Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La numérisation est une priorité pour 86% des organisations de gestion de collections

- étude Axiell sur les bénévoles et le crowdsourcing sur l’accélération de la stratégie de numérisation des collections -

Si la numérisation est une priorité pour 86% des organisations de gestion de collections, très peu progressent rapidement vers leurs objectifs de numérisation, selon une étude d'Axiell, le principal fournisseur de logiciels de gestion de collections pour les archives, les musées et les bibliothèques.

L'étude a été menée en collaboration avec le Museum Computer Network, auprès de plus de 100 professionnels travaillant dans des organisations de gestion des collections dans le monde entier (musées, archives).
Elle révèle que 40% veulent numériser leurs collections entières, tandis que 69% visent à en numériser plus de la moitié. Seuls, 16% déclarent qu'ils auront atteint leur objectif de numérisation dans les cinq prochaines années.

Les résultats complets sont présentés dans un nouveau rapport: Numérisation des collections: aller de l’avant avec les bénévoles et le crowdsourcing. Celui-ci explore les stratégies de numérisation des organisations de gestion de collections d'aujourd'hui et le rôle des bénévoles et du crowdsourcing, au travers d’interviews exclusives avec des institutions majeures, telles que le Smithsonian Transcription Center et le Missouri Botanical Gardens.


Bénévoles et crowdsourcing : opportunités et défis

83% des établissements estiment que les bénévoles sont une opportunité d’accentuer les efforts de numérisation. 70% d’entre eux font appel à des bénévoles pour atteindre leurs objectifs de numérisation, contre seulement 24% qui embauchent du personnel. Les principales activités des bénévoles sont la saisie de données (81%) ; 39% s’occupant du nettoyage des données. Seuls, 6% des établissements considèrent les bénévoles comme une option.

Le crowdsourcing, pourtant peu utilisé, est également perçu comme une opportunité, puisque 60% des établissements l’envisagent ou l’utilisent déjà.

Cependant, l'étude révèle des défis notables dans l'utilisation de bénévoles pour les activités de données et l'introduction d'initiatives de crowdsourcing. Les défis cités concernent le temps de former les nouveaux utilisateurs/ occasionnels sur les systèmes (75%), l’équipement de PC avec l'accès au système de gestion de collections (47%), et l’accès au système, par les bénévoles, sur place (48%).

Les principaux défis qui freinent les stratégies de crowdsourcing : assurer l'exactitude des données saisies (75%), concilier les données des portails de crowdsourcing aux solutions de gestion (63%), et permettre l'accès en ligne aux documents requis (54%).

Adam Schatz, Directeur Général des archives, des bibliothèques et des musées, du groupe Axiell, commente : « Les organisations se concentrent sur la numérisation pour valider et améliorer leurs collections et rendre leurs documents plus accessibles. Cependant, notre étude montre qu'il est nécessaire de constituer un blacklog* de numérisation. Il n'est donc pas surprenant que les institutions s'efforcent d'accroître leur capacité à atteindre leurs objectifs.

La majorité utilise déjà des bénévoles pour accélérer la numérisation et, bien que les stratégies de crowdsourcing ne soient pas aussi avancées, les organisations en comprennent l'opportunité. Cependant, des améliorations peuvent être apportées pour accélérer le progrès. Les volontaires ont besoin d'une formation sur les systèmes, qui ne peuvent être accessibles que sur un nombre limité d'ordinateurs, tandis que toute approche de crowdsourcing doit garantir l'intégrité des données.

En travaillant avec des systèmes qui offrent une interface basée sur le Web pour un accès distant, mais contrôlé, aux côtés d'une expérience utilisateur intuitive, les organisations de gestion de collections peuvent efficacement tirer parti des bénévoles et du crowdsourcing pour accompagner leurs stratégies de numérisation.»


Pour télécharger le rapport complet, Numériser des collections: Aller de l'avant avec les bénévoles et le crowdsourcing :http://alm.axiell.com/industry-report-using-volunteers-crowdsourcing-support-digitisation-museums-archives

* blacklog : liste de fonctionnalités ou de tâches, jugées nécessaires et suffisantes pour la réalisation satisfaisante du projet.

----
À propos de l’étude
Etude internationale réalisée par Axiell et MCN au mois de novembre 2016, auprès des principales organisations de gestion de collections. 118 répondants de l’étude.

À propos d’Axiell

Axiell soutient des bibliothèques, écoles, archives, musées et collectivités publiques avec des solutions techniquement avancées et innovantes développées en étroite collaboration avec ses clients. Plus de 3 000 bibliothèques, avec des milliers de filiales, utilisent un système de gestion de bibliothèque Axiell ainsi qu’Axiell Arena, un outil pour la bibliothèque virtuelle. Les solutions Axiell sont utilisées par plus de 3400 institutions culturelles dans le monde. De même, plus de 3000 écoles utilisent un système Axiell. Le Groupe Axiell, dont le siège social est situé à Lund, emploie 320 employés dans 26 bureaux en Suède, Australie, Canada, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni et États-Unis. L’ensemble forme l'une des plus grandes sociétés du monde dans ce secteur d’activités. Pour en savoir plus sur la société et ses produits : www.axiell.fr

--
Contact Presse :




Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Communiqué envoyé le 2017-03-21 10:18:38 via le site Categorynet.com dans la rubrique Informatique

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______