Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L’assureur australien QBE présente ses résultats 2010 et annonce des perspectives positives

- Des résultats en phase avec le dernier communiqué de presse
- Une augmentation de 19% du profit des opérations de souscription, pour un total de 1,17 milliards US$

- Un profit net après impôt de 1,28 milliards US$, en baisse de 17% par rapport à 2009, freiné par la baisse des revenus des investissements, et l’augmentation de la fréquence et des coûts des sinistres catastrophiques.

- Dividende final maintenu à 0,66 A$

- Les acquisitions annoncées en 2010 et à ce jour devraient ajouter annuellement 3,4 milliards US$ de primes brutes émises.

- Perspectives positives de croissance du volume de primes et de la profitabilité en 2011.



Le 28 février, le groupe QBE a annoncé ses résultats annuels 2010, en phase avec le communiqué du 4 février 2011.

Les résultats reflètent une forte croissance du volume de primes, un maintien d’une excellente profitabilité de la souscription, et un rendement des investissements sensiblement plus bas.


En résumé :


- Primes brutes émises : 13,6 milliards US$ (+ 21%),
- Primes nettes émises : 11,4 milliards US$ (+ 20%),

- Profit des opérations de souscription : 1,17 milliards US$ (+ 19%),

- Ratio combiné : 89.7% (89.6% en 2009)

- Profit des opérations d’assurance : 1.703 millions US$ (+ 6%),

- Marge des opérations d’assurance : 15% (17% en 2009),

- Revenu net des investissements en baisse de 43% à 659 millions US$

- Profit net après impôt en baisse de 17% à 1.278 millions US$

- Bénéfices par action (dilué) : 119,8 cents US, contre 149,9 cents US en 2009

- Cash flow opérationnel : 1.362 millions de dollars (+ 1 %)


Profit net après impôt

Au second semestre 2010, le bénéfice après impôt du groupe QBE était de 838 millions de dollars US, soit une augmentation de 90% par rapport au profit du premier semestre qui était de 440 millions. La réduction de 17% du profit net après impôt pour l’année est due à la baisse significative des revenus des investissements, du fait de la baisse des taux d’intérêts en vigueur sur des placements prudents en liquidités et en produits de taux, et du fait de la sous-performance des placements action. Le profit net après impôt en 2009 avait bénéficié de gains non-récurrents sur les marchés de changes, conséquence de la décision de QBE de déboucler les arbitrages sur ses investissements en devises étrangères en février 2009, et du rachat de titres de créances de QBE. Les gains non-récurrents en 2009 étaient respectivement de 191 millions et 54 millions de dollars US.

Retour haut de page


Dividende final

Compte tenu du fort résultat technique et des perspectives positives, les administrateurs ont maintenu un dividende final de 66 cents (A$) par action. Les actions seront négociées hors dividende à partir du 4 mars 2011, la date d’enregistrement étant le 10 mars 2011, et la date du paiement du dividende le 11 avril 2011. Les Plans de Réinvestissement des dividendes restent en place, à un rabais de 2.5%. Le prix moyen pondéré de réinvestissement des dividendes sera revu à l’approche de la date de paiement.

Retour haut de page

Croissance des primes

Les 21% d’augmentation des primes brutes émises proviennent des acquisitions de 2008, 2009 et 2010, d’un fort taux de rétention des clients de QBE, de nouveaux canaux de distribution, et d’une augmentation des taux de cotisation de 2.5% sur les affaires renouvelées. Il y a eu une croissance solide des primes en devises locales dans chacune des divisions :

- Les USA : + 26%, à 4.606 millions de dollars

- Les opérations européennes : + 5% à 2.686 millions de livres

- Les opérations australiennes : + 15%, à 4.051 millions de dollars australiens

- L’Asie Pacifique : + 9%, à 601 millions de dollars, et

- L’Amérique Latine : + 59%, à 559 millions de dollars.

Retour haut de page


Profit d’assurance et de souscription

La croissance de 19 % du profit de souscription, à 1.168 millions de dollars US, est intervenue après une augmentation du niveau de grands sinistres individuels et des sinistres catastrophiques par rapport à l’année dernière. Les grands sinistres individuels et les sinistres catastrophiques ont atteint un montant de 1.080 millions de dollars, en comparaison à 811 millions de dollars en 2009. La marge des opérations d’assurance de 15% est inférieure à la marge de l’année dernière qui était de 17%, et à l’objectif de QBE qui était situé entre 16 et 18%. Cela est dû principalement à la réduction des taux d’intérêts sur un montant en baisse des fonds investis rapportés aux primes nettes acquises, ce qui a provoqué un impact négatif de 1.9% sur la marge des opérations d’assurance. Le profit des opérations d’assurance a aussi été impacté par l’augmentation des impôts sur les primes, ainsi que des prélèvements des Lloyd’s (impact de 0.5%) et une fréquence plus élevée des sinistres liés aux intempéries et aux tremblements de terre.

Frank O’Halloran, Président Directeur Général de QBE, a déclaré : « Nous sommes fiers de la croissance forte de notre chiffre d’affaires et de notre rentabilité de souscription dans le monde, ainsi que de notre surperformance continue par rapport à la majorité de nos concurrents. Toutefois, l’augmentation du profit d’assurance a largement été freinée par le rendement des investissements significativement plus faible, du fait de la volatilité des taux d’intérêts fixes des marchés. »

Retour haut de page

Les investissements

Afin de se conformer aux exigences réglementaires dans différents pays, et du fait de la nécessité de faire correspondre les engagements avec les actifs dans la même monnaie, QBE doit maintenir 65% de ses investissements dans des placements américains, anglais et européens, où les taux d’intérêt sont à des niveaux historiquement faibles. Environ 98% des investissements de QBE sont liquides et placés en produits monétaires et produits de taux. Il n’y a eu aucune défaillance d’aucun de ses placements à taux fixes. Les actions à la fin 2010 représentaient 1.1% du total de ses investissements et liquidités. QBE considère que sa stratégie d’investissement est appropriée, compte tenu du climat économique actuel incertain. Les rendements en baisse en 2010 signifient que le rendement brut des investissements du groupe a baissé de 4.5% à 2.9% sur son significatif portefeuille d’investissements, qui en fin d’exercice se montait à 25.3 milliards de dollars.

Retour haut de page


Adéquation des fonds propres

Le bilan de QBE demeure solide avec une adéquation du capital au 31 décembre 2010 de 1.5 fois le capital minimum demandé par l’Autorité de Régulation Australienne. Après avoir pris en compte le dividende final pour l’année 2010, le multiple au 31 décembre 2010 est de 1.62. Le faible ratio dettes sur fonds propres de QBE, et les bénéfices non distribués attendus pour 2011, permettent une grande flexibilité pour le financement des acquisitions récemment annoncées (qui sont soumises aux approbations réglementaires), et une croissance supplémentaire d’au moins 1,0 milliard US$ de primes brutes émises pour le reste de l’année 2011.

Retour haut de page

Les acquisitions

QBE a réussi un nombre record d’acquisitions. Depuis 2005, près de 85% de la croissance du volume de primes de QBE provient de 48 acquisitions. Les primes brutes émises ces cinq dernières années ont augmenté de 90%, avec le même taux d’augmentation du profit de souscription.
La stratégie de croissance de QBE continue dans ce sens, via des acquisitions, ainsi que d’autres initiatives en vue d’améliorer le profit annoncé ces douze derniers mois. Les acquisitions et initiatives annoncées en 2010 et à ce jour devraient ajouter 3,4 milliards de dollars de primes brutes annuelles émises et, sur les trois prochaines années, environ 600 millions de dollars de profit annuel net après impôt.

QBE est en quête de nouvelles opportunités d’acquisitions sous réserve des critères stricts et prudents qui caractérisent le groupe, incluant le fait que chaque acquisition devra être bénéficiaire dès la première année.

Comme annoncé le 4 février 2011, QBE a achevé les négociations concernant un accord de distribution initial de 10 ans, ainsi qu’un transfert de portefeuille avec Bank of America et sa filiale, Balboa Insurance Group. Les accords sont soumis aux approbations réglementaires, attendus pour le second trimestre 2011.

Mr O’Halloran a déclaré : « La stratégie de QBE de construire une diversification produit et géographique, grâce aux acquisitions, continue d’être une vraie réussite. Nous avons annoncé sept acquisitions l’année dernière et deux cette année à ce jour. Nous sommes particulièrement satisfaits de nos acquisitions américaines qui, une fois conclues, vont changer la composition de notre portefeuille américain, qui sera à plus de 75% dans des segments spécialisés, comme les prêteurs de propriétaires de maisons ou l’assurance récolte. »

Retour haut de page

Les perspectives 2011

Le groupe QBE est confiant sur ses perspectives avec des attentes incluant :

- Une croissance des primes brutes émises de 19% à 22%, une croissance des primes nettes émises de 22% à 25%, et une croissance similaire ou supérieure du profit des opérations d’assurance provenant des acquisitions, du nouveau programme mondial de réassurance et d’autres initiatives ;

- Un ratio combiné situé entre 87% et 90% ;

- Un rendement des investissements brut de 3.3% à 3.5%, basé sur les rendements et la maturité de son portefeuille actuel d’investissement. Les attentes du groupe sont basées sur la poursuite de marchés à intérêts fixes stables, et ne comportent aucune provision pour les gains de change ou les pertes ;

- une marge bénéficiaire d’assurance de l’ordre de 15% à 18%.

Frank O’Halloran a ajouté : « Nous avons amélioré nos objectifs de croissance des primes suite à une nouvelle revue des récentes acquisitions et des nouveaux canaux de distribution. Les acquisitions et autres initiatives en place pour améliorer la profitabilité sont susceptibles de permettre la croissance de notre profit d’assurance d’au moins 22% en 2011. Nos objectifs sont sujets aux réserves habituelles relatives aux sinistres, aux taux d’intérêts, aux marchés boursiers et de change, ainsi qu’à la réception des approbations réglementaires des récentes acquisitions.»

Retour haut de page

Pour plus d’informations :
Sylvain THEZARD - 01 44 20 33 13 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse :
SBS.Com
Sylvie Baudard
05 46 36 78 54 - 01 46 14 87 38
http://www.sbscom.fr
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=27025

--

communiqué envoyé le 03/02/2011 03:41:22 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Assurances

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com