sensation, Passion, Emotion … les derniers tours de roue vont être décisifs



Vendredi, l’arrivée à Reims, Samedi, le podium Place Vendôme, c’est la dernière ligne droite, la tension est à son maximum, la lutte est sans merci, les nerfs sont à vif …

118 voitures sont toujours en course, les classements définitifs seront connus à Reims, le 29 juin prochain.

L’arrivée triomphale se déroulera, le lendemain à Paris, l’arrivée des voitures étant prévue à 13 h, Place Vendôme. Que les meilleurs gagnent !



Vendredi 22 juin – jour 27 : de Tallinn à Riga

«C’était le meilleur jour du rallye, un grand jour … tout simplement fantastique » disait le Danois Berend van den Dool sur sa Bentley de 1927. Ce soir dans le bar, tous nos équipages étaient unanimes … un jour magnifique, inoubliable, une vraie course, le meilleur des moments depuis Pékin, une organisation merveilleuse, un vrai esprit de compétition …

Quel contraste avec la veille, où tout le monde « rouspétait » !

Cette étape s’est effectivement déroulée à merveille, et l’accueil a été des plus chaleureux en Estonie à Tallinn.

Mais le classement change de manière inattendue, les 2 premiers se retrouvent à 7 secondes d’écart seulement, les autres suivent avec plus ou moins de difficultés, bref nous ne sommes pas au bout de nos surprises.



Samedi 23 juin - Jour 28 : de Riga à Vilnius

Le passage de l’Estonie à la Lettonie s’est fait en quelques minutes, les formalités douanières n’ont duré qu’1 à 2 minutes par voiture. Un événement !

Nous sommes exactement à UNE semaine de l’arrivée Place Vendôme à Paris et des magnums de Champagne …

Nous avons adoré la qualité des routes aujourd’hui. Notre hôtel est très agréable au bord d’un grand lac juste à l’extérieur de Vilnius, et nous « sirotons » quelques bières en parlant de nos exploits de la journée.

Notre équipage féminin est toujours aussi performant, mis à part une petite sortie de route dans une haie à 90 à l’heure ...mais nos « girls » sont sorties des fourrés en riant, et leur Sunbeam Rapier Saloon n’a même pas souffert !

Nous avons commencé la journée par une série de temps sur le circuit de Riga, puis sur des routes qui avaient été fermées exceptionnellement pour nous. C’est l’Aston Martin DB6 de Goodwins qui réalise le meilleur temps du jour. Dans la dernière course, il y avait une foule de spectateurs et d’équipes de télé pour nous filmer.

A ce jour, 28 équipages se battent pour la médaille d’or, dont 3 dans la Catégorie des Pionniers, 33 se disputent la médaille d’argent, et le reste des voitures espère franchir la ligne d’arrivée Place Vendôme pour la médaille de bronze.





Dimanche 24 juin - Jour 29 : de Vilnius à Mikolajki

La tension monte dans chacune des catégories, tout le monde est sous pression, une lutte acharnée s’installe entre les compétiteurs :

Paul Carter, Xavier del Marmol, Paul Merryweather dans la catégorie des « Vintageant » se battent pour la 1ère place.

Dans la catégorie des « Classic » la Mercedes de Pit Linder fait un temps de 9h 29 mn et 4 secondes, contre 9 h 35 mn pour la Jaguar de Richard Worts. C’est la VW Beetle de Garrick Staples qui affiche brillamment le meilleur temps avec 9h 24mn et 45 secondes. La Riley des Wilkinson arrive en 4ème position.

Nous roulons depuis 4 jours en Europe, encore un jour de route et nous allons nous arrêter à Gdansk pour une journée de repos. Nous allons pouvoir nous concentrer sur notre arrivée à Paris.

La Jaguar va essayer de récupérer sa seconde position dans la catégorie des « Vintageant », tandis que dans la catégorie des « Pionneer », Fred Brown et Neville Jordan se disputent la meilleure place. Alors que nous étions en train de planter nos tentes en Mongolie, qui aurait pensé que les minutes et les secondes prendraient autant d’importance !



Lundi 25 juin - jour 30 : de Mikolajki à Gdansk

Nous traversons la frontière polonaise pour rejoindre notre hôtel à Gdansk, où nous profitons d’une très jolie vue sur la mer baltique.

Le classement a encore changé, la meilleure performance du jour est réalisée par Horst Friedrich, dans la catégorie des « Vintageant » avec 7h 34 mn et 48 secondes. Et oui ! il s’agit bien de notre « espion » allemand !!

Dans la catégorie des « Pionneer », plus que 3 compétiteurs se battent pour la médaille d’or, le malheureux Ralf Weiss sur sa La France, a dû dire adieu à la médaille d’or, après être tombé dans un fossé et être remorqué.

Depuis que nous avons quitté la Russie, les écarts entre les voitures se réduisent considérablement. Mais il nous reste encore quelques étapes chronométrées avant d’arriver à Reims, celles ci seront décisives. 118 voitures sont toujours en course dont une non qualifiée, celle de notre héros pilote, Jan Voboril qui conduit seul depuis que son équipier l’a « lâché » dans les tous premiers jours.

Demain est un jour « off », le dernier de notre rallye et notre dernière chance de récupérer des forces jusqu’à l’arrivée.



Mardi 26 juin – jour 31 : journée de repos à Gdansk

Nous en profitons pour nous relaxer, rêvasser en songeant à l’arrivée triomphale Place Vendôme, et à la grande soirée de gala qui nous attend à Paris ... mais bon, revenons sur terre il nous reste encore plus de 1500 km à parcourir, traverser le reste de la Pologne et l’Allemagne. Il faut tenir bon jusque là !

Quelques petites inquiétudes sur la Bentley de Gordon Phillips, la Dodge de Robert et Julia Francom, la Chevrolet des Frost…, mais rien de dramatique et chacun attend avec impatience de reprendre le départ.

La liste des temps depuis le tout début de la course est affichée dans le bar. Contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, les meilleures performances ne sont pas réalisées par des « Classic » comme les Jaguar ou les Aston Martin, mais par des « Vintageant » comme la Chevrolet de David et Sadie Williams, ou encore par l’une des plus petites voitures du rallye la VW de Garry Staples, qui avec ses ridicules 57 ch, bat les temps des puissantes Aston et Jaguar 3.8 ! la Chevrolet et la VW ne valent pas plus de 10000 livres… Cela nous amène à nous poser certaines questions …

3 médailles d’or sont toujours en jeu dans la catégorie des « Pionneer », les 2 Rolls Royce et l’Itala de Théodore Voukidis. 13 équipages se battent pour la médaille d’or dans la catégorie des « Vintageant », contre seulement 8 dans la catégorie des « Classic »

La finale se jouera donc sur ces derniers 1500 km. Au cours de ses prochains jours la fiabilité des voitures va être un facteur déterminant. Andy Actman, l’un de nos chronométreurs depuis la Chine, pense que beaucoup de moteurs en sont à leur dernier souffle et il est assez pessimiste quant à l’arrivée de certains, Place Vendôme.

Tout va se décider ces prochains jours

Mercredi 27 juin – jour 32 : Quelques drames …

Gdansk / Postdam : 598 km et beaucoup de casse, des problèmes techniques qui changent la donne au niveau des toutes premières places. Tom Hayes a du céder sa première place dans sa catégorie. La Rover N°23 n’a plus d’embrayage. Des réparations de fortune sont effectuées sur différentes voitures… Pourvu que ça tienne jusqu’à Paris ! La fatigue se fait sentir et certaines voitures ont vraiment souffert. Il pleut ! Il fait froid ! Encore 3 jours et 1 178 km…

Espérons que le soleil et la chaleur seront au rendez-vous Place Vendôme samedi en début d’après-midi…



Prochaines étapes

Postdam / Koblenz, jeudi 28 : 556 km

Koblenz / Reims, vendredi 29 avec le passage de la frontière Allemagne / France : 461 km

Reims / Paris, samedi 30 : 161 km





Retrouvez les derniers classements



Cliquez ici pour obtenir le classement provisoire au 27 juin



http://www.pekingparis.com/ppdata/results.php



Et un grand merci toujours :



Au Comité Vendôme qui nous permet d’organiser l’arrivée triomphale de cet extraordinaire rallye, Place Vendôme…

Le 30 juin 2007 à partir de 13h00 la place Vendôme s’ornera de ces voitures d’exception…arrivées tout droit de Pékin. Un spectacle à ne pas manquer.



A la Maison Henriot qui nous accueille dans ses crayères à Reims…et qui va être à nos cotés pour accueillir les concurrents et à Reims, et à Paris !



A la ville de Reims qui accueille les voitures sur la magnifique Place d’Erlon le 29 juin prochain.



Et à Blancpain qui non seulement chronomètre le rallye de Pékin à Paris, mais qui a aussi crée pour cette occasion une montre d’exception ! Un modèle superbe, avec la plaque commémorative du rallye Pékin Paris qui orne sa masse oscillante en or massif, et qui sera éditée en série limitée : 2 fois 134 exemplaires… le nombre des pilotes et de copilotes ayant pris le départ de Pékin, le 27 mai dernier.



Deux rendez-vous à noter :

Place d’Erlon à Reims, le 29 juin à partir de 16h45

Place Vendôme à Paris, le 30 juin à partir de 13h00



Contact Presse :

IRIS Conseil - Christine Arnal

44. rue de Varenne 75007 Paris

Tel : 01 45 44 04 21 & Fax : 01 45 44 18 14

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sites : www.iris-conseil.net & www.pekingparis.com