Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Solution à la crise économique en application de la loi

Lorsque la banque de France a conçu la centrale des bilans, elle a pris en référence les bilans fiscaux selon la méthode du coût historique, prenant tous les actifs en valeur d’achat. Or, il y a erreur ! En partant de ce constat, Alain Bernier a choisi de créer sa propre affaire de conseil en financement : la société Alain Bernier Finances.

Selon la méthode du coût historique, tous les actifs ne sont pas revalorisés dont la valeur en fonds de commerce. Ainsi, elle fait disparaître les bénéfices et les actifs des entreprises non cotées en bourse. Pour rectifier cette erreur, Alain Bernier applique la méthode de la juste valeur dans le cadre des normes comptables IFRS. La différence entre ces deux méthodes s’évalue à 1000 milliards d’euros en France qui correspondent à la valeur en fonds de commerce. Sa démarche consiste à réinjecter ces bénéfices gelés dans les sociétés non cotées en bourse.
Les analyses de rentabilité faites par les commissaires aux comptes, les experts comptables et les banques sont fausses. Le fait de ne pas comptabiliser la valeur en fonds de commerce est une dissimulation d’actifs.

Pourtant, certains se penchent sur des alternatives de rentabilité. Par exemple, lorsque le Crédit Agricole s’est transformé en SA, il a réalisé 380 % de plus value en chiffrant sa valeur en fonds de commerce.
De ce constat, Alain Bernier a élaboré un process qui permet de reconsidérer les bénéfices en se basant sur les normes IFRS votées à l’unanimité par le parlement européen en juin 2002.

Il procède en différentes étapes :

- Première étude de faisabilité gratuite grâce au bilan fourni par l’entreprise cliente.
- Définition des démarches à effectuer avec le client et l’expert comptable qui s’engage à chiffrer la valeur en fonds de commerce et à l’intégrer au bilan fiscal.
- Elaboration du dossier de financement qui sert de base pour la demande de crédit.

Une fois le bilan certifié par l’expert comptable, le client obtient la valeur réelle et actuelle de son entreprise.

Les capitaux propres et les actifs ainsi augmentés, Alain Bernier contacte la Banque de France pour faire modifier et améliorer la cotation de l’entreprise cliente. La demande de financement peut ainsi s’effectuer pour obtenir un prêt d’un montant inférieur ou égal au montant des capitaux propres. Ces capitaux serviront de garanties avec en plus le nantissement du fonds de commerce.

Chef d’entreprise, vous le savez… Le système bancaire est restrictif. Mais votre entreprise est plus rentable que ce que vous annoncent les chiffres du bilan. Si vous souhaitez obtenir une première étude gratuite, n’hésitez pas et contactez Alain Bernier Finances.

Contact presse : Alain Bernier (tel : 05 56 12 06 76)
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Bernier Alain
Gérant
Alain Bernier Finances
0556120676
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.alain-bernier-finances.fr


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence M92PDX15