Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Point marché - Financière de l’Oxer

Les marchés financiers ont terminé le mois d'octobre sur une nouvelle progression. Pour la cinquième fois consécutive ils finissent dans le vert, bien que les variations mensuelles soient de moins en moins prononcées.

Depuis le sommet européen de juin dernier, puis les déclarations plus récentes de la Banque Centrale Européenne, les indices boursiers se sont appréciés, revenant tutoyer le point haut annuel constaté au cours du mois de mars. A titre d'exemple, entre début juin et fin octobre, l'indice CAC 40 a enregistré une progression de presque 14%.

Toutefois, à l'inverse des mois précédents, les variations n'ont pas été identiques sur toutes les zones géographiques, et les volumes se sont en outre fortement contractés.
En l'absence de nouvelle majeure, les marchés financiers donnent donc l'impression de plafonner un peu, et à court terme, pourraient se focaliser de nouveau sur des interrogations toujours non élucidées.

L'élection américaine derrière nous, les marchés sont de nouveau cristallisés par l'échéance concernant la dette des Etats-Unis. En cas de non-compromis entre les Républicains et les Démocrates sur les questions budgétaires, des limitations de dépenses et une pression fiscale seront automatiquement mises en place. Ceci serait ainsi de nature à probablement faire basculer le pays en récession, ce qui aurait un effet dramatique sur l'économie mondiale, déjà affectée par la situation européenne et le ralentissement de certains émergents.

Malgré le soulagement apporté par Mario Draghi et son engagement à tout faire afin d'éviter l'éclatement de la zone euro, les marchés scrutent toujours avec beaucoup d'attention l'évolution de la situation en Grèce et en Espagne. En Grèce, la Troïka a déclaré avoir besoin d'encore plusieurs semaines avant de rendre un avis sur le déblocage de la prochaine tranche d'aide. En Espagne, Mariano Rajoy se refuse toujours à demander de l'aide, préférant jouer la montre dans l'espoir d'obtenir des garanties plus claires sur l'impact qu'aurait une intervention de la BCE.

En parallèle, la période de publications des entreprises pour le compte du troisième trimestre a démontré que les préoccupations macro-économiques rattrapaient la micro-économie. Dans une étude de début novembre, Morgan Stanley concluait que la saison des résultats (certes pas encore terminée) était la cinquième plus mauvaise depuis 2003, mais surtout la pire depuis le troisième trimestre 2009. Preuve d'une conjoncture dégradée, les déceptions portent plus sur des revenus qui ne sont pas à la hauteur plutôt que sur les marges.

Malgré ce contexte indécis, nous continuons de privilégier les marchés actions, classe d'actifs la plus rémunératrice, avec néanmoins une vigilance toujours accrue.




FINANCIERE DE L’OXER

Créée en avril 2006, la Financière de l’Oxer est née à l’initiative de Benoit Jauvert, ancien broker. Elle s'est construite avec des professionnels issus de domaines connexes à la gestion d'actifs (brokers, analystes, valorisateurs, négociateurs, etc.) et puise sa force dans cette diversité. L’encours de la Financière de l’Oxer s’élève aujourd’hui à plus de 84 millions d’euros.
Même si elle intervient sur tous les instruments financiers, la Financière de l’Oxer a pour spécialité les actions européennes. Sa gestion s'appuie sur des analyses poussées des secteurs et des sociétés et se différencie par un fort sens du market timing.

Les investissements sont réalisés dans les portefeuilles en fonction des convictions des gérants et des objectifs des portefeuilles. Forte de son indépendance, Financière de l’Oxer bénéficie d'une totale autonomie dans son organisation et d'une absolue liberté dans sa gestion.

Dans le cadre de son activité, la Financière de l’Oxer gère quatre fonds : FOX France, FOX Sélection, Danjou Equilibre et Arca Florilège. Unités de comptes de produits d'assurance vie, ces fonds lui permettent également d'avoir des référents pour sa gestion sous mandat. Financière de l’Oxer propose ainsi différents types de mandats de gestion privée répondant aux patrimoines et aux exigences de chacun.


GROUPE PREMIUM

Avec près de 300 collaborateurs, le Groupe Premium, présidé par Jean-Claude Fillaud, est composé de 11 filiales aux expertises patrimoniales complémentaires au service des particuliers et professionnels du patrimoine et de l’assurance, dont : Arca Patrimoine, Arca Santé (produits de prévoyance et complémentaires santé), Capital Ressources (cabinet de recrutement), Immoptis (société spécialisée en défiscalisation immobilière), Financière de l’Oxer (société de gestion d’actifs), Libertaux (restructuration de crédit), MD Marketing Distribution (courtier grossiste) et Dynasanté (complémentaires santé en ligne) et plus récemment Advize.



--
Contact Presse:

ltv communication
Laura TEBOULLE
0786717136

Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=73707



--

Communiqué envoyé le 20.06.2013 14:23:23 via le site Categorynet.com dans la rubrique Assurances

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______