Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENFIN (RE)CONNUE D’ICI NOVEMBRE 2012 ?


 

Paris, le 20 juin 2012 - Le nouveau Ministre délégué à l'Economie Sociale et Solidaire a présidé, le 30 mai dernier, le Bureau du Conseil Supérieur de l'Economie Sociale et Solidaire. L'occasion pour le Conseil National des Chambres de l'Economie Sociale et Solidaire (CNCRES) d'annoncer le démarrage de l'organisation de la 5ème édition du Mois de l'ESS qui se tiendra en novembre prochain. C'est le moment pour les acteurs du secteur de faire connaître l'éthique du mouvement, les motivations, les valeurs et  les pratiques. Focus sur l'emploi des jeunes, la création de lien social, la consommation responsable, une ouverture à l'international…

 

Les débats sur la moralisation de la vie économique, l'exclusion, l'abattement d'une partie de la population conduisent l'économie sociale et solidaire (ESS) à enfin apparaitre comme une alternative économique crédible. Modèle où l'intérêt général, la création de liens sociaux et l'épanouissement de la personne sont au centre des préoccupations. Parce que le profit financier ne peut pas être l'unique finalité d'une société, les acteurs du mouvement de l'ESS plaident pour une société plus juste, digne et durable.

 

Nouvelle étape dans la reconnaissance du secteur : un nouveau Ministre Délégué à l'ESS

Un modèle désormais reconnu ? En atteste la nomination d'un nouveau ministre délégué Benoît HAMON, rattaché au Ministère de l'Economie comme le souhaitaient de grands réseaux représentatifs de l'ESS. Benoît Hamon a suscité l'intérêt en annonçant lors d'une rencontre avec le Conseil National des Chambres Régionales de l'Economie Sociale, l'un des principaux axes de sa feuille de route : les apports de l'ESS dans les quartiers populaires et en milieu rural. L'ensemble du programme du nouveau Ministre délégué sera présenté aux grandes familles l'ESS lors de l'assemblée plénière du Conseil Supérieur de l''ESS, début juillet.