Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Réseau LOTIM : Les entreprises du technopole ont la fibre télécom

Le développement du réseau LOTIM s’accélère. Avec plus de 200 clients, dont une soixantaine raccordée en fibre optique, l’engouement des entreprises de la Loire pour cette solution se confirme. La zone d’activité du Technopole est l’une des toutes premières sur les 114 du département à avoir été raccordée. Aussi, à l’occasion de ce cinquième atelier d’usages du très haut débit, ce sont trois entreprises de la zone – IGPM, Cabinet Tamet et la Cité des entreprises – qui apportent leurs témoignages sur l’intérêt que représente pour elles cette évolution technologique. Toutes trois ont décidé de faire confiance à un opérateur local, Cornut Informatique, également situé sur la zone du technopole.

Se concentrer sur son cœur de métier et améliorer le service client

Le cabinet d’expertise comptable TAMET avait besoin d’espace pour héberger les serveurs de son entreprise. La société envisageait donc de construire une salle blanche, mais ce projet couteux ne répondait pas à toutes les exigences de sécurité de la direction. Grâce à une connexion 10 Mbits via le réseau optique LOTIM, TAMET a pu externaliser ses serveurs dans une salle blanche sécurisée chez Cornut Informatique et déplacer hors du cabinet la gestion des risques (vol, incendie…). De ce fait, le cabinet a pu également récupérer les deux bureaux anciennement dédiés aux serveurs et disposer de cet espace pour embaucher de nouveaux collaborateurs en comptabilité. Cette solution a donc permis à l’entreprise non seulement de se concentrer sur son cœur de métier mais également d’offrir à ses clients de nouveaux services comme l’accès à un logiciel de comptabilité hébergé à distance. Ce nouveau service ouvre des perspectives de développement à l’échelle nationale pour l’entreprise.

L’imprimerie IGPM avait quant à elle besoin de débits plus importants pour la mise en place de son flux pré-presse. Jérôme Coudol, Directeur Financier, précise « Le très haut débit nous a permis de choisir un flux de gestion de fichiers pré-presse qui offre beaucoup de fonctionnalités à distance à nos clients. Ceux-ci sont demandeurs de réactivité, de souplesse, de disponibilité. Leur offrir ce service est donc un avantage concurrentiel ». La fiabilité d’un lien fibre optique est également entrée en jeu. IGPM imprime par exemple chaque soir le journal « 20 minutes ». L’information arrive à 23h et le journal doit être imprimé avant 5h. Le délai très court ne permet pas de risquer un problème de coupure de connexion. En optant pour une offre 2 Mbits fibre optique, IGPM sait également qu’elle pourra faire évoluer très rapidement ses débits si nécessaire. Ce qui n’était pas possible jusqu’alors avec un simple lien cuivre SDSL.

Une souplesse de la connectivité pour suivre l’évolution des besoins de l’entreprise

Du côté de la Cité des entreprises, le nombre de structures hébergées et donc de personnel utilisant la connexion Internet est de plus en plus important : « La liaison Internet utilisée était relativement saturée, nous voulions donc augmenter le débit à court terme mais également nous permettre une évolution plus aisée dans l'avenir en fonction de l’évolution de nos besoins » explique Béatrice Houvenaeghel, D.A.Fet responsable informatique de la cité. Permettre un accès à Internet de qualité (Web, Messagerie) à l'ensemble du personnel et des étudiants de la Cité, mettre en place un service de type extranet ainsi qu’une plateforme de formation à distance au sein de la Cité, tels sont aujourd’hui les projets qui pourront voir le jour grâce au très haut débit.