Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les entreprises plébiscitent une nouvelle organisation de la formation professionnelle

Les décideurs du secteur de la formation professionnelle jugent le système de la formation « difficile à comprendre et à utiliser ». S'ils adhérent très fortement aux mesures envisagées par le gouvernement pour réformer la formation, ils attendent également des solutions pratiques et concrètes.

Place de la Formation, le premier courtier en formation professionnelle, livre les résultats d’une étude réalisée par TNS Direct, en octobre 2007 (*), auprès des Directeurs des Ressources Humaines, des Directeurs et Responsables de la formation professionnelle en entreprise.

Allégement des démarches administratives, mise en concurrence accrue des organismes de formation, création d'un compte emploi formation : des mesures très attendues.

Trois ans après la réforme en profondeur de la formation professionnelle (loi Fillon, 2004) le gouvernement s'apprête à réorganiser le système de la formation. Les résultats de l'étude montrent une très forte adhésion des décideurs de la formation aux pistes actuellement suivies par Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi.

C'est ainsi que « l'allégement des démarches administratives » est une mesure jugée utile par 95% des personnes interrogées.

Parmi les autres pistes suivies par le gouvernement, celle qui concerne l'épineux problème du financement de la formation professionnelle : 93% des sondés approuvent « une rationalisation et une optimisation du financement de la formation ». Ce chiffre atteint même les 97% dans les entreprises de plus de 250 salariés.

Autre mesure choc envisagée : « une mise en concurrence accrue des organismes de formation », elle emporte l'adhésion de 83% des sondés. Enfin, « la création d'un compte Emploi Formation», qui suivrait les salariés du début à la fin de leur vie active, est une piste qui séduit les entreprises et qui est jugée utile à 75%.

Un système jugé difficile à comprendre et à utiliser.

Plus globalement, il ressort de cette étude que le système de la formation professionnelle est « difficile à comprendre » pour la moitié des professionnels de la formation (48% seulement des personnes interrogées considèrent que « le système est simple à comprendre »). Enfin, 40% des sondés estiment que le système de la formation professionnelle est « difficile à utiliser ».

Une tendance très nette se dessine entre les petites, moyennes et grandes entreprises : les difficultés rencontrées par les responsables de formation grandissent proportionnellement à la taille de l'entreprise. En effet, si 50% des sondés estiment que la formation est un système difficile à comprendre, ce chiffre atteint les 62% (+12 points) dans les entreprises de plus de 250 salariés.

Les entreprises souhaitent des solutions pratiques au quotidien.

Les décideurs de la formation se prononcent, à une très grande majorité, pour des solutions concrètes et plébiscitent avant tout la personnalisation et l'aide extérieure.

C'est ainsi que la création de « catalogues spécialement conçus pour leurs entreprises », est jugée globalement utile pour 65% des sondés. Cette solution atteint même les 73% (+ 8 points) dans les petites entreprises de 49 salariés ou moins.

« Avoir un conseil et un accompagnement extérieur » est également l'une des solutions qui remporte un vif intérêt, elle est jugée utile à 62%.

Enfin, 55% des personnes interrogées sont favorables à « la mise en place d'un titre de paiement pour le DIF ». Ce titre-formation,( qui était initialement prévu dans la loi du 4 mai 2004) n'a jamais vu le jour. Il avait pour objectif de simplifier les formalités administratives liées au DIF, notamment pour les petites et moyennes entreprises.



(*) Cette étude a été effectuée par téléphone, par l'institut TNS Direct, pour le compte de Place de la Formation, du 9 au 11 octobre 2007, auprès d'un échantillon de 300 personnes décideurs du secteur de la formation professionnelle (Directeurs des Ressources Humaines, Directeurs et Responsables de Formation) dans les petites, moyennes et grandes entreprises privées ou publiques, à Paris et en province.


L'intégralité de l'étude est disponible sur le site internet de Place de la Formation :
www.placedelaformation.com