Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Betonmarkets.com: Rapport d'après-midi par Dave Evans 16/10/08

Le catalyseur est encore le profond malaise dans le secteur bancaire. Les marchés ont commencé avec l'annonce choc d'UBS et Crédit Suisse qui sont dans le besoin urgent des fonds. La situation s'est améliorée durant la journée avec les annonces de gains faibles des sociétés financières au États-Unis. Merrill Lynch a fait état de son cinquième perte trimestrielle et Citigroup a annoncé une perte de $2,8 milliards. Les finances du Royaume-Uni sont au mieux mitigées comme il est indiqué que Lloyds TSB est entrain de faire pression pour être en mesure de payer les dividendes des actionnaires. Avec beaucoup de sentiment et de solvabilité des dividendes financières liée à leur prix de l'action, il n'est pas étonnant que les banques au Royaume-Uni sont désireux d'être en mesure de maintenir un paiement de dividende sortes. Les banques au Royaume-Uni ont à peine déplacé vers le haut depuis la mise en place du plan de sauvetage, notamment parce que le plan à interrompu le concept revenu qui a attiré de nombreux personnes à investir dans les banques au cours des dernières années. Un revenu de dividende a fourni un peu de réconfort aux actionnaires touchés par la chute des prix des actions, maintenant c'est fini, les banques au Royaume-Uni semblent encore moins attirant avant le plan de sauvetage, même si elles sont techniquement des entités sain et sauf.

Il y a aussi le fait que pas un sou des milliards promis par le Royaume-Uni et de gouvernement des États-Unis a effectivement atterri dans les comptes de banque pour le moment. Quand l'argent est roi, les banques font toujours défaut, même temporairement.

Beaucoup sont entrain de faire des comparaisons avec l'époque de la grande dépression autour des années 30. Il est intéressant de noter que la dernière fois que l'indice Dow Jones a chuté de 7,5% ou plus de trois fois dans un seul mois a été 1929. Ensuite, comme maintenant, il y avait des grandes chutes suivies par des rallyes, suivis par la vente excessive. Celui qui pense que la situation ne doit pas s'aggraver peut-être doit jeter un coup d'œil sur la performance de l'indice Dow après avoir récupéré après la chute de Novembre 1929. Après le ralliement de 300 après les 6 mois qui suivent, l'indice Dow a renversé et a largué un massif de 84% à 50. Bien que ça ne se produira pas peut être cette fois-ci, mais il faut considérer qu'une baisse de cette ampleur s'est déjà produite.


Contact:

Dave Evans: 0208 977 8381/ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Michael Wright: 00 356 21316105 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Boujemi Hanane

Regent Markets
0035621339185
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.betonmarkets.com


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 06ITOIOC