Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

ENQUETE : Rivalis dévoile les attentes des petits patrons et artisans

Premier réseau multiservices pour les petites entreprises et artisans, le Groupe Rivalis publie les résultats d'une enquête unique sur les attentes du monde de la petite entreprise. Elle a été menée sur le terrain par ses experts, auprès de leurs clients, artisans et petites entreprises de moins de 20 salariés.

Réalisée auprès d'un panel d'un peu plus de trois cents artisans et responsables de TPE, cette étude qui a demandé plusieurs mois de travail dresse le bilan de leurs besoins, de leurs carences, de l'évolution de leur métier, de leur activité, de leurs habitudes, de leurs attentes.

Elle dévoile leur opinion et leur ressenti sur des sujets qu'ils jugent importants : les formations qu'ils auraient aimés suivre, leur difficulté à trouver les bonnes compétences, leurs relations avec les banques, les moyens qu'ils mettent en oeuvre pour développer leur chiffre d'affaires, l'évolution de leurs habitudes depuis l'arrivée des nouvelles technologies.

Seules trois régions de France ne sont pas représentées dans cette enquête : la Champagne-Ardenne, le Limousin et l'Auvergne.

Parmi les sondés, 64% appartiennent au secteur du bâtiment, 20% à celui de la production, 6% à celui des services, 5% à celui de l'automobile et des transports, et 5% au monde du commerce et de l'alimentation.



UN MANQUE ÉVIDENT DE FORMATION EN GESTION

Si plus de la moitié des sondés annoncent avoir un CAP et un quart un baccalauréat, seuls 19% ont suivi une formation supérieure (université ou grandes écoles). Quelles que soient les études menées et les diplômes obtenus, 48% affirment s'être formés seuls et 89% avouent que leur formation en gestion et en management était inexistante (36%) ou incomplète (53%). Enfin, ils sont 35% à affirmer qu'ils aimeraient optimiser leur formation en gestion, et 23% en informatique.



DE FORTES INTENTIONS D'EMBAUCHE

93% des sondés emploient au moins une personne. Le personnel est essentiellement constitué de main-d'ouvre technique (72% d'ouvriers et de techniciens et 11% d'apprentis). 46% des sondés ont l'intention de recruter dans les prochains mois, principalement des ouvriers et des apprentis. Toutefois, 55% des sondés estiment qu'il manque en France de personnel qualifié et que le recrutement est souvent difficile.

95% affirment qu'ils n'ont aucune intention de supprimer des emplois en 2006.

Globalement, leur chiffre d'affaires est plutôt en hausse pour 41% d'entre eux et stationnaire pour 40%. En revanche, 39% affirment avoir une trésorerie serrée.



LE DÉFAUT DE CONSEIL REPROCHÉ AUX BANQUES

Pour 72% d'entre eux, les banques ne jouent pas leur rôle de conseil et 56% estiment que les gestionnaires de compte ne s'intéressent pas du tout à leur activité. Il est aussi reproché aux banques de demander trop de garanties (pour 67%), ce qui freinerait les investissements.



UN MORAL AU BEAU FIXE

85% de sondés sont optimistes pour l'avenir et 69% affirment que leur situation ne s'est pas dégradée depuis un an. Plus de la moitié ont l'intention d'investir dans du matériel professionnel (pour 35% d'entre eux), dans des véhicules (pour 24%) et dans du matériel informatique (pour 16%).



66% SURFENT SUR LE WEB ET 65% FONT DE LA PUB POUR SE FAIRE CONNAITRE

80% se connectent à Internet entre une et plusieurs fois par jour pour chercher des informations d'ordre professionnel (87%) gérer son entreprise (42% - bulletins de salaire, sauvegardes en ligne.) se tenir informés de l'actualité (32%) et même acheter en ligne pour 27% d'entre eux. (3 réponses possibles)

Cependant, 70% n'ont pas encore leur propre site Internet et 70% avouent encore utiliser les bonnes vieilles méthodes (telles que le marquage de véhicule) pour se faire connaître.

Ceux qui ne communiquent pas du tout travaillent grâce au « bouche-à-oreille » (65% d'entre eux en bénéficient).



A propos du Groupe Rivalis :

Né au milieu des années 90, en réaction contre le manque de soutien dont souffraient les petites structures, le Groupe Rivalis est devenu au fil des années un acteur incontournable de la petite entreprise. Développé en réseau avec 230 secteurs, il entend devenir le premier groupe multiservices pour les petites entreprises et artisans.

Rivalis a pour vocation d'aider les petites entreprises, artisans et commerçants. Seul réseau présent sur le créneau de l'aide aux petites entreprises et aux artisans, il doit son succès au fait qu'il répond à un véritable besoin des petites structures.

Avant la création de ce concept (un logiciel de gestion et d'aide à la décision allié à des conseils prodigués par d'anciens chefs d'entreprise), les petites structures étaient dépourvues d'outils permettant d'optimiser leur gestion, leur rentabilité et leur développement. En prenant en charge la gestion de ces postes, Rivalis permet aux entrepreneurs de se concentrer sur l'exercice de leur métier.

Le système Rivalis consiste à faire assister les petits entrepreneurs par des gestionnaires. S'appuyant sur un logiciel de gestion et d'aide à la décision spécialement développé pour les Très Petites Entreprises (TPE), ils les conseillent et les orientent dans leurs choix, afin de planifier et optimiser leur développement.

Le Groupe Rivalis intègre à la fois d'anciens chefs d'entreprise et d'anciens cadres dirigeants spécialisés dans la gestion ou le commercial, qu'il forme à ses méthodes. Ces partenaires adhèrent au réseau tout en demeurant indépendants.

www.rivalis.fr



CONTACT PRESSE :

Infinités Communication

Jean-Baptiste BAUTZ : jb ( a ) infinites.fr

Agnès HEUDRON : agnesh ( a ) infinites.fr

Tél.: 01 30 80 09 09 - Fax : 01 30 80 09 29

www.infinites.fr

RIVALIS

11 boulevard du Champ de Mars - 68000 Colmar

Tél. : 03 89 41 00 52

e-mail : rivalis ( a ) rivalis.fr

www.rivalis.fr