Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L’Ontario mise sur des technologies propres : un point clé pour son avenir !

L’industrie ontarienne de technologies propres est sur la bonne voie, elle est en effet constituée d’entreprises qui fabriquent, développent et vendent des produits compétitifs, comme le souligne un récent rapport portant sur l’industrie de la province. L’Ontario mise sur des technologies propres : un point clé pour son avenir !

L’industrie ontarienne de technologies propres est sur la bonne voie, elle est en effet constituée d’entreprises qui fabriquent, développent et vendent des produits compétitifs, comme le souligne un récent rapport portant sur l’industrie de la province.
Malgré cette promesse, les entreprises se voient confrontées à des problèmes liés à la globalisation, tels que l'absence de développement du capital, une faible demande intérieure, et peu de collaborateurs capables de commercialiser les produits.
Le 2009 OCETA SDTC Cleantech Growth & Go-to-Market Report (rapport sur la commercialisation et la croissance des technologies propres de l’OCETA et de TDDC pour 2009) montre que les entreprises ontariennes de technologies propres pourraient acquérir plus de parts de marché, en investissant davantage dans la commercialisation de produits et en définissant une stratégie plus efficace en termes de croissance.
Céline Bak, associée du groupe Russel-Mitchell, affirme que l’avenir semble prometteur : « On peut stimuler l’industrie des technologies propres en utilisant leurs produits au sein du gouvernement. Les économies d’énergie réalisées atteindraient des milliards de dollars et permettraient de créer des dizaines de milliers d’emplois. Les économies d’argent réalisées par les gouvernements fédéral et provincial pourraient être réinvesties dans les technologies propres pour gagner en compétitivité au niveau mondial ».
« D’importants investissements publics et privés ont été réalisés pour le développement scientifique et technologique dans le secteur des technologies propres de l’Ontario. Il est temps à présent que l’industrie et le gouvernement passent à l’action, financent cet investissement et accélèrent la croissance de ce secteur », a déclaré Kevin Jones, Président et CEO d’OCETA.
« En transformant notre recherche de classe mondiale en entreprises de classe mondiale, nous pouvons devenir un centre important dans le domaine des technologies propres. Nous nous sommes engagés à continuer à collaborer avec des entreprises qui veulent s’affirmer au niveau mondial et créer des emplois pour les familles ontariennes, a précisé John Wilkinson, Ministre de la Recherche et de l’Innovation.
Le rapport suggère quelques mesures clé destinées à développer l’industrie ontarienne des technologies propres : améliorer les techniques de commercialisation, augmenter les fonds propres et stimuler la demande intérieure. Ces mesures permettront de rendre cette industrie plus compétitive, de créer des emplois très bien rémunérés et de contribuer ainsi à la prospérité économique du Canada.
Vous pouvez consulter le rapport OCETA sur le site www.cleantechnologyreport.ca


Renseignements:

Ray Lancashire, Media Relations, Invest Ontario
Ministry of International Trade and Investment
Tel: (416) 326-1608
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
arnal christine



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 5Q8BSPSM