Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les logiciels de TAO au service de la productivité et de la sécurisation des données

Les chemins d’Anne-Brigitte Lubrez et d’Isabelle Meiss se sont croisés sur le projet de traduction des différents tomes du livre de Robert B. Dilts, “La Modélisation Des Facteurs de Succès”. Afin de gagner en efficience, elles ont décidé de se doter d’un outil de TAO (Traduction Assistée par Ordinateur).
Retour sur les composantes de ce projet s’appuyant sur la solution Libellex avec les témoignages d’Anne-Brigitte Lubrez et d’Isabelle Meiss.
COMMENT EN ÊTES-VOUS VENU À L’UTILISATION D’UNE SOLUTION TAO ?
« ​Quand j’ai rejoint Anne-Brigitte sur le projet de traduction de l’anglais vers le français, des tomes 1 et 2 de “La Modélisation Des Facteurs de Succès”, nous nous sommes vite rendues compte que Similis, l’ancêtre de Libellex, n’allait pas suffire car l’outil n’est plus vraiment à la page en terme de technologie. De plus, coup du destin, l’ordinateur d’Anne-Brigitte a été infecté par un virus et elle a perdu toutes ses données​... C’était donc le moment ou jamais de repartir sur des bases saines avec un logiciel plus professionnel. Les équipes de Lingua et Machina, avec qui nous étions déjà en contact, nous ont alors présenté leur outil de TAO Libellex​. » ​selon Isabelle Meiss. »
EN QUOI CELA VOUS A-T-IL AIDÉ DANS VOTRE PROJET DE TRADUCTION ?
« Nous avons été très agréablement surprises des possibilités offertes par cet outil de TAO​. Nous avons commencé nos traductions en parallèle, le tome 1 pour Anne-Brigitte et le tome 2 pour moi. Puis finalement je me suis concentrée sur la relecture approfondie du tome 1. Nous avons ensuite discuté et modifié certains passages ensemble. Tout ce travail a bien sûr été gardé en mémoire dans le logiciel​. Lors de la reprise de la traduction du tome 2 cela m’a permis de garder une véritable cohérence​, qui nous servira également pour la traduction du tome 3 qui va bientôt paraître en anglais.
C’est également un très bon outil pour gagner en productivité​, il permet d’éviter de nombreux allers-retours dans les documents. Par exemple, une fois qu’une définition d’un concept de coaching est validée, le logiciel nous suggère sa version traduite dès qu’elle réapparaît au cours de l’ouvrage. De plus, grâce au ré-entraînement régulier de la traduction automatique de Libellex​, la qualité des propositions a fortement progressé au fur et à mesure de l’avancement du projet. Bien sûr, une intervention humaine est toujours nécessaire, pour valider ou modifier au besoin, mais cela permet de gagner un temps non négligeable​. » e​xplique Isabelle Meiss
PRÉVOYEZ-VOUS DE CONTINUER À UTILISER UNE SOLUTION TAO DANS LE FUTUR ?
« Ce projet nous aura vraiment démontré l’utilité d’une plateforme TAO. Un cas particulièrement représentatif est celui du format de fichier à traduire​. Le designer nous a fourni un fichier InDesign et grâce à la solution, pas besoin de se poser de question : nous pouvons travailler sur quasiment tout type de fichier et restituer les données dans le format original​. Le designer a ainsi gagné un temps fou en récupérant directement le fichier InDesign traduit. J’apprécie également la sécurité apportée par Libellex. Grâce au mode SaaS, je suis certaine que je ne perdrai plus de données​, comme cela m’était déjà arrivé auparavant. Libellex est la plateforme de travail idéale pour un traducteur selon moi. Que ce soit Isabelle ou moi, nous n’avons d’ailleurs pas prévu de nous en séparer de sitôt ! » conclut Anne-Brigitte Lubrez
Pour en savoir plus : http://gtec.pro/linguaetmachina/CP/CP_LINGUAETMACHINA_TRADLIVRE.pdf

--
Contact Presse :

Gtec
emilie le douaron

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Communiqué envoyé le 2017-08-04 09:16:28 via le site Categorynet.com dans la rubrique Informatique

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______