Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Sociological Jujutsu vs The Machine

Sociological Jujutsu vs The Machine


Chers Plésséennes et Plésséens (et tous les autres !),

Peut-être vous sentez-vous parfois floués, bafoués, insultés par un monde qui souffre de ne pas se respecter.

Peut-être rêvez-vous que Justice et Vérité soient enfin établies sur la terre comme dans le cœur des hommes. Mais « la Machine » vous fait croire que vous êtes impuissants, que vous pouvez toujours crier, au mieux on vous dira fou et on vous laissera libre… au pire on vous dira fou et l’on voudra vous soigner…

Bien, je vais vous montrer qu’en changeant d’optique, vous devenez tout puissant ! Les maîtres en arts martiaux n’ont pas d’adversaire, ils font face à des newtons qui se dirigent selon une trajectoire. De ce point de vue, plus l’adversaire est lourd et costaud, plus l’énergie cinétique engendrée par le mouvement est important, et donc, une légère modification de la trajectoire des unités newtons provoque une accélération cinétique. Ainsi, si un adversaire bien plus imposant que vous veux vous frapper, alors soyez ravis, parce que Energie = Masse que multiplie la vitesse de la lumière au carré (E=MC²) !

Je vais donc vous faire une démonstration de Jujutsu (l’Art de Céder en Souplesse) afin que vous puissiez également comprendre et appliquer les techniques que l’adversaire ne soupçonne pas, Il sait que parler est inutile. Alors soit, écrivons, et faisons pleuvoir le Juste comme un orage d’unités newtons.

J’ai perdu une jambe lors d’un accident et, prenant soin de ma personne, j’ai perdu du poids. Mes diverses prothèses sont donc très vite trop grandes et il ne m’est plus possible de me déplacer.

Il m’arrive fréquemment d’avoir une emboiture temporaire uniquement le temps d’attendre le moulage de l’emboiture définitive en fibre de carbone. Cette emboiture temporaire peut occasionner des dégâts et, c’est ce qui m’est arrivé dès le lundi 28 juillet soir de la pose, j’ai senti une boule au niveau du fémur. Le jeudi soir, je sentais l’articulation de mon fémur dans ma main. J’ai donc décidé de consulter d’urgence un ostéopathe. Habitant le Plessis Trévise, je vais sur les Pages Jaunes et trouve le docteur Motteau au 1 bis avenue Ardouin. Rendez-vous est pris pour 12h30 avec son « assistante » car le docteur Motteau n’était pas disponible.

Je me rends chez cette « ostéopathe » qui s’empresse de me demander ma carte vitale et si je suis à la CMU ( ???). J’ai même cru que l’on allait en rester là et j’ai donc pris l’initiative de baisser mon pantalon pour me mettre sur la table d’osculation.

Elle s’empresse de me dire « non ! non ! non ! n’enlever pas le pantalon ! » (pour consulter un fémur, je trouve cela plutôt étrange mais bon…). Je place ma main à l’endroit exact où l’on peut sentir l’articulation du fémur qui n’est pas à sa place et cette « ostéopathe » refuse de me laisser guider sa main vers la zone où apparait l’articulation du fémur.

Dans cette zone, il n’y a pas beaucoup d’os et pour ne pas trouver une tête de fémur dans un moignon, la seule chose à faire, c’est de ne pas être là. Voilà donc « l’ostéopathe » qui ne touche pas les patients et qui donc me propose d’aller au numéro 5 de la rue me faire faire une radio !

Bon, je me dis que voilà l’opportunité de faire la connaissance d’un Plésséen même si pour la première rencontre j’aurais préféré n’avoir pas à lui montrer mes fesses. Que ne fussais-je pas étonné de n’avoir pas à subir telle humiliation puisque le pseudo-radiologue le docteur Fitoussi me dis tout de go qu’il faut qu’il aille manger et que je revienne à 14h00 ! Je vous rappelle que je n’ai qu’une jambe et que l’articulation de mon fémur ne semblait pas à sa place.

Oh, pauvre docteur Fitoussi ! Vous voilà déjà atteint de la maladie d’Alzheimer, vous avez oublié le serment d’Hippocrate (hypocrite !). Mais également, en France, on appelle cela « Non assistance à personne en danger » et votre fonction de médecin est une circonstance aggravante.

Assez étonné de ce qu’un petit commerçant refuse le client que lui donne son collègue, je l’invite tout de même à appeler cette dernière pour lui dire qu’il ne peut pas me prendre et que ce n’est pas la peine qu’elle m’attende. Il semblerait que le corps médical et moi n’ayons pas les mêmes valeurs puisqu’il ne daigne même pas lui passer un coup de fil. Je l’informe que, puisqu’il n’est pas davantage poli qu’une gale, j’irais moi-même sur une jambe et avec une articulation de fémur rebelle, avertir « l’ostéopathe à distance » qu’il fallait faire sans radio puisque Fitoussi a perdu le sens du devoir.

Perdue dans son tour de taille, ne voilà-t-il pas qu’elle me dit ne rien pouvoir faire et qu’il fallait que j’aille voir un autre spécialise !

Prudent, je lui demande tout de même comment s’appelle l’os auquel on a affaire, et, on ne peut plus sérieusement, elle me répond : « l’humérus ! ». La scène était tellement surréaliste que je m’attendais à voir surgir une équipe de tournage de Surprise sur Prise. Non ! le ton montant, le docteur Motteau intervient non pas pour être choqué de la réponse de sa consœur, mais de ce que je demande à l’ostéopathe à distance qui appelle un fémur « humérus » de me rendre l’argent qu’elle s’était empressé de me prendre !

Voilà une ostéopathe qui ne touche pas ses patients mais la Carte Vitale, elle, elle semblerait être recouverte d’une pellicule antivirale puisque c’est la première chose qu’elle m’a demandée et pris à pleine main (attention : le Veau d’Or rend con !). J’insiste en disant que si l’on prend de l’argent c’est en échange de quelque chose et que ce n’est pas parce qu’il passe par l’état que l’on peut se servir librement sans même vouloir ausculter son patient.

L’argent de nos impôts ne sert pas aux incompétents ni aux idiots. Notre système social est en danger et vous voyez pourquoi. Vous n’êtes pas impuissants ! Il suffit d’emmener l’adversaire sur un terrain qu’il ne connait pas (Sun Tzu : l’Art de la Guerre). N’oubliez pas qu’il suffit de changer d’optique. 2 choses :
- Newton
- Trajectoire

Souvenez-vous, l’ostéopathe à distance ne voulait pas poser ses mains sur le patient. Mais l’ostéopathe à distance est sous l’emprise du Veau d’Or qui rend con, donc, elle se jette sur la Carte Vitale, l’interface entre les caisses de l’Etat (notre sueur) et sa pulsion. Géniale ! Voilà un sacré paquet de newtons de conneries qui se jette sur la Carte Vitale comme une hyène sur un reste de fémur…

Première leçon de jujutsu sociologique : élément feu

N’oubliez pas, plus l’adversaire est grand et fort, plus vous disposez de newtons et E=MC² et c’est David qui a fait tomber Goliath.

Alors le corps médical nous prend pour des vaches à lait ? Après avoir fait vos besoins (petits et grands), rincez-vous copieusement avec votre Carte Vitale, vous jubilerez quand vous verrez ce paquet de newtons de conneries aller se fracasser sur tout ce qui sort de votre corps. Dans l’autre cas, vous provoquerez un ralentissement brusque de la masse compte tenu de la prise de conscience du moteur de masse. Le ralentissement brusque va entrainer une projection élastique de la masse dans sa direction, retenue par la prise de conscience. Il s’ensuit un retour en arrière de la masse projetée dont la distance arrière parcourue sera supérieure à celle parcourue dans la direction première. Ce retour fait pénétrer dans un champ de conscience inconnu puisqu’au-delà du point de départ (réalité ordinaire du corps médical).

Cette technique de Jujutsu sociologique relève de l’élément Feu. Le feu peut se répandre ou être contenu. Vous êtes libre.

Deuxième leçon de jujutsu sociologique : élément air

Laisser aller ce qui va. Si le docteur Fitoussi n’a pas envie de travailler, des génies comme vous saurez exhausser ses vœux…

En vérité, tout le monde sait tout. A-t-on le courage de vérifier ce que l’on sait ?

Ayant été escroqué par une personne qui se prétend ostéopathe mais qui ne touche pas les gens (juste leur argent) et ne doit pas être très douée en Légo puisqu’elle place l’humérus là où se trouve un fémur, force m’est, d’aller porter plainte à la police pour escroquerie car même mon plombier en sait davantage sur le corps humain. La différence entre vous et les Roms ? Au moins eux, ils savent qui ils sont.

J’attends patiemment 14h00, heure d’ouverture du commissariat national… Connaissant les grimaces de ce monde, je sais déjà tout ce qui sera dit ou ondulatoirement émis.

Sachant que l’on jette en prison des gens qui volent pour manger, j’aurais pu attendre de la police nationale du Plessis Trévise qu’elle accoure arrêter les personnes qui prennent l’argent de l’état contre rien. D’autant plus qu’à ma gauche, au poste de police, il est clairement affiché l’article 313-1 du Code pénal à propos de l’escroquerie. Il prétend ne pas pouvoir prendre ma plainte… Lorsque l’on dit à un policier que l’on a eu affaire à une personne qui se prétend ostéopathe et qui appelle le fémur « humérus », au minimum on fait intervenir le GIGN ! Pensez-vous. Il a téléphoné à un collègue eu égard à mon insistance et j’ai entendu cette réponse avant même qu’il la prononce « Dans ce cas là, tu sais comment ça passe… ».

Et ne voilà t-il pas qu’il me dit qu’il faut que j’aille porter plainte à l’ordre des médecins ! Quel rigolo celui-là. Et quand on s’est fait cambrioler par un Rom, il faut aller porter plainte à l’ordre des Roms ??? Et quand je vous dit que tout ceci est inhumain et que vous me répondez : « Je suis policier », je vous rappelle que cela veut dire de faire respecter le droit et notamment le droit Constitutionnel. Ce que sciemment vous n’avez pas voulu faire et d’ailleurs pas fait. Donc, si vous n’êtes ni humain ni policier, qu’êtes vous donc ?

Vous avez lu dans la Constitution que l’on porte plainte à l’ordre des médecins ?

Je vous oblige à clarifier votre position par rapport au droit et je demande au commissaire du Plessis Trévise d’affirmer clairement sa position sur l’article 313-1.

A tous les acteurs de cette tragi-comédie, lorsque vous me croiserez au Plessis Trévise, vous lèverez la tête parce que je ne vous vois vraiment pas à la hauteur à laquelle vous vous estimez.

Troisième leçon de jujutsu sociologique : élément terre/feu

Rassembler un champ de masse autour d’un noyau atomique.

Plésséennes et Plésséens, l’union fait la force. Le noyau atomique, c’est l’indignation, le champ de masse, c’est votre conscience. Ainsi, je vous demanderais de cliquer « Like » sur notre page Facebook

https://www.facebook.com/pages/Sociological-Juju-Tsu-VS-The-Machine/680884835338041?ref=hl

en terme d’indignation. Ce simple geste sera l’expression de votre désaccord avec ce postulat de pensées et de préceptes archaïques qui ne peut conduire qu’à la ruine.

Quatrième leçon de jujutsu sociologique : élément eau

Mieux vaut prévenir que guérir

Je préviens : Celui qui lèvera l’épée périra par l’épée.

Je demande encore une fois à la police nationale du Plessis Trévise de faire appliquer le droit et non pas le droit de l’ordre des médecins ou de n’importe quoi d’autre. En ce sens, étant handicapé et n’ayant pas encore résolu mon problème de fémur, vous aurez l’amabilité de faire votre devoir, c’est-à-dire de venir à mon domicile (pas au-delà du jardin) prendre ma plainte pour escroquerie. Vous vérifierez les compétences de la pseudo ostéopathe et elle devra justifier du pourquoi de son paiement, qui, d’ailleurs a eu lieu d’avance par la Carte Vitale (vitale pour le pays) et à mon insu.

Pour l’instant, je circonscris l’incendie à la commune du Plessis Trévise, mais je suis d’ores et déjà prêt à pratiquer le Jujutsu Sociologique international par le simple fait de ma présence ou de mon absence. Je n’ai pas fait mention du 5ème Elément, mais les cibles sont verrouillées.

Cinquième leçon de jujutsu sociologique : élément feu

La nuit porte conseil…

Je ne me souviens pas avoir déclenché les hostilités. Je me souviens avoir eu l’audace de me luxer l’articulation du fémur. N’y a-t-il pas pire crime ? Comme prendre l’argent d’un état exsangue, avec l’appui des lobbies qui réécrivent la Constitution selon leur bon vouloir et des agents payés par nous pour exécuter LEUR bon vouloir.

Trop peu satisfait de leur imposture, il leur faut également verser le sang de l’innocent sur l’autel de leur mini-dieu. Tandis que nous savons tous qui ils sont, ils s’évertuent à faire porter leurs crimes sur d’autres comme aujourd’hui les Roms. Mais en vérité je vous le dis, quand j’étais à l’armée et que des inspecteurs du budget devaient passer pour la réévaluation, ce ne sont pas des Roms qui cassaient des moteurs de camions neufs pour être sûr d’avoir un budget augmenté l’année suivante (votre sueur).

Compte tenu de l’impudence de l’Imposteur, force m’est de vous révéler une autre technique de Jujutsu : Ne laisser aucun doute à l’adversaire sur votre capacité à rassembler et de projeter un volume gigantesque de newtons positifs. Utilisons l’art de la litote comme ils le font et appelons cela « arme de dissuasion massive ». Le lundi 11 août 2014 à 11h11, l’ensemble des journalistes de France recevront cette lettre ouverte aux Plésséennes et Plésséens (94420). Ceci est un retour de Karma immédiat et ce n’est qu’un échantillon du pouvoir de la nouvelle humanité qui se lève. Mais, les pieds dans le sable, j’ai vu l’Epée de la Justice et elle a dit : « Versez lui le double dans la coupe dans laquelle elle a versée et redoublez le double conformément à ses actions ».

D’un naturel zélé, je vais donc envoyer ce message à 1.000.000 de personnes via Facebook le même lundi 11 août à 11h11. Pourquoi ? Parce que je connais cet idiot, si l’on se montre clément avec lui, il recommence ! Alors, que pleuvent les newtons de Justice.

La pratique des Arts Martiaux Traditionnels peut aider à mieux appréhender les fondements cosmiques par l’analyse du mouvement de l’énergie. En transformant votre Carte Vitale en Cacarte Vitale, vous donnez un grand coup au diable à travers ses agents conscients ou pas. Dans tous les cas, en luttant pour la Justice, la Vérité, l’Amour et la Paix, vous êtes sur le bon chemin.

Quant aux autres, je suis arrivé ici le 18 août l’an 1966 et c’était déjà le bordel. Je ne vous laisse pas d’autre choix que de reconnaître vos injustices. Je ne vais pas vous éduquer car je n’ai pas la prétention d’être l’homme qui murmure à l’oreille des ânes. Mais si vous voulez vraiment être des ânes, libre à vous ! Soyez seulement assuré que je n’ai pas de carottes… Soyez également assuré, que, cette fois, c’est la dernière danse, la dernière chance.



Vous comprenez ou faut-il que j’envoie la traduction de mon histoire à 1 milliard d’individus ? S’il y a un truc vraiment poilant, c’est de faire rigoler les Nord Coréens avec des histoires de Romains qui se prennent les pieds dans leurs propres tapis.

Quand la police nationale que je paie avec mes impôts aura daignée respecter la loi qu’elle prétend faire respecter, elle aura l’amabilité de choisir un officier de police qui aime le droit et la justice (en cherchant un peu, vous devriez en trouver).

J’ai fait refaire ma maison et ai eu des ouvriers de toutes les couleurs, on aurait dit un arc-en-ciel. Croyez-moi, j’en sais un rayon sur les bons à rien. Parce que, quand on n’est pas en mesure de lire l’article que l’on a sous les yeux, ou l’on est incompétent ou on le fait exprès et dans les 2 cas, l’idée d’une démission devrait poindre.

Je me refuse de croire que ce policier puisse être un sous agent de lobbies. Il est donc incompétent. Il a un article de loi sous les yeux, mais il téléphone a un collègue qui d’évidence sait mieux ce qui écrit sur le mur alors qu’il n’est pas là. D’évidence, il faut déjà 4 hémisphères cérébraux pour lire un texte et malgré cela, la conclusion de notre éminente police scientifique est « Il faut aller se plaindre chez le voleur » !

Il est clair que ce n’est pas le génie qui vous anime, mais au moins la ville aura bien rigolé. Merci pour ce trait d’humour tout plésséen.

Bref. Journée ordinaire d’un noir ordinaire.

Sixième leçon de jujutsu sociologique : élément eau

Être un miroir pour l’adversaire

Définitivement, il faut qu’il arrête de faire nuit… Bien, dans le silence de la nuit, j’ai entendu Esther qui disait : « Quand feras-tu justice de notre sang ? ». Bon, l’adversaire aime à nous montrer ses newtons de testostérones qui s’abattent en feu sur les victimes expiatoires. Ce texte sera traduit dans plusieurs langues et envoyé aux agences de presse du monde.

aor-jujutsu Sociological Jujutsu vs The MachineGrâce à Vous et Paix,
CLAUDE DELANNAY
J. BEN HUR


Contact Presse :
AOR QUANTUM METATRONIX
Judah BEN-HUR
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.sociological-jujutsu.org