Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Relance, Croissance : des propositions avant la rencontre OSEO EXCELLENCE du 25 octobre 2012

Relance, Croissance : des propositions avant la rencontre OSEO EXCELLENCE du 25 octobre 2012


Communiqué - Hervé Allart de Hees, chef d’entreprise :

Hervé Allart de Hees

Echanger pour relancer

Les dirigeants d’entreprises ont des idées et, le 25 octobre 2012, plus de 2000 chefs d’entreprises innovantes à fort potentiel de croissance, membres d’Oseo Excellence, vont se retrouver à Paris pour les confronter. Toutes ont un impact sur la relance. C’est l’occasion pour les porteurs de projets d’interpeller nos décideurs politiques sur les pistes à explorer afin de redynamiser l’économie et l’emploi de ce pays.

Pour ma part et à cette occasion, entrepreneur depuis plus de 20 ans, ma contribution consiste à lancer le débat avec un cas concret.

Ma proposition consiste à dynamiser un dispositif qui représente plusieurs dizaines de milliards d’Euros, avec à la clé un impact direct sur l’activité et le recrutement du secteur des petites entreprises du bâtiment et des industries associés.

Quand la loi devient une opportunité…

Ce dispositif concerne le financement des aménagements prévus par la loi du 11 février 2005 et de ses textes d’application. Le 12 septembre 2012, a été présenté un rapport de l’administration sur cet objectif de mise en accessibilité des bâtiments recevant du public*, précisant que l’échéance du 1er janvier 2015 ne pourrait être tenue.

La solution consiste à inverser ce postulat en créant les conditions utiles pour que l’atteinte de cet objectif du 1er janvier 2015 soit favorisée.

Les conditions utiles proposées sont la mise en place : de prêts à taux bonifiés, d’incitations fiscales, de garanties de prêt par OSEO,... Des incitations applicables dès le 1er janvier 2013 et plus fortes la 1ère année que les années suivantes afin d’en accélérer la mise en œuvre.

Le Gouvernement doit faire des choix d’investissement courageux afin de provoquer la relance et l’une des options les moins coûteuses consiste à créer les conditions permettant d’anticiper ce qui devra être fait à échéance et donc non prévu dans les recettes immédiates.

…de croissance

Ne serait-il pas opportun de considérer le chantier de l’accessibilité comme une chance d’irriguer de nombreux métiers, de remplir les carnets de commande des entreprises et, par là même, de dynamiser l’embauche et le maintien d’emplois dans le secteur du bâtiment, préoccupations au cœur des politiques actuelles ?

En l’occurrence, ce sujet, qui a fait l’actualité en septembre, n’a eu comme lecture que l’aspect de la contrainte et du coût et non celle de l’opportunité. Opportunité de plus-values économiques et de création de richesses pour notre pays, d’autant que les enjeux de ce vaste chantier sont hautement louables et participent aux besoins actuels de dynamisation de l’économie, avec un bénéfice sociétal « utile et responsable ».

En conclusion

D’autres propositions comparables émergeront si on les provoque. La lecture d’une situation peut avoir différentes approches, celle des entrepreneurs est souvent, pour ne pas dire tout le temps, pragmatique. C’est leur quotidien, ils sont confrontés en permanence à des analyses de situations et des prises de décisions en temps réel qui impacteront leurs entreprises et ceux qui la font vivre.

Lancer le débat c’est également faire des propositions favorisant l’émergence et l’identification d’idées pertinentes. A l’occasion de ce Grand Rendez-Vous d’Oseo Excellence, la première de ces propositions serait que nos ministres rencontrent les chefs d’entreprises qui font la croissance autour d’échanges informels.

* +/- 40 milliards pour l’ensemble des secteurs publics et privés.


Contacts :
- Laurent Durgeat - Agence PRformance
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 01 56 03 55 47 ou 06 03 00 36 03.

- Clarisse Cariou – Delta Process
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 01 55 97 19 10.