Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Complément de salaire : une nécessité en cas d’un long arrêt maladie

Le complément de salaire est un droit. Les textes de loi permettent au salarié de bénéficier d’un complément de revenu en cas de maladie ou d’accident suivi d’un arrêt de travail.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier et les sommes perçues sont elles suffisantes pour survivre le temps de l’arrêt maladie ?

« Quellemutuelle.com » répond à la question et vous conseille d’avoir une mutuelle santé pour bénéficier de remboursements meilleurs de vos frais de santé.

Complément de salaire : les conditions pour en bénéficier et les obligations de votre entreprise

En cas de maladie qui nécessite un arrêt de travail, un complément de salaire est versé par l’entreprise ou vous travaillez. Le code du travail précise les conditions pour bénéficier de cette aide dans l’article L. 1226-1 :

- salarié depuis une année ou plus dans le même établissement
- incapacité temporaire de travailler constatée par le médecin
- envoi du certificat médical sous 48 heures
- prise en charge de la sécurité sociale et accord des indemnités journalières
- réalisation des soins en France ou dans l’un des pays de l’Union Européenne

Si toutes ces conditions sont respectées le complément de salaire pour cause d’arrêt maladie ou accident est accordé.

Dans le cas d’accident de travail ou d’une maladie professionnelle, vous pouvez bénéficier du complément de revenu dès le premier jour d’absence. Pour tous les autres cas, vous commencez à percevoir le complément de salaire à partir du huitième jour.

Complément de salaire : est-il suffisant pour garder un même niveau de vie ?

Vous voulez une réponse transparente ? Le complément de salaire suite à un arrêt maladie est souvent insuffisant pour avoir le même pouvoir d’achat. C’est à l’occasion de la Semaine nationale de lutte contre le cancer (du 17 au 23 mars) que la ligue contre le cancer donne des chiffres clés.

20% des personnes touchées par un cancer réduisent leurs dépenses quotidiennes y compris celles pour l’alimentation. Cela est compréhensible puisque le salarié en arrêt maladie touche 90% de la rémunération brute pendant 30 jours puis le taux passe à 66% pour une période équivalente ou par fois plus longue (tout dépond du nombre d’années de travail dans la même entreprise).

Si la période d’arrêt de travail est plus longue, il est possible de demander une pension d’invalidité. Selon plusieurs critères, elle peut être égale à 30%, 50% ou 90% du salaire ; tout dépond de la catégorie de l’handicap.

--
Contact Presse:

Quellemutuelle.com


http://www.quellemutuelle.com/
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=81361



--

Communiqué envoyé le 02/04/2014 16:11:54 via le site Categorynet.com dans la rubrique Assurances

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______