Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Conseils de conduite en hiver

Bien évidemment, il est sage de munir votre véhicule des accessoires habituels de conduite en hiver, comme une pelle, un balai à neige ou un grattoir pour les vitres. Ces accessoires vous seront très utiles pour affronter certains des aléas des hivers canadiens, mais pas tous.

À cette panoplie, vous pouvez ajouter d’autres accessoires, qui pourront vous venir en aide en d’autres circonstances. Par exemple, une paire de gants ou de mitaines chaudes, une couverture et une tuque (bonnet d’hiver). Pourquoi aurais-je besoin de cet attirail me direz-vous, si je les porte déjà sur moi ? Une des personnes qui vous accompagne ne pourrait pas en avoir ou vous pourriez perdre ceux que vous portez.

À cette liste d’articles, il faut ajouter également des grilles de traction, une trousse de premiers soins, ainsi qu’une liste des numéros d’urgence (comme le numéro de votre assureur, d’un remorqueur ou de vos voisins, le numéro d’un carrossier ou d’un garage et même d’une société de remplacement de pare-brise fissuré) à mettre dans la boîte à gants. Si j’avais eu ces numéros de téléphone avec moi lorsque j’ai eu mon accident dernièrement, j’aurais évité pas mal de stress et des frais d’assistance annuaire de 2,49 $.
Bien sûr, si vous avez un mobile, ne le gardez pas sur votre siège lorsque vous conduisez. Si vous avez un accident, il pourrait tomber et être inaccessible lorsque vous en aurez besoin !

Une trousse de dépannage de véhicule peut également s’avérer utile, si vous étiez coincé par exemple dans un embouteillage sur une autoroute (cela m’est déjà arrivé). Cette trousse devrait inclure des collations non périssables, de l’eau d’urgence dans une enveloppe spéciale qui ne gèle pas, une chandelle et des allumettes ou un briquet ou une lampe de poche et des piles. En plus de ces éléments, n’oubliez pas une bougie d’urgence pour signaler votre position sur la route, une affiche SOS ou un drapeau rouge et idéalement, un objet vous
permettant de briser la vitre si vous devez sortir du véhicule de cette façon.

Mais le plus important de tout, serait de préparer mécaniquement votre véhicule pour l’hiver. Faites-le inspecter par votre garagiste avant la saison froide. Assurez-vous que tous les liquides soient bien à niveau (huile, essence et lave-glace). Placez un bidon d’essence dans votre coffre. Vous ne savez jamais lorsque vous resterez pris sur une autoroute derrière un accident, sans possibilité de sortir pour prendre de l’essence. Assurez-vous que la pression des pneus est adéquate et que votre roue de secours est en état de marche. Faites installer vos pneus d’hiver relativement tôt, n’oubliez pas qu’au Québec, vous devez les avoir obligatoirement installés avant le 15 décembre. Vérifiez vos essuie-glaces et au besoin, faites-en installer un modèle d’hiver. Si vous avez un éclat dans votre pare-brise, faites-le réparer sans tarder. Les éclats tendent à devenir des fissures avec les variations de températures hivernales.

De grâce, lorsque vous quittez la maison, nettoyez bien votre pare-brise et les vitres de votre véhicule de toute trace de glace et de neige. Vous devez aussi nettoyer le toit pour éviter que la neige qui y est accumulée n’atterrisse sur une autre voiture qui vous suit et l’aveugle.
Surveillez et adaptez votre conduite aux conditions hivernales en réduisant votre vitesse et en augmentant votre distance avec le véhicule que vous suivez, mais surtout, soyez prudents !


--
Contact Presse:

Lebeau


http://www.lebeau.ca/Pare-brise-fissure.5102.0.html
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=39388



--

Communiqué envoyé le 18.01.2011 11:49:38 via le site Categorynet.com dans la rubrique Tourisme

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______