Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Sortie de la Lettre de l’Observatoire n° 30

Communiqué de presse


Paris, mardi 17 mai 2011,


Sortie de la Lettre de l’Observatoire n° 30
Comment les TPE ont-elles passé la crise ?

L’Observatoire Alptis de la protection sociale* vient de publier sa Lettre n° 30, qui reprend une étude réalisée en mars et avril 2011 par l’économiste indépendant Stéphane Rapelli, sur le thème de l’impact de la crise financière récente sur les TPE (Très Petites Entreprises).

Si la France a mieux « passé » la crise financière que ses voisins européens, la récession n’a pas épargné l’économie nationale, avec des conséquences importantes sur l’activité des entreprises. Les exportations ont ainsi chuté de 12,4 % en 2009. En première ligne, les TPE ont dû se battre pour garder la tête hors de l’eau. Analyse, stratégies d’ajustement et moyens pour se prémunir dans l’éventualité d’une nouvelle crise : ce sont les sujets abordés par la Lettre de l’Observatoire n° 30.

Les TPE ont particulièrement souffert de la crise
Dans le secteur des TPE, de 2008 à 2009, le nombre annuel de défaillances a crû de 17,5 %. Le record a même été atteint en 2009 avec 63 800 entreprises déclarées défaillantes, alors que la moyenne sur la période 2002-2007 s’élevait à 48 800 défaillances. Un résultat qui s’explique notamment par le refus des banques, elles-mêmes en difficulté d’accorder des crédits de court terme aux TPE, pourtant le seul moyen de renflouer leur trésorerie.
Les secteurs qui ont le plus souffert de la crise ont été l’immobilier, la construction, la production automobile, les services à la personne. Par contre, les TPE proposant des prestations de service aux entreprises ont mieux résisté.

Les stratégies des TPE pour faire face à la crise
Les TPE ont été les premières contraintes à supprimer des emplois, dès l’automne 2008, alors que les entreprises de plus de 1.000 salariés n’ont commencé à réduire leur masse salariale qu’à partir de l’été 2009.
Cette « hyper-réactivité » s’explique par le fait que les salaires représentent une part majeure des charges d’exploitation des petites structures et que, parallèlement, elles possèdent moins de leviers d’action face aux contraintes financières.

L’étude de l’Observatoire sur l’impact de la crise financière sur les TPE est consultable dans son intégralité sur : www.observatoire-alptis.org


* Créé en 1996, L’Observatoire Alptis de la protection sociale est un centre de recherches, animé par un réseau d’universitaires et de représentants socio-professionnels, qui analyse les problématiques de protection sociale de l’univers des travailleurs indépendants et des petites entreprises.
L’Observatoire fait partie du groupe associatif Alptis, spécialiste de l’assurance de personnes (santé, prévoyance, assurance de prêts, retraite). Né à Lyon en 1976, indépendant et sans but lucratif, Alptis couvre aujourd’hui près de 300.000 personnes en France.

Contacts presse :
- Pascal Geneyton, responsable de la communication institutionnelle Alptis : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 72 36 23 54
- Laurence Cogny, attachée de presse - Objectif Concordance : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06 79 14 34 33


--
Contact Presse:

Objectif Concordance



Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=32515



--

communiqué envoyé le 27.05.2011 10:56:31 via le site Categorynet.com dans la rubrique Assurances

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______