Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les FRançais et l'argent : un comportement atypique en Europe

- 66% des Français épargnent régulièrement (moyenne européenne : 58%) ;

- 67% des Français ayant un crédit à rembourser tiennent malgré tout à mettre simultanément de l'argent de côté ;

- 17% seulement des Français s’intéressent à leur situation financière.



Les Européens sont loin d’être égaux lorsqu’il s’agit de gérer leurs finances. Dans le cadre d’une étude paneuropéenne, Future Foundation, le cabinet d’études socio-économiques du groupe Experian®, met en évidence de réelles disparités suivant les pays étudiés. En dépit de l’intérêt relativement faible de ses ressortissants pour les questions d’ordre financier, la France, avec 5,1 produits financiers en moyenne par personne (contre 3,8 pour l’Allemagne et 2,4 pour l’Espagne par exemple), affiche une sophistication financière assez développée, et un niveau d’épargne supérieur à la moyenne européenne (66% des Français épargnent, contre 58% des Européens).



Si certaines tendances européennes se retrouvent en France, en particulier s’agissant des principales motivations d’épargne (assurance vie…) ou d’endettement (habitat, véhicule…), cette étude fait ressortir des caractéristiques propres au marché hexagonal. Ainsi, à l’instar des Tchèques et des Russes, les Français ne montrent qu’un faible intérêt pour les questions touchant au patrimoine financier personnel (17%, contre 44% pour les Norvégiens ou 38% pour les Britanniques). De même, si la moyenne des produits financiers détenus par les Français s’établit à 5,1, elle est essentiellement tirée par les ménages à hauts revenus, contrairement aux marchés "mûrs" (Scandinavie, Royaume-Uni) où toutes les catégories sociales sont concernées.



En matière d’épargne, les Français se montrent plus « fourmis » que leurs voisins européens puisque deux tiers d’entre eux déclarent épargner -avec un souci particulièrement marqué de préparation de la retraite et surtout de transmission patrimoniale-, contre 58% des Européens ; une approche bien moins hédoniste que les « cigales » irlandaises, danoises ou britanniques.



Hors immobilier, les consommateurs français se méfient de l’endettement, dont ils détiennent l’un des taux les plus faibles d’Europe, avec les Allemands (17%), les Italiens (14%) et les Néerlandais (13%). Les Français apparaissent ainsi plutôt sereins lorsqu’il s’agit de remboursement des crédits : 7% seulement « éprouvent » de l’inquiétude, quand 46% des Polonais « se posent des questions ».



Autre fait surprenant : plutôt que de rembourser plus rapidement leurs dettes, et acquitter ainsi moins d'intérêts, 67% des ménages Français ayant contracté un crédit choisissent d’épargner une part de leurs revenus, "au cas où". Cet exemple illustre, si besoin était, que nos comportements face à l'argent ne sont pas toujours rationnels. Héritage culturel ou éducatif, inquiétude face à l'avenir et autres facteurs subjectifs constituent autant d’éléments de décision des ménages.



"Nos recherches révèlent la diversité des comportements européens dès que l’on aborde les questions de finances personnelles, souligne Eric Robertet, Directeur The Future Foundation en France. Qu’il s’agisse d’épargne, de placements, d’endettement, de connaissance des produits ou du nombre de produits financiers détenus, chaque marché a ses dynamiques propres qui régissent les comportements individuels. Nos études sur ce secteur présentent donc un réel intérêt pour les établissements financiers, notamment pour les aider à adapter leurs services et leurs produits aux évolutions de consommation et aux besoins.”



Méthodologie

Ces chiffres sont tirés de l'enquête nVision, réalisée dans 13 pays (Allemagne, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Norvège, Pays Bas, Pologne, République Tchèque, Royaume Uni, Suède), représentant 85% de la population de l’Union européenne. Ils reposent sur un échantillon représentatif de 16 000 personnes âgées de 15 ans et plus (dont 5 000 âgées de 16 à 64 ans pour les pays nordiques).



A propos de Future Foundation

Observatoire international des tendances sociétales et de consommation du groupe Experian, Future Foundation a développé des outils de recherche, d’analyse et de conseil utilisés dans le lancement de nouveaux produits et services ou intégrés dans les réflexions marketing et de communication. Future Foundation aide par ailleurs les entreprises à mieux cerner l’environnement et le cadre dans lesquels elles évoluent.

Elle compte, dans son portefeuille de clients, plus de 170 entreprises dans des secteurs d’activité aussi varié que les services financiers, les nouvelles technologies domestiques, l’automobile, la communication et les medias, le tourisme…



A propos d’Experian

Experian met à la disposition des entreprises et particuliers à travers le monde des services d’analyse et de traitement de l’information pour les aider à gérer au mieux les risques et les bénéfices liés à leurs décisions commerciales ou financières. Alliant outils performants de traitement de l’information et connaissance pointue des consommateurs, des marchés et des économies, Experian accompagne les entreprises à travers le monde pour les aider à établir et développer leurs relations clients. Experian met par ailleurs à la disposition des particuliers les informations leur permettant de prendre en pleine connaissance de cause leurs décisions financières et d’achat. Ses clients interviennent dans des secteurs aussi variés que les services financiers, la distribution et la VAD, les télécommunications, les services, les médias, l’assurance, l’automobile, les loisirs, le commerce électronique, l’industrie, l’immobilier et les administrations publiques.



Coté à la Bourse de Londres (EXPN), Experian Group figure parmi les sociétés du FTSE-100. Elle dispose d’un siège social à Dublin, en Irlande et de deux sièges opérationnels, à Costa Mesa, en Californie et à Nottingham au Royaume Uni. Avec plus de 12 500 collaborateurs dans 32 pays, Experian accompagne ses clients dans plus de 60 pays. Son chiffre d’affaires dépasse 2,5 milliards d’euros.



En France, Experian propose une offre complète de services pour accompagner les entreprises, de la conquête à la fidélisation de clients, en passant par la gestion des transactions et du risque. Experian emploie 2 300 collaborateurs sur tout le territoire.



Experian est une marque déposée dans l’Union Européenne et dans d’autres pays et est propriété exclusive d’Experian Ltd et/ou des sociétés associées.