Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Nouveau moteur à hydrogène

Monsieur Le Rédacteur en Chef,


Le 16 Novembre dernier, j'ai déposé une demande de brevet d'invention auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) concernant un nouveau moteur à hydrogène. Après avoir reçu le 8 Décembre dernier, la notification de dépôt attestant de la recevabilité de mon brevet, j'ai reçu le 15 Décembre l'autorisation de divulgation et d'exploitation (Voir lettre de l'INPI ci-jointe).

Ce nouveau moteur à hydrogène permet de se passer complètement de produits pétroliers, d'huile, d'alcool ou de tout autre combustible de cette nature.

Le principe de ce moteur est que l'hydrogène est produit au moment de l'utilisation sans source électrique, en séparant l'hydrogène et l'oxygène de l'eau, par un procédé différent de l'électrolyse et du reformage du gaz naturel.

Ce nouveau moteur à hydrogène a plusieurs avantages :

- il produit une quantité d'hydrogène donnant, aux automobiles, une autonomie aussi importante qu'avec les produits pétroliers et sans baisse importante de vitesse ;

- il ne nécessite pas le transport de bouteille d'hydrogène lourde et dangereuse ;

- il nécessite une transformation minime des automobiles actuelles (modification du carburateur et du circuit d'échappement) ;

- il ne nécessite pas de réseau de stations-services (les automobilistes pouvant alimenter eux-mêmes leur véhicule sans aucun risque) ;

- en plus du secteur automobile, ce nouveau moteur à hydrogène peut être utilisé dans de nombreux domaines (moteur d'avions et d'hélicoptères, moteur de navires et de sous-marins (l'hydrogène pouvant être produit directement depuis l'eau de mer), moteur de locomotives, pompes, etc...) ;

- le principe du brevet, permettant d'obtenir un mouvement mécanique, peut servir à l'usage domestique et industriel (production d'électricité (centrales thermiques), chauffage domestique et urbain, cuisson (dont fours industriels), chalumeaux, etc...) ;

- l'hydrogène produit est moins coûteux que les produits pétroliers ;

- la combustion de l'hydrogène est non polluante.

Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire.

Par avance je vous remercie de votre réponse et vous prie d'agréer, Monsieur Le Rédacteur en Chef, mes respectueuses salutations.


F. Lecler
Tél/Fax : 02.33.60.91.46
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.