Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

ATF aide les entreprises à transformer en plus-value l’obligation de recyclage des DEEE

logoparme ATF aide les entreprises à transformer en plus-value l’obligation de recyclage des DEEE

communiqué de Presse

Contacts Presse
Parme Communication
Valérie GARAUD & Nathalie WEINRYB
Tél. : 01 46 10 65 44
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ATF
Sylvain COUTHIER
Tél. : 01 64 13 66 99
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

ATF aide les entreprises à transformer en plus-value l’obligation de recyclage des DEEE
 

Moissy Cramayel, le 6 juin 2006 – La société ATF, spécialisée dans la valorisation de parcs informatiques et la revente de matériels informatiques et de pièces détachées reconditionnées, aide les entreprises à dégager une plus-value par le rachat des matériels obsolètes.

Mettre en place une stratégie globale de gestion des DEEE

L’ampleur de la plus value que l’entreprise peut dégager par la revente de ses matériels obsolètes, dépend essentiellement de sa capacité à mettre en place une stratégie globale de gestion des DEEE.

  • Facteurs décisifs

- Nouveau décret 2005-829 du 20 juillet 2005, article 22

« La valorisation et plus particulièrement la réutilisation des déchets d’équipements électriques et électroniques est préférée à leur destruction », afin de réduire la quantité de déchets à éliminer. Cette formulation du texte de la directive européenne invite clairement les entreprises à privilégier toutes les méthodes permettant de réutiliser, en tout ou partie, les biens informatiques ou électroniques obsolètes.

- Marché du matériel informatique de seconde main et de la pièce détachée, en pleine croissance

ATF a constaté depuis 1998 une augmentation régulière de la demande de pièces détachées destinées aux professionnels de la maintenance et de la réparation informatique. A l’unité, en lot ou en pièces détachés, le matériel reconditionné permet à d’autres entreprises de réaliser des économies substantielles :

Avec la pièce détachée, en évitant de remplacer un matériel critique suite à une panne ; avec le matériel d’occasion, en remplaçant à l’identique le matériel défectueux et en répondant ainsi au besoin de certaines entreprises de maintenir l’homogénéité de leur parc informatique.

- D’un poste de dépense, le matériel obsolète peut être facilement transformé en source de profit pour l’entreprise, par une gestion anticipée de la fin du cycle de vie.

  • Optimiser la plus-value

- Maîtriser le facteur temps

Le premier facteur de risque de dégradation de la plus value est lié à la durée même des projets de renouvellement de parc, et à la tendance des entreprises à remettre à plus tard le traitement des DEEE.

Il n’est pas rare de constater une chute importante de la plus value réalisable lorsque le matériel obsolète est resté stocké dans les sous-sols de l’entreprise.

- Optimiser les flux logistiques

Le deuxième facteur est souvent lié à la multiplication des flux logistiques distincts : livraison du matériel neuf, évacuation des emballages du matériel neuf, déplacement vers un stockage temporaire des matériels obsolètes, regroupement de ces matériels dans un entrepôt ou au siège social, enlèvement par un prestataire chargé du retraitement.

Ces opérations séparées restent plus coûteuses qu’un flux logistique unifié tel que le propose ATF, réutilisant les emballages des matériels neufs pour conditionner les matériels obsolètes, qui lui seront ensuite livrés par le même transporteur.

  • Garantir la sécurité des données et la traçabilité du matériel

Sécurité – ATF assure la confidentialité des données en effaçant par formatages les disques durs des matériels en fin de vie.

Traçabilité - ATF dispose d’un progiciel de gestion intégré afin de gérer l’ensemble de son activité et d’assurer la traçabilité complète de l’ensemble des matériels de ses clients. Grâce à cet outil, ATF assure également le suivi des matériels destinés au recyclage avec remise des bordereaux de suivi des déchets industriels et/ou des certificats de destruction fournis par des entreprises habilitées.

Anticiper la plus-value

Spécialiste de la valorisation des parcs informatiques depuis 11 ans, ATF conseille et aide les entreprises à mieux gérer la fin du cycle de vie de leurs machines. Avec une parfaite maîtrise de l’intégralité de la chaîne de valorisation, ATF limite au strict minimum la perte de valeur des matériels et réduit les coûts logistiques de préparation et de collecte jusqu’à 40% du coût logistique global de renouvellement d’un parc.

Chaque année, plus de 80% des 90 000 équipements rachetés par ATF aux moyennes et grandes entreprises est ainsi revendue à l’unité, par lot ou sous forme de pièces détachées. 10% à 15% des machines est détruit conformément aux normes CE.

Rappel sur la Directive 2002/96/CE du 27 janvier 2003 relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), transposée au droit français le 20 juillet 2005
 

Promulguée en 2002, mais applicable en France depuis le 13 août 2005, la directive interdit d’abandonner les DEEE en décharge et impose des règles strictes de dépollution pour les équipements devant être détruits.

- Elle rend les entreprises responsables de la collecte des DEEE, du traitement systématique des composants dangereux et de la valorisation de tous les DEEE collectés – pour tout matériel acheté avant le 13 août 2005.

- De leur côté les constructeurs d’équipements électriques, électroniques, ou informatiques doivent prendre en charge la collecte et la dépollution de leurs matériels en fin de vie (sauf contrat de vente spécifique) – pour tout matériel acheté après le 13 août 2005.

Selon l’article 22 du décret 2005-829 du 20 juillet 2005

« La valorisation et plus particulièrement la réutilisation des déchets d’équipements électriques et électroniques est préférée à leur destruction ».

Cet article concerne aussi bien les matériels achetés avant le 13 août 2005 qu’après le 13 août 2005.

 
A propos d’ATF

Créée en 1995, ATF exerçait une activité de brokerage micro dédié à l’environnement Apple : reprise de parcs informatiques Apple, reconditionnement et revente des matériels aux professionnels de l’informatique.

Depuis 1998, ATF a ouvert ses compétences au marché des PC et s’est spécialisée dans le rachat des parcs informatiques des grands comptes.

Depuis 2000, ATF s’est rapproché des acteurs principaux du marché de la distribution informatique (constructeurs, corporate resellers, leasers…) et a étendu ses activités de revente de matériels reconditionnés à la vente de pièces détachées constructeurs aux sociétés de maintenance.

Dans le cadre de sa stratégie de développement durable, ATF a participé à la création du guide pratique « que faire de votre matériel informatique en fin de vie » édité en collaboration avec l’agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

ATF réunit 30 collaborateurs et affiche un chiffre d’affaires 2005 de 5 millions 100 d’euros.

Avec plus de 90 000 machines traitées par an, ATF se positionne aujourd’hui comme un acteur majeur du marché de l’occasion.